Un nouveau réseau d’extrême-droite dans la police allemande

Par Lepetitjournal Cologne | Publié le 21/09/2020 à 15:51 | Mis à jour le 22/09/2020 à 10:02
Photo : Capture d'écran Youtube
Extrême-droite police allemagne

Le mercredi 16 septembre, lors d’une conférence à Düsseldorf, le ministre de l’Intérieur de Rhénanie-du-Nord-Westphalie, Herbert Reul, a annoncé la mise à pied de 29 policiers allemands pour avoir diffusé de la propagande d’extrême-droite sur des groupes de discussion Whatsapp.

34 commissariats et domiciles privés ont été perquisitionnés pour faire avancer l’enquête qui a condamné les 29 policiers. 25 d’entre eux étaient issus de la police de la ville d'Essen au moment de leur suspension. Sur les groupes Whatsapp, au nombre de cinq, des photos d’Hitler, de croix-gammées et de drapeaux du Reich ont été diffusés entre les policiers allemands. Plus de 126 fichiers néonazis y ont été échangés et les enquêteurs ont même retrouvé un photomontage mettant en scène des réfugiés dans des chambres à gaz.

Herbert Reul a affirmé « C’est une honte pour la police de Rhénanie-du-Nord-Westphalie ». Déclarant être sous le choc, le ministre a nommé un enquêteur spécial pour démanteler les réseaux néonazis dans les services de police du Land. Herbert Reul a déclaré qu’on ne peut « plus parler d'incidents isolés ». Depuis 2015, plus d’une centaine d’enquêtes ont été ouvertes dans toute l’Allemagne contre des policiers accusés de racisme et d’entretenir un lien avec l’extrême-droite.

 

JB (lepetitjournal.com/cologne)

 

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Cologne !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale