TEST: 3691

Mortens Aften, un thanksgiving à la mode danoise

Par Joëlle Borgida | Publié le 04/11/2021 à 18:30 | Mis à jour le 05/11/2021 à 10:55
Photo : Saint Martin
Saint Martin est une fête traditionnelle au Danemark en novembre

Les Danois s’apprêtent à fêter le 11 novembre, Mortens Dag, jour qui correspond à celui des funérailles de Morten (Martin) en l’an 397 à Tours (France) et la veille ils organisent un diner appelé Mortens Aften, veillée de la Saint Martin. Au menu, de l’oie ou du canard mais pour mieux comprendre ces traditions, retour sur la vie de Saint Martin que nous connaissons grâce à Sulpice-Sévère, un de ses disciples qui l'a écrite en 396-397 dans Vita sancti Martini (Vie de saint Martin).

 

La vie de Saint Martin de Tours

Martin est né vers l'an 316  dans la province impériale de Pannonie (actuelle Hongrie).

À 15 ans, Martin s'enrôle dans l'armée romaine et est envoyé en Gaule. Rapidement, on parle de lui comme du « bon Martin », qui a bon coeur, qui vient en aide aux pauvres, qui soigne les malades et ressuscite même les morts. Il est très pieux.

L'histoire la plus célèbre le concernant raconte que Martin voit un déshérité à Amiens ; Martin n’est qu’un pauvre soldat et n’a comme toute richesse que son épée et son manteau. Il va utiliser son épée pour couper en deux son manteau et donner une des deux parties au mendiant. Cette nuit-là, il fait un rêve, Martin voit Jésus ressuscité portant cette moitié de manteau, lui indiquant que c’était lui le mendiant.

Martin va ensuite quitter l'armée pour devenir moine. Il rentre chez lui en Hongrie pour convertir ses compatriotes mais il n’y réussit guère. Il retourne alors en Gaule et s’installe dans un monastère près de Poitiers.

Il est très apprécié et sa réputation est déjà grande. On pense à lui pour devenir évêque de Tours mais les honneurs ne l’intéressent pas. Alors qu’on vient le chercher pour le nommer évêque, Martin tente de se cacher dans le poulailler parmi des oies mais leurs cacardements le trahissent, Martin est trouvé et doit se résoudre à devenir évêque.

Pour commémorer la sainte trahison des oies, il ordonne alors, qu'une fois par an, chaque famille abatte une oie et la mange.

 

La tradition de la veillée de Mortens Aften au Danemark 

C’est à partir de 1616 qu’il est mention pour la première fois de Saint Martin au Danemark.

Au menu de la soirée de la Saint Martin au Danemark, il est donc traditionnel de manger de l’oie mais qui a été souvent depuis remplacée par du canard ou d’autres volailles.

Les familles se réunissent autour d’un repas à la maison mais vont aussi souvent au restaurant où vous trouverez ce soir-là au menu ces volatiles traditionnellement accompagnés de pommes de terre, de chou et d’une sauce brune.

Il existait déjà d’anciennes fêtes païennes qui célébraient l’entrée dans les mois sombres que l’on retrouve dans le Halloween américain par exemple. Ces usages ont été christianisés mais à la Saint-Martin, on célèbre plutôt  la vie et et la lumière. Peut-être pourrait-on plus rapprocher cette fête de celle de Thanksgiving qui célèbre l’action de grâce ?

 

repas Mortens Aften Danemark canard oie menu

 

À vos recettes et God Fornøjelse!

 

 

Joelle

Joëlle Borgida

Directrice de la publication et responsable éditoriale. Expatriée de longue date et désormais installée à Copenhague, je partage avec les lecteurs de lepetitjournal.com mes découvertes danoises.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Copenhague !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Joelle Borgida

Rédactrice en chef de l'édition Copenhague.

À lire sur votre édition locale