Dimanche 23 février 2020
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Si vous avez 2 jours : Découvrez Pondichéry

Par Capucine Canonne | Publié le 06/09/2019 à 00:00 | Mis à jour le 23/12/2019 à 18:34
pondichéry entrée ville

Moins de 3h de voiture de Chennai et vous voilà à respirer de l’air Fra(nça)is ! Bienvenue dans la ville de Pondichéry, située au Sud-Est, dans l’Etat du Tamil Nadu. Une destination de choix pour se reposer au calme, se restaurer avec de bonnes adresses et se balader à travers l’histoire.

Un peu d’histoire

Le petit village côtier semble avoir un lointain passé commerçant avec l’Empire Romain vers le 1er siècle de notre ère, en attestent des fouilles archéologiques et la découverte de pièces de monnaie antiques. Puis, au cours des siècles la région fait successivement partie d’empires  comme Pallava, Chola, Pandya et Vijayanagar. C’est au 17ème siècle que Pondichéry suscite la convoitise de nombreux empires coloniaux comme les Pays Bas, le Danemark, l’Angleterre et bien sûr, la France.

Pondichéry devient finalement le siège indien de la Compagnie des Indes Orientales en 1654 (par Colbert) et reste un comptoir commercial français pendant près de trois cents ans. A l’indépendance de l’Inde, en 1947, Pondichéry prend d’abord  le statut de territoire d’outre-mer avant de devenir territoire de l’Union Indienne en 1954. La décolonisation s’est réalisée sans haine ni violence connue et la France ne laisse, semble-t-il que de bons souvenirs, en témoignent le nom des rues en français, des maisons à colonnades, des vestiges de bâtiments publics mais aussi la présence d’un lycée français, d’un consulat et d’une alliance française très dynamique. Aujourd’hui Pondichéry a retrouvé son nom indien : Puducherry.

pondichéry france inde

Une promenade cosmopolite au gré des lieux et des rencontres

Commencez votre weekend en flânant  dans la ville, tracée selon un plan d’échiquier avec des rues se coupant en angles droits. Deux quartiers composent la ville, séparés par un petit canal : la ville blanche (la ville coloniale) caractérisée par le calme et la propreté, et la ville noire où vit la population locale, plus animée et fréquentée en journée. Il n’y a pas vraiment de parcours type, mais voici ce que nous pouvons conseiller :

Le 1er jour, nous conseillons de passer devant les bâtiments emblématiques de Rai Nivas (magnifique résidence de l’ancien gouvernent), et du consulat de France. Allez aussi à la bibliothèque l’Alliance Française, un moment vraiment très agréable. Puis rentrez dans les églises Notre Dame des Anges (la seule où est prononcée une messe en français, en tamoul et en anglais), le Sacré cœur de Jésus ou la Cathédrale de l’Immaculée Conception, toutes deux aux couleurs et à l’architecture…voyantes ! Allez ensuite vous promener dans le quartier musulman, perdez-vous dans des ruelles très calmes, avec des belles maisons aux balcons de bois ciselés. Terminez votre journée sur Beach Road, une artère qui appartient aux piétons de 18h à 7h30 et où l’on voit se mélanger les joggeurs, les familles, les touristes et les habitants de Chennai ou de Bangalore le weekend. Une bouffée d’air frais avec pour seuls bruits la foule et la mer. Ca fait du bien…

Le 2nd jour, le réveil  (et le petit déjeuner à emporter ?) se fait en douceur dans le grand parc arboré de Government place. Profiter des aires de jeux si vous avez des enfants ou observer les indiens qui se réveillent est apaisant. Puis, nous vous proposons une expérience sensorielle unique ! Engouffrez-vous au Goubert Market, le marché de Pondichéry. Ici, vous en aurez plein vos yeux… et vos narines. Très animé le matin, ce marché de fruits, légumes, épices, poissons, volailles et fleurs est une véritable immersion en Inde. Ça se bouscule, ça parle fort, ça négocie sec, ça marche pieds nus dans le jus de poissons… Vos appareils photo vont se régaler !

goubert market pondichéry inde

Si vous n’êtes pas encore trop fatigués, allez voir le Temple de Manakula Vinayagar, très animé en fin de journée, avec la présence d’un éléphant à l’entrée qui peut vous bénir (contre quelques roupies bien entendu !)  Enfin, si l’histoire de l’Ashram de Sri Aurobindo (Poète et Philosophe Indien accompagné de « la Mère » d’Auroville, un article leur sera consacré) vous intéresse, rendez-vous dans la maison où vivaient le philosophe et la Mère. C'est une belle demeure avec portraits du couple et ouvrages de Sri Aurobindo. A l’extérieur, reposent les deux personnalités dans un tombeau de marbre blanc où les fidèles viennent se recueillir en silence.

 

De très bonnes adresses pour se reposer et se restaurer

Sans pouvoir toutes les lister, il y a vraiment de très bonnes adresses pour passer un excellent weekend à Pondichéry et retrouver un peu nos saveurs françaises. [Ces propositions sont susceptibles d’évoluer et d’être étoffées au fil du temps]

  • Peut-on trouver des crèpes bretonnes à Pondichéry ? oui, avec Crèpe in touch ! Restaurant présent depuis 2013 et tenu par Fanny Piriou, régalez-vous de recettes au beurre salé et farine de sarrazin, avec quelques touches indiennes.
  • Satsanga, très bon restaurant dans un jardin ou une terrasse au 1er étage. Une carte internationale mais avec surtout des plats français (terrines, pâtés, filets de bœuf au beurre maître d’hôtel, ratatouilles, salades provençales…) ça fait du bien !
  • Trois villas sont particulièrement connues des français et expatriés : La Villa, La Villa Shanti ou La Villa Helena. Ce sont de belles demeures avec des chambres confortables, associées de bons restaurants. A réserver à l’avance
  • Le Palais de Mahé est aussi excellente adresse, particulièrement si vous venez en famille. Très bien situé dans la ville blanche, les chambres sont spacieuses, il y a une piscine et un bon restaurant à l’étage.
  • The Promenade, un hôtel et un restaurant de bonne qualité, particulièrement apprécié pour son emplacement sur Beach Road et sa vue imprenable sur la mer.

 

A taille humaine, Pondichéry est une destination qui permet de découvrir une autre Inde, remplie de notre histoire et plongée dans une atmosphère décontractée. Et quand on vit en Inde, ça fait parfois du bien…   

 

Nous vous recommandons

CANONNE_fmt-carre

Capucine Canonne

Directrice de la publication et rédactrice en Chef de l’Edition lepetitjournal.com de Chennai. Jeune maman et expatriée pour quelques années en Inde, elle rejoint l’équipe en août 2019 ; un prolongement de ses expériences en radio, TV et presse écrite.
0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

DIPLOMATIE

Rencontre entre Modi et Trump en Inde : tapis rouge et polémiques

Une réunion bilatérale est prévue entre le Premier Ministre Narendra Modi et le Président Américain Trump les 24 et 25 février : Sécurité renforcée, négociation d’un accord commercial et polémiques.