Mardi 20 août 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

COURS DE ROUMAIN - Aimer

Par La rédaction Radio Roumanie Internationale | Publié le 31/10/2018 à 00:00 | Mis à jour le 31/10/2018 à 00:00
aimer

Bun venit, dragi prieteni. Bun venit, Andrei, la lecţia de limba română! Alexandru vous prie de l’excuser. Il est en voyage avec son âme sœur. Cela nous incite à nous occuper du verbe a iubi – aimer – comme nous l’avons d’ailleurs promis.

 

 

Ioana : Eu iubesc. J’aime.

            Eu iubesc florile. J’aime les fleurs.

Andrei : Tu iubeşti. Tu aimes.

             Tu iubeşti muzica. Tu aimes la musique.                                           

Valentina : El iubeşte. Il aime.

                   Ea iubeşte. Elle aime.

                   El iubeşte muntele. Il aime la montagne.   

                   Ea iubeşte marea. Elle aime la mer.

Ioana : Noi iubim. Nous aimons.

             Noi iubim copiii. Nous aimons les enfants.        

Andrei : Voi iubiţi. Vous aimez.

            Voi iubiţi animalele. Vous aimez les animaux.

Valentina : Ei iubesc. Ils aiment.

                   Ei iubesc natura. Ils aiment la nature.

                   Ele iubesc. Elles aiment.                 

                   Ele iubesc viaţa. Elles aiment la vie.

 

En fait, le verbe a iubi ne nous est pas tout à fait inconnu. Vous savez déjà qu’en roumain les verbes sont très irréguliers, mais qu’il y a aussi de longues séries de verbes qui se conjuguent de la même façon. Or, le verbe a iubi fait partie d’une telle série dont nous nous sommes occupés et à laquelle appartient aussi le verbe

a dori – désirer, souhaiter – à l’aide duquel nous avons formulé des vœux pour Noël et le Nouvel An. 

D’autres verbes importants font partie de la même série :

Ioana : a citi – lire

Andrei : a vorbi – parler

Valentina : a gândi – penser

Ioana : a privi – regarder

Andrei : a trăi – vivre

Valentina : a zâmbi – sourire

Nous ne pouvons les énumérer tous, mais nous savons déjà les conjuguer tous. 

Prenons 3 verbes parmi les plus importants et jouons avec. Qu’est-ce que vous choisissez ?

 

Ioana?          -  a iubi – aimer

Andrei ?       -  a dori – désirer

Valentina?    -  a trăi – vivre

Eu...

iubesc, doresc, trăiesc.

Tu...

iubeşti, doreşti, trăieşti.

El/ea...

iubeşte, doreşte, trăieşte.

Noi...

iubim, dorim, trăim.

Voi...

iubiţi, doriţi, trăiţi.

Ei/ele...

iubesc, doresc, trăiesc.

 

Et maintenant nous en arrivons à l’éternel

Te iubesc. (Je t’aime.)

que vous attendiez, peut-être. On est toujours assoiffé de l’entendre dire, dans toutes les langues de la terre.

Pour nous, il marque le début d’un nouvel apprentissage.

Ioana : Eu iubesc. J’aime.

            Eu te iubesc. Je t’aime.    

            Te iubesc. Te iubesc ? Da, te iubesc.

Andrei : Tu iubeşti. Tu aimes.

             Tu mă iubeşti. Tu m’aimes. 

             Mă iubeşti? Tu m’aimes ?

Valentina : El iubeşte. Il aime.

                   El o iubeşte. Il l’aime, elle.

                   Ea iubeşte. Elle aime.

                   Ea îl iubeşte. Elle l’aime, lui.

Ioana :  Noi iubim. Nous aimons.

             Noi vă iubim. Nous vous aimons.

Andrei : Voi iubiţi. Vous aimez.

              Voi ne iubiţi. Vous nous aimez.

              Ne iubiţi ? Vous nous aimez ?

Valentina : Ei iubesc. Ils aiment.

                   Ei le iubesc. Ils les aiment, elles.

                   Ele iubesc. Elles aiment.

                   Ele îi iubesc. Elles les aiment, eux.

Avec la 3e personne, ça devient un peu compliqué. Exercez les formes plus faciles. Vous pouvez essayer aussi avec le verbe a privi – regarder. Nous allons nous en tenir, nous, pour l’instant, au verbe a iubi. Loredana Groza nous fait vivre cet état d’âme en musique :

     Când iubeşti – Quand tu aimes/Quand on aime.

                           LA REVEDERE !

 

Loredana Groza – Când iubeşti (Quand on aime)

 

 

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

Le Bucarest de Paul Morand

Au début du XXe siècle, le père du diplomate Paul Morand se dédiait entièrement aux arts, occupant la fonction de directeur de l’École nationale supérieure des arts décoratifs, et fréquentant des cerc