Donner, jeter, se débarrasser : comment faire le vide à Copenhague

Par Amélie B. | Publié le 30/05/2022 à 16:00 | Mis à jour le 31/05/2022 à 16:46
Photo : @Benjamin Arce
Une déchetterie à Copenhague qui pratique le recyclage

Pas d’hésitation : tant pis pour le vase de tante Eugénie qu’on aime beaucoup mais qui n’a pas les mêmes goûts que nous, point de nostalgie à la vue de quelques vêtements enfant, exit les fonds de produits qui “on ne sait jamais, ca pourrait servir”. Sans parler des pièces de rechange IKEA qui attendent dans leur bol depuis bien trop longtemps. 

Avec l'arrivée des beaux jours, vous avez peut-être envie de faire un grand tri chez vous à moins que vous ne vous apprêtiez à déménager mais dans les deux cas vous aurez besoin de donner ou de jeter. Voici tout ce qu'il faut savoir ! 

 

Vendre ou donner 

- Passer une annonce sur DBA (Le Bon coin local), Reshopper (pour les enfants), sur Free Your Stuff Copenhagen (pour donner)Facebook Marketplace est une autre option très utilisée par les Danois.

Trendsales est l’équivalent danois de Vinted, avec un site et une application gratuite. 

- Pour les vêtements d'enfants : l'enseigne Børneloppen vous permet d'acheter mais aussi de revendre les affaires dont vous n’avez plus besoin. Pour cela, il faut louer un stand où vous disposerez les affaires que vous souhaitez revendre, après les avoir étiquetées avec les code-barres fournis par le magasin. Vous pourrez ensuite suivre l’évolution de vos ventes en ligne et leur produit (à hauteur de 85 % du montant total des ventes) vous sera reversé directement sur votre compte bancaire. Deux boutiques se trouvent dans les environs de Copenhague : à Valby et à Vanløse.

- Si vous avez des livres pour enfants en français, pensez à contacter Celine Roy qui gère la bibliothèque pour enfants et ados de Copenhague Accueil

- Des bornes de La Croix rouge sont disposées dans la ville (Il y en a sur Gammel Kongevej) pour y déposer des vêtements. 

- Chez Charitoys , vous pouvez donner les jouets avec lesquels vos enfants ne jouent plus. 

 

Contacter les encombrants 

Un service d'encombrant est proposé par la commune de Copenhague. Vous pouvez les contacter pour organiser une collecte. 

 

La déchèterie 

Allez hop, on déplace le tout dans le couloir ce qui gênera immanquablement le passage et vous obligera à aller jusqu’au bout. Mais que faire de tout ce fatras ? Le jeter ? Surtout pas !!! Il faut l’emmener à la déchèterie. L’opération est d’une telle importance que la location d’une voiture et d’une remorque Silvan peut s’avérer nécessaire, auquel cas le petit meuble, qui change de place à chaque saison parce qu'on ne sait plus où le mettre, fera lui aussi parti de l’expédition. Sinon un vélo cargo, de grands sacs plastiques et un coup de main familial suffiront. 

 

Habitant Copenhague ou sa région, vous avez forcément une déchèterie près de chez vous. En voici la carte

Elles sont ouvertes 7 jours sur 7 et 361 jours par an. L’accès est libre : pas de carte ou de document d’identité à présenter. Vous y trouverez de grands containers pour déposer des matériaux (bois, plâtre, briques, objets ferreux, meubles..). Mais aussi des espaces de récupération de produits dangereux pour l’environnement (restes de peintures, solvants, objets électriques, radios, néons et ampoules...), de vêtements, chaussures et autres textiles, de meubles et objets divers.

 

recyclage déchèterie Copenhague tri sélectif
@BenArce 

 

En plus de faire place nette dans votre espace vital, vous ferez une bonne action car la plupart des objets et matériaux déposés en déchèterie sont recyclés :

Le bois non peint est trié, découpé et distribué. Le reste du bois est recyclé en panneaux de particules ; Les cartons redeviendront carton et le plastique redeviendra plastique ; Les déchets verts sont compostés ; Les fameuses briques de construction sont nettoyées, réparées et utilisées sur des chantiers de rénovation ; Les vêtements sont triés et seront dans leur grande majorité réutilisés via des associations, Lorsque ça n’est pas possible, les fibres sont recyclées ; Les produits chimiques sont triés et traités ; Les meubles, jouets et divers équipements ménagers sont récupérés par des associations, remis en état si nécessaire et redistribués.

 

biens dangereux tri sélectif déchèterie Copenhague
@BenArce 

 

Vous découvrirez aussi que ces espaces sont, contrairement à ce que l’on imagine, très animés. Du personnel aimable et disponible vous guide si nécessaire et nombre de particuliers vient y déposer à pieds, à vélo ou en voiture leur petit ou grand bazar. 

 

Certaines déchèteries sont de vrais incubateurs d'innovation comme celle de Sydhavn qui propose une boutique dans laquelle vous pourrez par exemple acheter des portes ou des fenêtres d’occasion, un laboratoire dans lequel des entrepreneurs peuvent tester de nouveaux modes de recyclage et même des ateliers créatifs ou de réparation de meubles.

 

Votre mission terminée, vous pourrez vous targuer d’avoir participé à l’ambitieux objectif du Danemark en termes de recyclage des déchets ménagers (50% d’ici 2022). 

 

 Bon débarras !

 

déchèterie recyclage Copenhague
@BenArce 




 

Sur le même sujet
Amélie Brondel_0

Amélie B.

Après 20 ans en finance et trois expatriations, j'ai voulu tenter l'aventure de Lepetitjournal.com Copenhague car "pour aimer un pays il faut le boire, le manger et l'écouter chanter".
1 Commentaire (s) Réagir
Commentaire avatar

Mamie Mumu lun 18/01/2021 - 09:31

Merci pour cet article qui donne envie !!! Envie de participer à SAUVONS LA PLANETE, envie de COMBATTRE LA MOROSITE, envie de découvrir ou redécouvrir ces joies d'hier en redonnant sens et vie à tous ces objets QUI PEUVENT ENCORE SERVIR. Nos aînés nous ont enseignés A NE PAS JETER mais à donner à celui ou celle qui aura envie et ou besoin de ce DON. Merci pour cette présentation de la déchèterie qui relaie avec beaucoup de sens pratique sa grande utilité.

Répondre

Soutenez la rédaction Copenhague !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Joelle Borgida

Rédactrice en chef de l'édition Copenhague.