Jeudi 24 mai 2018
Cambodge
Cambodge
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Memories in Motion, cent ans du Ballet Royal du Cambodge

Par Leïla PELLETIER | Publié le 20/12/2017 à 21:00 | Mis à jour le 22/12/2017 à 05:53
Photo : La Princesse Norodom Buppha Devi et le Professeur Chhieng
buppha

À l'occasion de la représentation de Memories in Motion, création de la Princesse Buppha Devi pour le Ballet Royal du Cambodge, une conférence de presse se tenait au Raffles le 7 décembre 2017.

Le Ballet Royal du Cambodge va se produire, les 12 et 13 janvier prochains, sur la scène du Théâtre Chaktomuk. Plus de 90 personnes ont participé à l’élaboration de ce spectacle qui retrace les cent dernières années de l’Histoire du Ballet Royal. Tour à tour les intervenants, la Princesse Norodom Buppha Devi ; le Prince Sisowath Tesso ; le Professeur Chhieng ; Anne Lemaistre, Chef de l’UNESCO et Blaise Kilian, Directeur adjoint de l’Eurocham, rappellent l’importance de préserver ce joyau de la culture cambodgienne. 

 

Vidéo réalisée par Morgan Havet

La représentation comprend trois actes. « Le premier, explique le Prince Sisowath Tesso, traite de la période du Roi Sihanouk. La Princesse nous ramène 100 ans en arrière au temps où le Roi a été invité par le gouvernement français à effectuer un voyage en France. Il est venu accompagné du Ballet Royal […] un merveilleux souvenir pour les deux pays. »

« Pour le second acte, continue-t-il, la Princesse nous ramène au règne de la Reine Sisowath Kossomak, la grand-mère de la Princesse. Elle s’est totalement dévouée au Ballet Royal, menacé de tomber dans l’oubli après l’épisode Khmers Rouges. Elle a réussi à réunir tous les professeurs dispersés à travers le pays pour qu’ils participent à la renaissance du Ballet Royal. Elle lui a donné une nouvelle impulsion en repensant les costumes, le maquillage et les chorégraphies, en rassemblant les musiciens et en ouvrant les portes du Palais Royal aux jeunes danseuses. La Reine a entamé une véritable révolution au sein du Ballet en introduisant des hommes pour la première fois. »

« Enfin, le troisième acte, conclut-il, est la période contemporaine du Roi Sihanouk. Il a modernisé le pays de bien des façons et plus particulièrement au niveau culturel. Il plaçait l’art au centre de tout. »

Pendant le spectacle, le public pourra admirer le Robam Tep Apsara, danse classique khmère créée par la Reine Sisowath Kossamak et rendue célèbre par la Princesse Norodm Buppha Devi, première ballerine à la danser. C’est la danse Tep Monorom qui viendra conclure le spectacle.

Lors de la conférence, le Professeur Chhieng a invité quatre danseurs du Ballet à faire une démonstration tout en expliquant les différents mouvements. Ils se sont exécutés avec une grâce incomparable. Un bel avant-goût en attendant janvier !


Places disponibles sur Last2Ticket Asia.
 

Nous vous recommandons

2 CommentairesRéagir
Commentaire avatar

Kami 62 mar 09/01/2018 - 21:48

Bonjour de France ou je suis régulièrement vos rubriques,je trouve cela excellent et très instructif.bonne continuation

Répondre
Commentaire avatar

cambodge mer 18/04/2018 - 06:06

Bonjour Kami 62, un grand merci pour votre commentaire ! Belle journée.

Répondre