Manu Chao à Bombay : concert réussi et jams dans les bidonvilles

Par Johana Burloux | Publié le 04/03/2020 à 18:04 | Mis à jour le 05/03/2020 à 20:10
Manu Chao Mumbai Inde

Le 3 mars, le chanteur Manu Chao a donné un concert à l’antiSOCIAL, restaurant-boîte de Lower Parel, dans le cadre d’une tournée en Asie du Sud et du Sud-Est en partenariat avec le réseau des Alliances françaises qu’il affectionne particulièrement. Comme à son habitude, le chanteur accompagné de ses musiciens, très généreux, a fait danser une foule toute acquise. Le charme de sa musique toujours joyeuse et exaltante a opéré et le public est sorti visiblement ravi ! Joie que le chanteur a aussi répandue dans divers quartiers de la ville, improvisant des concerts dans plusieurs bidonvilles.

 

Manu Chao Inde antisocial

 

Mardi soir, c’est une foule mixte qui est entrée dans l’antiSOCIAL, cette boîte à la mode de Todi Mills : beaucoup de français, tous s’étant à un moment donné de leur vie déhanchés sur les notes de la Mano Negra ou de l’album iconique Clandestino, mais aussi des jeunes indiens branchés. Manu Chao, le chanteur français d’origine espagnole, fédère et fait partie d’un patrimoine partagé européen qui traverse les générations.

Sibérie m’était contéee est son album sorti en 2004. Sur des titres exclusivement en français, il y fait référence à “sa Sibérie” : Paris. Depuis, il n’avait pour autant pas arrêté de tourner autour du monde. Ce n’est d’ailleurs pas la première fois qu’il se rend en Inde.

La tournée actuelle comprend plusieurs dates dans le pays. Manu Chao, accompagné de Mauro Metralla (bongos), Lucky Luciano (guitare) et Chalart58 (artiste dub), a déjà enflammé les scènes d’Ahmedabad et de Calcutta et devrait en faire de même à Bhopal. La tournée asiatique s’arrêtera aussi au Bangladesh, au Sri Lanka, en Indonésie, aux Philippines, au Laos, en Malaisie et à Singapour en mars et avril 2020.

 

Manu Chao Inde antisocial

 

Après une première partie plutôt Folk, Manu Chao et ses musiciens ont débuté leur concert par des titres du nouvel album, puis ont enchaîné avec des classiques dont les incontournables “Bongo Bong”, “Je ne t’aime plus” et bien sûr “Clandestino”, relançant inlassablement la foule dans des improvisations rythmées. Le concert s’est conclu après qu’ils aient été rejoints par les jeunes Rappers, beat-boxers de Dharavi rencontrés la veille, leur slam s’alliant parfaitement aux guitares des musiciens.

 

Manu chao inde antisocial

 

Manu Chao a effectivement profité de son séjour pour parcourir la ville et multiplier les jams dans divers quartiers : en plus des musiciens, le groupe a aussi rencontré des enfants du Dharavi Dream Project (200 roupies de chaque vente de billet leur étaient versés), des habitants du village de pêcheurs à Colaba (Koliwada) et des habitants du Banganga Tank à Malabar Hill.

 

Comme le conclut Frédéric Simon, Directeur de l’Alliance Française de Bombay : “Manu est enchanté de son séjour à Bombay. […] Tout correspondait à ses souhaits : nouer des liens avec les habitants grâce à la musique. Le charme des charangos (petites guitares d'Amérique du Sud) et la voix des chanteurs ont fait le reste.”

 

Notons qu’à sa sortie de scène, Manu Chao a traversé la foule en distribuant d'énergétiques câlins aux mélomanes enthousiastes. Sa présence dans la ville aura définitivement été marquée par la générosité.

Merci Manu !

 

 

Sur le même sujet
Johana Burloux

Johana Burloux

Diplômée de Sciences Politiques, professionnelle de l’information, rédactrice dans des publications généralistes, sportives et culturelles, co-fondatrice d’une start-up à Hong Kong, Johana est passionnée de l’écrit, de musique et de palak paneer.
0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale