Dimanche 17 janvier 2021
Chiang Mai
Chiang Mai

Les autorités thaïlandaises apaisent les craintes d’épidémie de Covid

Par La rédaction de Chiang Mai | Publié le 04/12/2020 à 02:53 | Mis à jour le 04/12/2020 à 04:24
Photo : REUTERS/Athit Perawongmetha/archives - 175 personnes considérées comme présentant un risque plus élevé de contamination ont été testées négatif et placées en quarantaine pour 14 jours
Epidemie de Covid en Thailande sous controle

Les autorités sanitaires thaïlandaises ont affirmé jeudi que la situation provoquée par l’entrée illégale depuis la Birmanie de 10 Thaïlandaises infectées par le Sars-Cov-2 était sous contrôle, rapporte le Bangkok Post.

Le Dr Kiatiphum Wongrajit, secrétaire permanent à la Santé, cité par le journal thaïlandais, a déclaré qu’une propagation de la maladie semble être hors de question pour l'instant et que les autorités sanitaires avaient retrouvé, isolé et testé les personnes ayant eu des contacts à risque avec les 10 femmes.

Sur près de 700 personnes identifiées comme ayant été en proximité avec elles, 175 étaient considérées comme présentant un risque plus élevé de contamination. Ces personnes ont été testées négatif et placées en quarantaine pour 14 jours, a affirmé le Dr Kiatiphum Wongrajit, précisant que les autres avaient également été isolées.

Quant au 10 femmes, employées d’un hôtel-casino de Tachilek, elles sont hospitalisées et présentent des symptômes bénins du Covid-19. 

Le secrétaire permanent à la Santé a salué les mesures sanitaires préventives telles que le port du masque dans les avions et sur les lieux publics.

FIDÈLES LECTEURS ET LECTRICES
Si vous souhaitez recevoir 

Lepetitjournal.com Chiang Mai
directement dans votre messagerie, abonnez-vous ici, c’est gratuit !

L’annonce de l’importation de ces cas de d’infection via la frontière birmane avait suscité les pires craintes pour l’économie déjà mise à mal depuis le début de l’année par la crise du Covid-19, alors même que le nord de la Thaïlande entre dans la haute saison touristique, les températures fraîches attirant chaque année des milliers de Thaïlandais de Bangkok et d’autres provinces.

La nouvelle avait émergé samedi dernier avec le premier cas, une femme de 29 ans qui avait franchi la frontière le 24 novembre avec des symptômes du Covid-19 pour se rendre à Chiang Mai. Le même jour, le centre commercial Central Festival de Chiang Mai, par lequel était passé la femme, avait fermé ses portes pour procéder à une désinfection préventive des lieux.

Sur les trois jours qui ont suivi l’annonce du premier cas, environ 5% des réservations de chambres d'hôtel ont été annulées dans la province, avait déclaré mardi le président du Conseil du tourisme de Chiang Mai, Phanlop Saechiew, alors que le nombre d’entrées illégales avec infection passait à 10 cas.

Mercredi 3 décembre, la présidente de l’association des Hôtels pour la région Nord de la Thaïlande La-iad Bungsrithong confiait à Lepetitjournal.com/chiang-mai que les hôtels enregistraient un peu moins de 10% d’annulation. “Nous sommes inquiets pour le mois de décembre qui pourrait voir une baisse du nombre de réservations. Les gens réservent de plus en plus en dernière minute, en général 3 ou 4 jours avant”, souligne La-iad Bungsrithong. 

Soucieux de maintenir la confiance dans la province qui commençait tout juste à retrouver un taux de fréquentation acceptable, le Conseil du tourisme de Chiang Mai et sept autres organisations de la province ont annoncé mardi qu’ils donneraient 100.000 bahts à quiconque contracterait Covid-19 lors d'une visite touristique dans la province.

0 Commentaire (s)Réagir