Vendredi 3 décembre 2021
TEST: 3691

Les candidats aux élections consulaires au Danemark: Pascal Badache

Par Joëlle Borgida | Publié le 17/05/2021 à 18:10 | Mis à jour le 19/05/2021 à 08:06
Photo : Pascal Badache
Pascal Badache est candidat aux élections des Français de l'étranger au Danemark

Les Français enregistrés sur les listes électorales du consulat de France au Danemark sont appelés à élire leurs trois conseillers des Francais de l'étranger. 

Trois listes ont été déposées pour ces élections consulaires : 

- "Les Français du Danemark, écouter comprendre agir" / Pascal BADACHE

- "Le Cœur à Gauche" / Luc de VISME

- "Vous écouter, porter votre voix, défendre vos droits, promouvoir vos initiatives" / Marie-José CARON

Afin de mieux connaître les trois candidats pour le Danemark, nous vous présentons aujourd'hui, Pascal Badache et sa liste "Les Français du Danemark, écouter comprendre agir". 

L'ordre de présentation des listes suit le tirage celui du tirage au sort organisé par l’Ambassade de France à Copenhague et effectué par M. Corentin FAÎCHE, Secrétaire général d’Ambassade, le 22 mars 2021. 

 

 

Pouvez-vous vous présenter en quelques phrases ? 

Père de deux enfants franco-danois, enseignant à l’Institut français du Danemark et dans une école danoise, je réside au Danemark depuis 1996. J’ai été élu conseiller consulaire en 2014 sur une liste non-affiliée à un parti politique. Très impliqué dans la vie associative, j’ai contribué à la création de deux associations importantes dans le tissu associatif : l'Atelier francophone Copenhague et l’Association des seniors français au Danemark. Mon quotidien, c’est d’être sur le terrain à l’écoute des Français du Danemark et d’apporter des réponses concrètes à leurs préoccupations. 

  

Comment avez-vous constitué votre liste ? 

Notre liste, Les Français du Danemark, liste non affiliée à un parti politique, s’est constituée naturellement avec trois préalables : l’implication sur le terrain, le refus des accords d’appareils et le renouvellement. Elle est composée de femmes et d’hommes motivés très largement impliqués sur le terrain : vie associative, culturelle et éducative, solidarité aux personnes en difficulté, initiatives pour réduire notre impact sur l’environnement et auto-entreprenariat.  

 

Quel est selon vous le plus grand défi auquel font face les Français du Danemark ? 

Depuis 2009, le plus grand défi à relever est l’obtention d’une nouvelle convention fiscale entre la France et le Danemark. A plusieurs reprises, je me suis rendu à Paris pour m’entretenir sur ce sujet avec nos parlementaires. Les discussions se poursuivent et devraient aboutir à un accord.

Mais les défis sont nombreux et varient selon les familles, leur composition, les moments du cycle de vie et la forme d’expatriation. Une expatriation implique des changements dans la majorité des sphères de la vie : familiale, culturelle, sociale, professionnelle, et environnementale. Et puis, en 2020, la Covid-19 est venue ajouter d’autres défis à ceux précédemment cités. C'est pour cette raison que j'ai immédiatement créé le groupe COVID 19 DANEMARK - INFORMATIONS ENTRAIRE ET SOLIDARITÉ sur Facebook. Ce groupe a pour objectif de fournir des informations en temps réel quant à l'évolution de la crise sanitaire covid-19 au Danemark et en France.  On y trouve des informations officielles, des comptes rendus traduits en anglais et des échanges d'expériences.

 

Que représente pour vous la mission principale de conseiller des Français de l'étranger ? 

Élus locaux de proximité, notre mission principale est d’être sur le terrain auprès des Français du Danemark et de défendre leurs intérêts auprès des pouvoirs publics.  Personnellement, je me suis également donné pour mission d’accompagner les Français installés au Danemark et d’apporter des réponses concrètes à leurs préoccupations : vie sociale, bourses scolaires, précarité, emploi, retraites, fiscalité, entreprenariat, démarches administratives et enseignement du français aux enfants binationaux non scolarisés à l’école française. 

 
Pouvez-vous nous détailler les grands axes de votre programme ? 

Défendre les moyens attribués aux acteurs de la francophonie : Lycée Prins Henrik, Institut français du Danemark et Alliance française.  

Créer un dispositif d’aide aux compatriotes en difficulté.  

Obtenir une nouvelle convention fiscale entre la France et le Danemark.  

Organiser des Ateliers Climat de sensibilisation aux grands enjeux environnementaux.  

Renforcer l’apprentissage du français pour les enfants binationaux (FLAM).  

Poursuivre notre engagement auprès des associations : Association des seniors français au Danemark, Atelier francophone Copenhague, les Chansons françaises au Danemark. Cette liste n'est pas exhaustive. 

Créer un dispositif pour soutenir les auto-entrepreneurs.  

 

Vous pourrez voter à l'urne le 30 mai 2021 au Lycée Prins Henrik à Frederiksberg ou du 21 au 26 mai 2021 pour les votes par internet. Voir notre article sur les modalités de vote.

 

 

Nous vous recommandons
Joelle

Joëlle Borgida

Directrice de la publication et responsable éditoriale. Expatriée de longue date et désormais installée à Copenhague, je partage avec les lecteurs de lepetitjournal.com mes découvertes danoises.
0 Commentaire (s) Réagir