"Couleurs de Doi Tung", au plus près des tribus pour éloigner le pavot

Par Catherine Vanesse | Publié le 14/12/2020 à 00:00 | Mis à jour le 14/12/2020 à 02:49
Photo : Courtoisie Tourism Authority of Thailand - Le festival Couleurs de Doi Tung se tient tous les week-ends jusqu'au 31 janvier
Le festival Couleurs de Doi Tung se tient tous les week-ends jusqu'au 31 janvier

Le festival ‘Couleurs de Doi Tung’ revient pour une septième édition, l’occasion de découvrir la culture locale des tribus de la région et de revenir sur le passé de Doi Tung, où les cultures de café ont remplacé l’opium. 

Tous les week-end de décembre 2020 et janvier 2021, se tient la septième édition du festival “Couleurs de Doi Tung - Colours of Doi Tung” dans la province de Chiang Rai. Situé à 48 km de Chiang Rai, Doi Tung est une montagne qui culmine à 1.630 mètres d’altitudes et un projet de développement de la fondation Mae Fah Luang, créé en 1988 par la princesse Somdet Phra Srinagarindra Boromarajajonani, grand-mère du roi Maha Vajiralongkorn. 

Le festival invite les visiteurs à profiter du climat particulièrement frais -voire frisquet- du nord de la Thaïlande entre décembre et janvier à travers un programme ludique et créatif. Le thème de cette année est EAT | PLAY | LOVE, le tout en respectant les mesures de distanciation et d’hygiène, rassure les organisateurs sur la page Facebook de la fondation Mae Fah Luang.

atelier de confection de cartes postales à Doi Tung
Le festival Couleurs de Doi Tung propose de nombreux ateliers tels que la confection de cartes postales (Courtoisie : Fondation Mae Fah Luang)

Chaque week-ends, de 8h à 18h, il est possible de découvrir les jardins fleuris de Mae Fah Luang, d’assister à des spectacles de danses traditionnelles des différentes tribus de la région, à savoir les Akha, Lahu, Tai Yai, Lue, Lawa et Chinois. Il y a également des ateliers de céramiques, de confection de cartes postales à partir de fleurs ou encore de tissages à partir de fibres plastiques. 

Un marché propose des produits frais ainsi que de l’artisanat et bien sûr des produits estampillés “Doi Tung”. 

Doi Tung, un projet pour éradiquer la culture de l’opium

Dans les montagnes pauvres et isolées, l’opium est longtemps resté la seule denrée à forte valeur ajoutée, facile à transporter et à écouler. La culture archaïque du pavot, sans engrais et selon la culture sur brûlis, remonte au milieu du 19ème siècle dans la région de Doi Tung. Son exploitation a entraîné la destruction d’une bonne partie de la forêt et l’appauvrissement des sols, comme en attestent les images exposées au musée commémoratif de la fondation Mae Fah Luang, “Hall of Inspiration” créée par la princesse-mère Srinagarindra.

Lancé en 1988, le projet de développement Doi Tung s’était fixé comme objectif de reboiser la région et d’y éliminer la culture de l’opium. En 1960, selon l’ONUDC (Office des Nations Unies contre la drogue et le crime), la Thaïlande en était considérée comme le premier pays producteur. Quarante ans plus tard, en 2003, l’office put faire disparaître le royaume de la liste des producteurs d’opiacés et reconnut le projet de Doi Tung comme un contributeur exceptionnel à un développement alternatif durable pour éradiquer la production de drogues. 

Ayant compris que les champs de pavot ne seraient détruits que s'ils étaient remplacés par d’autres sources de revenus viables, la Fondation Mae Fah Luang a voulu répondre aux besoins essentiels des populations de la région : leur donner un logement, des vêtements, de la nourriture, des soins primaires et surtout des moyens de subsistance. Pour les dissuader de cultiver le pavot, il fallut trouver des productions de substitution suffisamment rentables pour rivaliser avec le prix de vente attractif de l’opium. Doi Tung a opté pour le café arabica et la noix de Macadamia, créant un marché pour cette dernière qui n’avait jamais été cultivée auparavant en Thaïlande. 

Nous vous recommandons
catherine_vanesse-LPJ-Bangkok

Catherine Vanesse

Installée en Thaïlande depuis 2013 après avoir travaillé pendant 8 ans pour RTL Belgique, Catherine a collaboré avec des médias francophones locaux avant de devenir co-rédactrice en chef pour Lepetitjournal.com Bangkok (et correspondante RTL Belgium)
0 Commentaire (s) Réagir

Expat Mag

Stockholm Appercu
VOYAGES

TOURISME - L'été en Suède ? Vad mysigt !

Quand on pense à la Suède, on pense surtout aux grandes étendues de neige, aux paysages féériques en plein coeur de l’hiver, au silence des plaines dans le froid et le vent, à la nuit