Photo de la semaine : Vue inhabituelle du Taj Mahal, monument iconique de l'Inde

Par Anaïs Pourtau | Publié le 11/01/2023 à 01:00 | Mis à jour le 11/01/2023 à 01:00
Objectif d'un appareil pour la photo de la semaine lepetitjournal chennai

En ce samedi 19 novembre 2022, la silhouette de marbre blanc du monument se détache sur le
ciel bleu d’Agra (inscrit au patrimoine de l’UNESCO depuis 1983).

Parfaitement symétrique, voyez vous cependant les minarets s’élançant vers le ciel, légèrement
inclinés vers l’extérieur ?

Une précaution envisagée par l’architecte, en cas d’épisode sismique, afin que ceux-ci ne s’écroulent pas sur sur le tombeau, mais vers l’extérieur.

 

Le Taj Mahal, un symbole de l’Inde éternelle , une des 7 merveilles de l’humanité

Situé à Agra, dans l’Etat de l’Uttar Pradesh, le monument à été construit entre 1631 et 1648, à la
demande de l’empereur moghol, Shah Jahan (1592-1666).
L’histoire que nous connaissons tous, raconte que le monument est la manifestation de l’amour
fou, que portait l’empereur à sa troisième épouse qu’il nomma Mumtaz Mahal ( 1593-1631), qui
signifie en persan, Bijou du Palais.
D’une beauté sans égale, la jeune Mumtaz Mahal, devra suivre son époux dans tous ses
déplacements y compris sur les terrains de bataille, pendant 19 ans. Continuellement enceinte,
Mumtaz Mahal meurt en mettant au monde leur 14éme enfant !
L’empereur fou de chagrin commanda à l’architecte perse Ustad Ahmad Lahori, un monument
funéraire à la hauteur de son amour et de son désespoir. La légende raconte que Shah Jahan fit
tuer la fiancée de l’architecte, afin que celui ci éprouve dans son cœur la terrible douleur du
monarque et imagine un monument sans pareil dans le monde.

 

Le Taj Mahal à Agra

 

 

Sur le même sujet
anais Pourtau 2

Anaïs Pourtau

Anaïs est éducatrice spécialisée auprès d'adolescents. Pendant ses voyages, elle tombe en amour pour l'Inde et ses paradoxes. Elle décide de s'installer à Pondichéry en 2020 et participer à l'aventure lepetitjournal.com.
0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale