Dimanche 5 décembre 2021
TEST: 2287

Le Karaoké à Shanghai, petit guide du KTV

Par Gaëlle Déchelette | Publié le 19/10/2017 à 11:54 | Mis à jour le 19/10/2017 à 16:27
Photo : Le Karaoké à Shanghai
ktv-shanghai-karaoke-chine

Le karaoké est une activité de choix pour les jeunes (et les moins jeunes) chinois, qui y vont aussi bien pour passer une soirée entre amis, que pour célébrer la signature d’un contrat avec ses collègues, ou tout simplement pour passer le temps dans la journée. Une petite présentation s’impose !

 

1/ Le KTV, comment ça se passe ?

- Vous payez pour des salles privées. Le karaoké à la chinoise est différent de ce que l’on peut trouver en France. Ici, pas d’open mic, mais des salles privées.

- La plupart des KTV sont ouverts de jour comme de nuit. Si l’affluence est plus forte en soirée, certains y vont pendant la journée pour passer le temps entre amis !

 

 

- Vous payez la salle à l’heure, et les consommations sont en plus (que vous pouvez commander à tout moment). Certains centres de karaoké plus huppés exigent de commander un montant de consommations minimum (5000 RMB pour les plus chers !).

- Un écran tactile pour sélectionner les chansons, des micros, un ou plusieurs écrans pour visionner le clip et les paroles, tout est fourni !

- Vous pouvez consommer de l’alcool, mais également des boissons non-alcoolisées, et vous pouvez même  commander à manger !

- Vous ne savez pas chanter ou vous avez une voix de crécelle ? Ce n’est pas grave ! La plupart des participants se contentent de choisir leurs chansons préférées, en hurlant d’une voix trop aigü dans le micro. Ici, ce n’est pas la performance qui compte, mais bien de s’amuser !

- Si vous ne parlez pas (ou en tout cas ne lisez pas) le chinois, pas de problème, dans la plupart des centres, à Shanghai en tout cas, il y a un large choix de chansons en anglais. Modernité oblige.

 

2/ A quoi s’attendre ?

- Ambiance : L’ambiance est souvent détendue, en tout cas pas à la compétition, ce n’est pas un concours type The Voice ! Certains ont tendance à monopoliser le micro, d’autres se contentent de boire en regardant les autres chanter, à vous de voir !

- Vie privée : Le plus de ces salles privées, c’est que vous pouvez vraiment vous y donner à cœur joie, si vous êtes entourés d’amis (bienveillants, cela va sans dire). Vous n’aurez pas peur de vous ridiculiser devant des inconnus !

- Découverte : Si vous n’aimez pas les endroits clos, ou le chant, c’est tout de même une expérience à tenter au moins une fois. Voir son collègue si sérieux entonner une bluette avec une voix de soprano, c’est un bon moyen d’apprendre à se connaître !

- Suprendre : Cela peut-être aussi le moyen d’épater la galerie en chantant en chinois dans le texte, un classique de la chanson chinoise comme Yueliang daibiao wo de xin, ou  un tube un peu plus récent comme Xiao Pingguo (voir l'article ci-dessous).

 

3/ Quelques salles à recommander :

- Haoledi : Une chaîne de KTV très connue, qui pratique des prix plutôt bas. Prisée par les jeunes. De nombreuses adresses :

. 438 Huaihai Zhong Lu,

. Super Brand Mall,168 Lujiazui Xi Lu

. 479 Nanjing Dong Lu

. 180 Xizang Zhong Lu

. Metro City, 1111 Zhaojiabang Lu,

. 2 Shunchang Lu

. 1111 Zhaojibang Lu

 

 

- K party (台北纯K) : Chaîne taiwainaise avec des salles de style rétro. Plus cher.

. SML Centre, 618 Xujiahui Lu.

 

 

- Shanghai Music Town 上海歌城 : Chaine de karaoke similaire à Haoledi

. 688 Huaihai Middle Rd.

. Junyao International Plaza, 789 Zhaojiabang Rd.

- Cashbox Party World : Propose des instruments style tambourins et maracas, pour accompagner les chanteurs. De nombreuses adresses :

. 109 Yandang Lu,

. 208 Chongqing Nan Lu

. 580 Tianyaoqiao Lu,

. 459 Wulumuqi Lu,

. 1118 Pudong Nan Lu,

. 68 Zhejiang Nan Lu.

- V Show : Plutôt récent, cet établissement propose des salles à thèmes (décoration Hello Kitty par exemple).
. 99 Huaihai Dong Lu.

 

 

- MuseK : 23 salles, très classieux, avec les prix à l’avenant

. 123 Xingye Lu.

A noter :
Comme nous vous le mentionnions dans une précédente brève, il existe aussi à Shanghai des box à KTV individuelles ! Elles sont présentes dans les malls, les cinémas etc…

 

Nous vous recommandons
Gaëlle Déchelette

Gaëlle Déchelette

De formation linguistique et commerciale, Gaëlle Déchelette vit et travaille à Shanghai depuis 2006.
0 Commentaire (s) Réagir

Actualités

TRANSPORT

Industrie aéronautique : 5 raisons pour lesquelles elle résiste

Avec la crise sanitaire mondiale, même si l’industrie aéronautique a beaucoup souffert. Avec un déclin des commandes et des exportations, il y a tout de même eu de nouvelles opportunités à saisir.