TEST: 2245

Guide Vert Michelin - Les traditions de Pâques en Roumanie

Par Escapades en Roumanie | Publié le 21/04/2022 à 00:00 | Mis à jour le 21/04/2022 à 09:34
Photo : Flickr / KLMircea
Pâques en Roumanie

Période sacrée, symbolisant le renouvellement, la renaissance et la purification, la fête de Pâques a une grande importance religieuse et spirituelle pour les Roumains. Le folklore autochtone est riche en coutumes et rituels autour de cette célébration, les plus vieux d’entre eux étant aussi liés à l’arrivée du printemps et à la renaissance de la nature. Dans cet article, le Guide Vert Michelin vous propose une incursion dans plusieurs régions du pays, à la découverte de traditions et de coutumes inédites.

 

paques-roumanie

 

Les traditions et les coutumes de la Bucovine

Dans les villages de la Bucovine on trouve une ancienne coutume spécifique à cette région qui se déroule pendant la nuit de Pâques: l’allumage de grands « feux de veille » sur les collines. A cette occasion, les villageois se racontent des histoires inspirées de la vie de Jésus et les jeunes hommes courageux sautent par-dessus les feux pour éloigner les mauvais esprits.

La veille des Pâques, le samedi, les filles du village montent dans le clocher de l'église et lavent le battant de la cloche avec de l'eau fraîche. La tradition raconte que cette eau aurait des propriétés miraculeuses le premier jour de Pâques. Ce jour, les filles peuvent aussi offrir des œufs peints en rouge aux garçons qu’elles veulent épouser.

 

Les traditions et les coutumes de l’Olténie et de la Munténie

Dans ces régions, le Jeudi Saint revêt une grande importance. C’est le jour où le travail doit être achevé dans la maison et des feux sont allumés pour guider les esprits des morts.

Pendant la nuit de Pâques, les locaux vont à l’église, habillés de vêtements nouveaux. En Olténie, avant d’entrer avec la Lumière Sacrée (le Feu Sacré) dans la maison, on jette quelques fils d’herbe verte sur les escaliers ou le seuil de la maison. Toujours dans cette région, le deuxième jour de Pâques, les jeunes hommes éclaboussent avec de l’eau ou du parfum les jeunes filles qu’ils veulent épouser (coutume qui se retrouve en Transylvanie aussi).

 

Les traditions et les coutumes de la Transylvanie

Une des plus intéressantes traditions de cette région a lieu à Brașov, où, le premier dimanche après Pâques, Junii Brașovului (les jeunes hommes de Brașov) paradent à cheval dans les rues de la ville, parés d'habits traditionnels. Ils sont organisés en sept groupes pour rappeler le cycle de la vie et de la mort, et de la renaissance du temps.

Dans quelques zones de la Transylvanie on trouve aussi la coutume qui consiste à décorer des petits buissons avec des œufs peints qu'on met ensuite à l’entrée de la maison.

 

Les traditions et les coutumes de la Dobrogea

Ici les rites commencent dès la période du Grand Carême de Pâques, avec la purification de la nature et de l’espace. L'Olaria ou le Hurhumbal est la coutume qui consiste à allumer un feu à partir de débris végétaux pour permettre à la nouvelle végétation de pousser.

Dans certains villages, les locaux montent sur une colline d'où ils lâchent une roue enveloppée de paille qui symbolise le cours du soleil à travers le ciel.

 

Les traditions et les coutumes de Banat

Dans la région de Banat, les traditions de Pâques sont aussi nombreuses que dans d'autres régions du pays. Ici, le jour le plus important de la période précédant Pâques est le Jeudi Saint, lorsque, selon le folklore local, Joimărița (créature mythologique) traverse les villages et punit les filles qui n'ont pas terminé leur travail. Ce jour-là et jusqu’à Pâques, les feux dans les cimetières sont allumés, car, selon la tradition, les esprits visitent la terre durant cette période. C’est toujours durant le Jeudi Saint que le gâteau spécifique de Pâques – la pasca – est préparé et doit être gardé jusqu’à la nuit de Pâques quand il sera amené à l’église.

paques-roumanie

 

Une autre coutume locale est le « Mătcălăul » - un jeu rituel pour les enfants qui confectionnent des petites couronnes à partir des branches d'un arbre en fleurs et qu'ils portent sur la tête. Ils contournent ensuite l’arbre en échangeant des œufs rouges et en faisant un pacte d’amitié.

 

Les œufs peints, la table de Pâques et la Lumière Sacrée en Roumanie

Dans toutes les régions du pays on retrouve pour la fête de Pâques, la tradition des œufs peints (oua « încondeiate » ou « împistrite »). Les couleurs et les modèles diffèrent d’une région à l’autre, mais le plus traditionnel reste néanmoins la couleur rouge, symbolisant le sang du Christ. D’autres couleurs traditionnelles sont le vert et le jaune, mais on trouve aussi des œufs peints en noir (avec différents motifs) symbolisant le sacrifice et la douleur. Ils peuvent être peints le jour du Jeudi Saint (dans l’Olténie, la Bucovine et la Munténie), le Vendredi Saint (dans quelques zones de la Transylvanie) ou même la veille de Pâques. Partout dans le pays on trouve des vrais artisans dans la décoration des œufs, les motifs les plus utilisés étant ceux géométriques, religieux, végétaux ou zoomorphes. On raconte que les œufs richement décorés ne doivent pas être consommés, mais gardés à la maison.  

paques-roumanie

 

Les œufs peints doivent se retrouver à chaque repas de Pâques, à côté des plats traditionnels comme le drob, les plats à base d’agneau, le vin rouge et la pasca.

Une tradition qui fait partie de la messe de Pâques, est le fait d'offrir la Lumière Sacrée (Feu Sacré) aux personnes présentes à l’église, pour qu’elles puissent l’emmener ensuite dans leurs maisons.

paques-roumanie

 

 

Pour découvrir plusieurs informations sur la culture et les traditions de la Roumanie, ainsi que pour explorer des destinations remarquables, consultez le Guide Vert Michelin Roumanie et les sites Internet : https://voyages.michelin.fr/ et https://www.viamichelin.fr/.

 

Equipe d’Edition et Photos :

Andra-Florentina Ostafi ;

Ecaterina-Paula Perju ;

Theodor Cepraga.

 

logo-michelin

Escapades en Roumanie

Découvrez la Roumanie et ses richesses avec notre partenaire Michelin. Chaque semaine vous avez rendez-vous avec nos escapades pour vous préparer à la grande évasion.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'éditon Bucarest.

À lire sur votre édition locale