Vendredi 3 décembre 2021
TEST: 3548

Elections consulaires Inde 1ère circonscription : Ensemble en Asie

Par lepetitjournal.com Bombay | Publié le 25/10/2021 à 01:01 | Mis à jour le 25/10/2021 à 01:01
Liste Ensemble en Asie de Franck Barthelemy

Le 7 novembre 2021, tous les Français résidant en Inde et inscrits sur les listes électorales sont appelés à voter pour élire les conseillers des Français de l'étranger et les délégués consulaires pour une durée de cinq ans. Pendant la campagne électorale, la rédaction présente chaque jour le candidat en tête d'une des quatre listes pour lesquelles les Français sont appelés à voter. L'ordre d'apparition des candidats est celui du tirage au sort effectué par l'Ambassade de France en Inde le 5 octobre 2021.

 

Aujourd'hui, voici la liste Ensemble en Asie menée par Mr Franck Barthélémy.

 

La candidature de Franck Barthélémy

Suite au report du scrutin de mai 2021 du à la situation sanitaire en Inde, Franck Barthélémy a souhaité ajouter l'introduction suivante avant sa présentation :

"Comme vous le savez, les élections des conseillers des français de l'étranger, vos représentants auprès des autorités françaises, ont été reportées au dimanche 7 novembre. Ni la date (dernier weekend de Diwali), ni les modalités de vote (vote à l'urne ou par procuration uniquement), ni les moyens de communication mis à la disposition des candidats (liste électorale consulaire mise à jour en décembre 2020), ni le dispositif exceptionnel mis en place par les consulats (bureaux de vote supplémentaires, tournées consulaires pour vous permettre d'établir des procurations) ne sont satisfaisants. Pourtant, il s'agit d'une élection importante, celle de vos représentants pour les 5 prochaines années. J'appelle tous nos compatriotes inscrits sur les listes électorales de notre grande circonscription (Sri Lanka, Bangladesh, Népal, Inde sauf Pondichéry et Chennai) à voter, même si cette fois-ci ce ne sera pas simple. Trouvez un moment pour vous déplacer dans votre ambassade, votre consulat ou dans l'un des bureaux de vote ouvert exceptionnellement pour nous (surveillez les e-mails provenant de vos services consulaires pour les connaître) entre 8.00 et 18.00 le dimanche 7 novembre ou faites établir une procuration dès aujourd'hui par vos services consulaires. Participer à la vie démocratique, c'est important ! Je tiens à remercier le Petit Journal qui a choisi de parler de ces élections et donc de participer à notre information et j'espère à notre mobilisation."

 

Pouvez-vous vous présenter brièvement et expliquer la raison de votre candidature ? Vous présentez-vous pour un parti ou en indépendant ?

Je suis conseiller consulaire (ancienne appellation) sortant.

Je viens de la banlieue parisienne, j’ai fait des études commerciales. J’ai découvert l’Inde en 1993, lors de mon VSNA à Bombay. Je suis tombé dans sa culture et j’ai adoré. Je ne m’en suis jamais vraiment remis.

J’ai travaillé pour des multinationales. La dernière, BP, m’a confié une mission en Inde en 2004 et j’y suis encore ! J’ai monté ma petite entreprise de commerce d’art contemporain en 2009, une passion qui est devenue mon métier. Depuis 1995, la politique m’intéresse aussi. D’abord discrètement, plus dans la réflexion, autour de Jacques Delors, que dans l’action, jusqu’en 2014 où je passe le pas et me présente à vos suffrages.

Première campagne, premier succès, premières responsabilités envers la communauté. Envie de faire bouger les lignes. Envie de partager un réseau. Envie de trouver des solutions. Envie de ne jamais renoncer. Voilà ce qui me motive et me pousse aujourd’hui à me présenter à nouveau, pour un second mandat. Je défendrai les couleurs de la majorité présidentielle, soutenu par LREM, le Modem, Agir et Territoire de Progrès.

 

La mission d'un conseiller des Français de l'étranger

Que représente pour vous la mission principale d’un conseiller des Français de l'étranger ?

D’abord et avant tout, je conçois le rôle de conseiller comme un pont. Un pont entre la communauté et les autorités françaises locales. Un pont entre la communauté et les parlementaires. Un pont entre la communauté et l’administration centrale aussi. Le conseiller est souvent un lien privilégie avec les écoles et les associations (avec les OLES par exemple).

On s’informe et on informe, on fait passer de l’information essentielle (la création de lignes budgétaires par exemple). On aide à monter des dossiers de demande de subventions. Parfois on écrit les lettres avec les bénévoles.

