Vendredi 22 octobre 2021
TEST: 3691

Rencontre avec le Père Jérôme de la Bâtie de la paroisse francophone de Copenhague

Par Amélie B. | Publié le 23/09/2021 à 18:30 | Mis à jour le 24/09/2021 à 11:00
Photo : Le Père Jérôme de la Batie, prêtre de la paroisse catholique de Copenhague
Le Père Jérôme de la Batie

Après 20 années d’enseignement au séminaire (à Toulon et à Ars), le Père Jérôme de de la Bâtie a décidé de postuler à la reprise d’une paroisse de l’étranger. Il est nommé à Copenhague à la rentrée 2020 pour une première période de 3 ans. Après une année bien particulière en ces temps de Covid, il partage avec nous cette expérience de l’expatriation et ses projets pour la paroisse.

 

Vos premières impressions dans cette nouvelle mission ?

Il m’a fallu apprendre à m’organiser car en tant que professeur de séminaire, vous avez une secrétaire qui vous donne votre emploi du temps, vous préparez et donnez vos cours sans vous soucier des problèmes organisationnels.

A la paroisse, l'organisation est un défi compte tenu du fait qu’il faut composer avec des paroissiens éparpillés au sein de la ville qui ont tous des activités extrêmement diverses.

Trouver le bon moment qui convienne au plus grand nombre est un casse-tête.

Il faut aussi composer avec une église qui abrite 3 communautés ainsi qu’une école catholiques ; certains dimanches ou jours de fête, le planning des célébrations est très serré.

Ma vie spirituelle est aussi très différente puisqu’au séminaire elle était réglée par la vie du séminaire alors qu’à la paroisse je dois moi-même régler ma vie.

Les journées sont très variées, parfois libres et d’autres fois épuisantes.

 

Quelles difficultés avez-vous rencontrées en arrivant ?

Comme tous les expatriés, j’ai dû m’adapter à la vie locale. Mais il faut avouer qu’avec le covid, le repli sur soi a naturellement pris le dessus sur l’ouverture et l’accueil et le sentiment de solitude était amplifié. 

D’ailleurs peu de gens savent qu’il y a de nombreux français installés au Danemark de longue date, parfois veufs, qui n’ont pas de famille ici et qui sont terriblement seuls. Je leur rends visite régulièrement.

Aujourd’hui j'ai fait “mon trou”, je côtoie d’autres paroisses catholiques, et participe à certaines de leurs activités. J’ai d’ailleurs quelques amis danois !

 

Y a t-il de nombreux sacrements au sein de la paroisse ?

Il y a eu très peu de sacrement pendant 1 an (crise du covid oblige). Quelques baptêmes ont pu être organisés au printemps dernier ainsi que la Confirmation et la première Communion. Aujourd’hui la préparation des mariages dont beaucoup avaient été reportés s’intensifie. La plupart des couples qui se présentent se marieront en France l’été prochain. 

 

Des projets pour la paroisse ?

Oui, une collaboration avec une autre paroisse catholique est envisagée, sans doute dans le cadre de l'aumônerie car il est peut-être plus facile pour des jeunes de communiquer en anglais. Dans ce cadre, nous pensons organiser une vente de charité/vide grenier pour caritas probablement pendant le Carême.

 

Quelles sont les activités proposées par la paroisse en cette nouvelle année ?

 

2 messes hebdomadaires : le samedi à 18h et le dimanche à 11h30

De nombreux groupes ont vu le jour en cette rentrée :

Pour le catéchisme :

Éveil à la Foi un dimanche sur 2 pendant la messe de 11h30 pour les plus petits (maternelle).

Un groupe d’enfants de la tranche d'âge de CP/CE1

Un groupe d’enfants de la tranche d'âge CE2

Un groupe de préparation à la première Communion (généralement en CM1)

Un groupe “après Communion” (CM2)

 

Pour  l’aumônerie :

Un groupe de collégiens de préparation à la Profession de Foi

Un groupe de collégiens qui a déjà fait sa Confirmation

Un dernier groupe de lycéens qui souhaitent se préparer à la Confirmation  

 

Et enfin un groupe de prière le mercredi soir de 19h30 à 21h.

 

N’hésitez pas à nous contacter: Paroisse francophone de Copenhague

La paroisse catholique francophone se situe en l’église de Sakramentskirke, Nørrebrogade 27, 2200 Copenhague.


 

Nous vous recommandons
AM

Amélie B.

Après 20 ans en finance et trois expatriations, j'ai voulu tenter l'aventure du Petitjournal.com/copenhague car "pour aimer un pays il faut le boire, le manger et l'écouter chanter".
0 Commentaire (s) Réagir

Expat Mag

Hong Kong Appercu
MUSIQUE

Enzo de Hong Kong représentera la France pour l’Eurovision 2021

Enzo, le prodige musical de Hong Kong de 13 ans qui nous avait fait vibrer en 2020 au concours The Voice Kids, vient d'être désigné officiellement pour représernter la France à l'Eurovision