La minute culture : le quebracho colorado, arbre national d'Argentine

Par Cécile Chênerie | Publié le 28/10/2020 à 16:18 | Mis à jour le 29/10/2020 à 09:57
quebracho colorado arbre national argentine

Le quebracho colorado : qu’est-ce que c’est ?

Le quebracho colorado est un arbre natif d’Amérique du Sud de la famille des Anacardiaceae. Cet arbre est aussi surnommé quiebra hacha, littéralement « hâche en faillite », du fait de son bois très dur. Ce bois est de couleur rouge/rosée et a un grain irrégulier. Ce végétal très résistant est de plus riche en tannin, substance utilisée pour transformer les peaux animales en cuir. On le retrouve essentiellement dans le parc national Chaco, la Selva Misionera, la Selva Tucumano Boliviana, la forêt andine de Patagonie et les régions de Monte et de Espinal. Depuis le décret n°15 190 promulgué en 1956, le quebracho colorado est l’arbre national d’Argentine.

 

La légende du quebracho colorado

Le chef de la tribu Quichua s'appelait Anka et avait un fil nommé Puca-Sonko. Il était très fier de ce fils, car ce dernier était courageux, loyal et respectueux de la nature. Cette tribu vivait en harmonie avec son environnement et s’adonnait à la pêche et à la chasse pour subvenir à ses besoins.

Un jour, une armée de Viracochas vinrent du nord pour attaquer les Quichuas. Bien que Puca-Sonko fût encore jeune, sont père l’emmena combattre cette tribu ennemie. Grâce à leur bravoure et leur connaissance parfaite de la jungle, les Quichuas gagnèrent le combat et le peuple ennemi battit retraite.

La paix régna ainsi durant de nombreuses années et Anka vieillit puis mourut, laissant son fils à la tête de la tribu. Peu de temps après le décès de son père, Puca-Sonko appris que les espagnols s’apprêtaient à envahir ses terres. Sans hésiter, le jeune chef et ses hommes partirent pour combattre les ennemis. Cependant, les espagnols avaient des armes inconnues et des armures bien plus solides que les leurs, et l’affrontement termina mal.

Une fois les espagnols repartis, deux femmes allèrent à la recherche de leur chef et le retrouvèrent mort près d’un immense arbre, baignant dans une mare de sang. L’arbre avait absorbé le sang du jeune homme et était devenu rouge.

 

Un arbre rare en danger

Parce que son bois et de très bonne qualité et gorgé de tannin, le quebracho colorado a été surexploité au XXe siècle, mettant ainsi en danger sa présence sur les terres d’Amérique latine. Il a été nommé arbre national pour veiller à sa conservation. Depuis 1998, cet arbre fait également partie de la liste rouge de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN).

La menace d’instinction pesant sur cet arbre est dûe non seulement à une consommation irraisonnée de l’homme mais aussi au fait que la majorité des fruits du quebracho colarodo ne contiennent pas de graines, ils ne peuvent donc pas germer pour donner naissance à de nouveaux arbres. Ce faible taux de germination des fruits a longtemps intrigué les scientifiques, qui ont finalement établis que l’arbre avait un mode de reproduction très particulier, qui pourrait d’une certaine manière être comparé à la reproduction humaine, puisqu’il faut qu’il y ait fécondation de la fleur par des gamètes de type mâle pour que celle-ci produise des graines. Ce phénomène s’appelle la funiculogamia.

 

Sur le même sujet
cecile chenerie

Cécile Chênerie

Après des études de lettres, de philosophie puis de mode, Cécile décide de découvrir de nouveaux horizons et se lance dans un tour d’Amérique latine. Séduite par l’Argentine, elle décide de s’y établir pour un temps.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Buenos Aires !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition internationale