Samedi 10 avril 2021

Kamala Harris, du Tamil Nadu à Washington !

Par Capucine Canonne | Publié le 11/11/2020 à 01:00 | Mis à jour le 11/11/2020 à 17:46
kamala harris inde

Kamala Harris sait où elle va, mais sait aussi très bien d’où elle vient : d’Inde, et plus particulièrement du Tamil Nadu. Portrait d’une femme au parcours incroyable, du Tamil Nadu à Washington DC.

 

Des origines tamoules dont elle est fière

56 ans avant de devenir la première femme (de couleur) Vice-Présidente des Etats Unis, la petite Kamala voit le jour en Californie d’un papa d’origine jamaïcaine, Donald J. Harris, et d’une maman d’origine indienne, (du Tamil Nadu plus précisément), Shyamala Gopalan Harris.

Entre un économiste émérite et une scientifique spécialisée dans le cancer du sein, la petite Kamala Harris est intellectuellement bien entourée et éduquée dans la lutte des droits civiques. A 5 ans, ses parents divorcent ; Kamala et sa petite sœur vivent principalement avec leur maman, baignées entre la culture noire d’Oakland et l’héritage Indien qu’elles découvrent en allant souvent en Inde.  De ses voyages et ses rencontres avec sa famille maternelle, Kamala semble avoir laissé un excellent souvenir à tous. Des voisins, oncles, tantes, témoignent joyeusement dans la Presse Indienne : « Elle était douée pour le chant et la musique faisait partie intégrante de la culture dans laquelle nous avons tous grandi" raconte l’un d’eux. « C’est une personne qui n'oublie pas ses racines et qui croit aux valeurs familiales que lui a inculquées ma sœur. C’était une petite fille attentionnée » raconte de son côté sa tante maternelle.

 

enfance tamil nadu kamala harris india inde
Kamala Harris enfant, ses parents et sa petite soeur Maya

 

Kamala Harris a souvent déclaré que sa mère était la raison pour laquelle elle se trouvait là où elle était aujourd’hui : "Ma mère, qui nous a élevées, ma soeur et moi, était une femme fière. C'était une femme brune. C'était une femme avec un fort accent. C'était une femme que les gens ignoraient souvent ou ne prenaient pas au sérieux ; Ou à cause de son accent, ils supposaient des choses sur son intelligence. A chaque fois que ma mère leur a prouvé qu'ils avaient tort. Et c’est grâce à ce qu'était ma mère, et à ce qu'elle croyait et au fait qu’elle n'ait jamais demandé à personne la permission de lui dire ce qui était possible que je me présente ici comme une candidate sérieuse au poste de président des États-Unis"

 

Une volonté de « réformer le système de l’intérieur »

A 12 ans, les sœurs Harris s’installent à Montréal car Mme Gopalan Harris a accepté un poste d’enseignante à Montréal. Elles y vivront pendant 5 ans. De retour aux Etats Unis, elle continue ses étudie avec brio et intègre le Barreau de Californie en 1990.

S’ensuit une carrière d’abord juridique : adjoint au procureur dans le Comté d’Alameda en Californie de 1990 à 1994, en charge d’affaires criminelles à partir de 1998, Procureur du District de San Francisco à partir de 2003 puis Procureur Générale de Californie en 2010 et ce jusqu’en 2017. Son parcours de magistrate a souvent été critiqué, notamment car elle a manqué parfois de position claire (comme sur la peine de mort par exemple). Par ailleurs, en parallèle d’une carrière très intense, elle épouse, en 2014 l'avocat Doug Emhoff et devient la belle-mère de ses deux enfants ; Cole et Ella.

 

kamala harris procureure magistrate india inde

 

A son entrée en politique, Kamala Harris possède un solide parcours pour – dit-elle souvent - "réformer le système de l'intérieur". En janvier 2017, elle prête serment au Sénat, et devient ainsi la 1ère femme d’Asie du Sud Sénatrice aux Etats Unis. En 2019, elle se lance dans la course la plus intense de sa vie professionnelle, la Présidentielle. Armée d’un solide programme progressiste, elle devra malheureusement abandonner ses ambitions, faute d’argent. En Mars 2020, elle annonce officiellement son soutien au Candidat Joe Biden. Et en Août de la même année, celui-ci la désigne comme sa colistière. La suite, on la connait, Joe Biden vient d’être officiellement élu 46ème Président des Etats Unis d’Amérique et Kamala Harris sa Vice-Présidente. Un rôle qu’elle compte bien utiliser pour continuer ses combats comme le contrôle des armes à feu, la refonte de l'économie américaine pour lutter contre le changement climatique, l’avortement financé par le contribuable ou encore la possibilité d’accéder à la citoyenneté américaine pour des immigrants sans papiers vivant actuellement aux États-Unis.

 

harris biden, duo de chocs US

 

 

Kamala Harris élue, quelles sont les conséquences pour l’Inde ?

Conséquence directe :  la célébration d’une telle nouvelle ! Ça tombe bien d’ailleurs puisque Diwali (grand festival en Inde) se déroule samedi 14 Novembre. Dans le village natal  nommé Thulasendrapuram (dans le Tamil Nadu), les habitants sont d’humeur festive, décorant leurs maisons, dessinant de beaux kolams (motifs colorés sur le sol à l’entrée des maisons Indiennes pour souhaiter bonheur et bienvenue) un peu partout. Des pujas sont effectuées (rites d'offrande et d'adoration liés à l’Hindouïsme) et de la nourriture gratuite (dont le plat préféré de Kamala Harris !) est distribuée. Tous attendent maintenant sa prise officielle de fonction ; ce sera sans aucune doute l’occasion de faire la fête à nouveau.

 

celebration india inde kamala harris
@twitter, célébration de l'élection de Kamala Harris dans le village natal 

 

Plus largement, le Dirigeant Indien, Narendra Modi, a applaudi la victoire de l’enfant du pays sur Twitter :Votre succès est révolutionnaire et une immense fierté non seulement pour vos chittis (ndlr : un terme tamoul que Kamala Harris a utilisé dans son discours d'acceptation de candidate au poste de Vice-Président), mais aussi pour tous les Indiens-Américains. Je suis convaincu que la dynamique Inde-États-Unis et les liens entre nos deux pays deviendront encore plus forts grâce à votre soutien et à votre leadership.”

Et concrètement, quelles sont les conséquences sur l’économie et les relations entre les pays ?  Lepetitjournal.com de Bombay répond parfaitement à cette question, nous vous invitons à lire l’article ici 

 

Nous vous recommandons

CANONNE_fmt-carre

Capucine Canonne

Directrice de la publication et rédactrice en Chef de l’Edition lepetitjournal.com de Chennai. Jeune maman et expatriée en Inde, elle crée l'édition de Chennai en août 2019 ; un prolongement de ses expériences en radio, TV et presse écrite.
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

SANTÉ

Confinement : ces sports qui sauvent du burn-out

Finies les longueurs dans la piscine, les restrictions sanitaires ont eu raison du sport en salles. Reebok établit le palmarès des activités sportives favorites, pour éviter le burn-out à la maison.