Dimanche 17 janvier 2021
Buenos Aires
Buenos Aires

La minute culture : le tango

Par Cécile Chênerie | Publié le 05/10/2020 à 17:23 | Mis à jour le 06/10/2020 à 10:21
tango histoire argentine

Né à la fin du XIXe siècle à Buenos Aires, le tango est un genre musical et une danse populaire influencés par les immigrants de tous les horizons qui affluent à cette époque dans le pays. Aujourd’hui encore, le tango est un pilier culturel fort en Argentine.

 

Retour sur l'histoire du tango 

Le tango se joue au rythme en 2x4 ou 4x8 avec des instruments tels que le piano, le violon mais aussi le bandonéon, cousin de l’accordéon et instrument fondateur de ce genre musical. Musique populaire et cousine du milonga, elle dépeint souvent le portrait de la société argentine en utilisant notamment le lunfardo. Comme le résume bien Saúl Yurkiévich dans Les Poètes du tango :

Le tango incarne la quintessence du fait argentin. Comme nul autre genre, il transmet ce tempérament fait de cafard, de rage et de facétie, toutefois douloureusement retenus

Le tango s’associe très vite à une danse à deux, initialement réalisée plutôt entre hommes puis entre un homme et une femme. Il s’exécute sur les temps forts du tempo, soit les temps 1 et 3. Il se danse à l’origine dans les conventillos, maisons où s’entassent des migrants, puis dans les maisons closes, et se propage au fur et à mesure dans la rue. Aujourd’hui, il se pratique encore dans les parcs publics ou les milongas, endroits dédiés à la danse du tango.

 

Les grands noms du tango

Parmi les grands noms du tango on trouve bien sûr en première ligne Carlos Gardel, surnommé El Zorzal Criollo, El Morocho del Abasto ou encore El Jilguero de Balvanera. Né en France à Toulouse, il part pour Buenos Aires avec sa mère en 1893 alors qu’il n’a que trois ans. Longtemps en duo avec José Razzano, il contribuera grandement à la démocratisation du tango en Amérique latine et en Europe. On peut aussi citer Edmundo Rivero surnommé El Feo qui révolutionne le genre avec sa voix grave mais aussi Hugo del Carril, successeur de Carlos Gardel, Julio Sosa, Ángel Díaz, et plus récemment Amelita Baltar, Adriana Varela ou encore María Volonté. Astor Piazzolla marquera quant à lui le genre musical pour ses talents de compositeurs et de joueur de bandonéon entre les années 1950 et 1990. 

En ce qui concerne les danseurs de tango, les plus reconnus sont Ovidio José Bianquet surnommé El Cachafaz, Carmencita Calderón, Carlos Alberto dit « El Petroleo », Pepito Avellaneda ou encore Rodolfo et Maria Cieri.

 

Le championnat de tango à Buenos Aires

Cette année, en raison de la crise sanitaire dûe au Covid-19, la 17e édition du festival mondial de Tango qui a lieu chaque année à Buenos Aires s’est déroulée en ligne le mois dernier entre le 26 et le 30 août. Vous pouvez revivre cet événement en consultant la page Youtube du festival sur laquelle se trouvent les vidéos.

Cette année, près de 91 000 personnes ont voté pour élire les champions de cette édition. Avec 6 530 votes du public, les argentins Louise Junqueira et Marcos Esteban ont été vainqueurs dans la catégorie Estilo de Tango de Pista del Mundial de Baile et les colombiens Diana Franco Durango et Valentín Arias Delgado ont remporté le premier titre pour la catégorie Estilo Tango Escenario. La chanteuse María Paz Villarreal a quant à elle remporté le concours Cantá en el Festival et l’orchestre Típica Andariega celui du meilleur vidéoclip.

 

Nous vous recommandons

cecile chenerie

Cécile Chênerie

Après des études de lettres, de philosophie puis de mode, Cécile décide de découvrir de nouveaux horizons et se lance dans un tour d’Amérique latine. Séduite par l’Argentine, elle décide de s’y établir pour un temps.
0 Commentaire (s)Réagir