La loi définit le rôle du conseiller a minima et n’impose aucune obligation en rappelant qu’il y a 2 conseils consulaires par an au moins et par la même suggère que le conseiller assiste au moins à 2 conseils consulaires. De 2014 à 2021, je les ai tous faits (parfois seul) ! Et presque à chaque fois, j’organisais une permanence pour rencontrer la communauté. Tout ce qui se passe hors conseil consulaire relève de l’intérêt du conseiller pour sa communauté. Le mien est grand ! Les catastrophes naturelles et la crise sanitaire l’ont démontré.

 

La liste Ensemble en Asie

Comment avez-vous constitué votre liste ?

Monter une liste est toujours un exercice délicat dans une circonscription géographiquement vaste comme la nôtre (elle s’étend de l’Himalaya à l’Océan Indien).

J’ai tenu à avoir un représentant de chaque pays afin d’avoir un relais dans le pays si je suis élu. J’ai cherché des colistiers qui vivent dans les pays, depuis longtemps et/ou pour longtemps et qui ne quittent pas la circonscription 3 ou 4 mois après l’élection (et ce n’est pas facile).

J’ai voulu des colistiers qui soient à l’image de la communauté, des entrepreneurs, des passionnés par leurs métiers, par le pays dans lequel ils vivent.

J’ai aussi voulu des colistiers engagés dans nos associations de bienfaisance pour être au cœur des actions de solidarité.

 

Les besoins des Français résidant en Inde

Quel est selon vous le plus grand défi auquel font face les Français résidant en Inde aujourd’hui ?

Aujourd’hui, en pleine crise sanitaire, les Français d’Inde et de la circonscription qui comprend aussi le Sri Lanka, le Bangladesh et le Népal, ont besoin de se sentir en sécurité, d’appartenir à une communauté solidaire.

Mon engagement auprès des bénévoles des sociétés de bienfaisance montre que nous avons pu collectivement apporter aide et réconfort aux plus précaires. Je crois que nos communautés ont de plus en plus besoin de s’organiser en réseaux pour partager informations et expériences. J’ai créé un groupe à Bangalore, la ville où j’habite, et j’en vois tous les jours les bénéfices. Il est difficile d’obtenir les numéros de téléphone des Français de la circonscription, mais j’essaierai de créer des groupes similaires avec l’aide de mes colistiers.

 

Le programme d'Ensemble en Asie

Pouvez-vous nous détailler les grands axes de votre programme pour ces élections ?

Je suis toujours sceptique quand j’entends parler de programme pour les élections consulaires. Le conseiller que j’ai été n’étais ni décideur ni législateur mais juste influenceur, parfois poil à gratter (enfin, pour mes amis de l’administration). 

Je préfère vous dire quels sont les engagements que mes colistiers et moi prenons devant vous aujourd’hui en sollicitant votre suffrage. Nous participerons à tous les conseils consulaires de Delhi et Colombo (et oui, nous en avons deux dans notre circonscription). Nous ferons circuler l’information que nous recevrons de nos réseaux parlementaires et ministériels et continuerons le dialogue engagé. Nous continuerons à défendre les budgets d’aide aux familles qui en ont besoin (bourses scolaires et aides sociales). Nous poursuivrons notre dialogue avec les associations et les soutiendrons à travers les demandes de subventions STAFE. Nous continuerons à travailler avec les services consulaires efficacement et si possible dans la bonne humeur. Nous continuerons à vous écouter. Sans vos retours d’expériences, nous sommes aveugles !

Nos élus soutiendront la liste de la majorité présidentielle à l’Assemblée des Français de l’étranger (AFE) et aux sénatoriales (c’est le rôle politique du conseiller, grand électeur des conseillers AFE et grand électeur des sénateurs des Français de l’étranger et croyez moi, dans ces deux institutions respectables, on fait de la politique, il n’y a rien d’apolitique). Et bien sûr, nous travaillerons ensemble, avec mes colistiers et vous Françaises et Français de la circonscription, de l’Himalaya à l’Océan Indien comme j’aime le dire sur mon site internet.

 

L'importance du vote

Pourquoi est-il important pour les Français de l’étranger de prendre part à ces élections consulaires ?

Les élections sont un exercice démocratique essentiel. On y choisit des représentants qui doivent être investis par la communauté dans son ensemble et pas seulement 10 ou 15 % de la communauté. Il en va de notre crédibilité quand on monte au créneau auprès des pouvoirs publics, quand on organise des enquêtes et qu’on recueille des centaines de réponses, quand on donne un avis qui doit être tout sauf un avis personnel de conseiller isolé comme on l’entend trop souvent.

Participer aux élections, participer aux dialogues et aux échanges que nous organisons, c’est comme ça que nous nous ferons entendre !

 

Retrouvez Franck Barthélémy et ses colistiers sur le site internet d'Ensemble en Asie

 

Nous vous recommandons
0 Commentaire (s) Réagir