TEST: 3548

TikTok, l’appli des ados se lance dans l'éducation en Inde

Par lepetitjournal.com Bombay | Publié le 20/11/2019 à 20:44 | Mis à jour le 21/11/2019 à 14:54
#EduTok enseignement online

Les Indiens constituent les utilisateurs les plus nombreux sur la plateforme TikTok, l’application de partage de vidéos lancée en 2016 par la société chinoise Bytedance. En 2019, TikTok a été téléchargée 277,6 millions de fois en Inde, ce qui représente 45% des téléchargements mondiaux. En octobre 2019, Bytedance a investi le marché de l'éducation indien en lançant #EduTok Program, plateforme de vidéos éducatives dans plusieurs domaines dont l’enseignement des mathématiques, des sciences et des langues ainsi que la santé, l'acuité mentale et la motivation.

 

TikTok en Inde et le succès de #EduTok d’après TikTok

 

 

TikTok est une application qui vient de Chine, appelée Douyin localement. Elle permet de partager des vidéos de danse, de play-back, de challenges ou de sketches humoristiques. Les vidéos, limitées à une durée de quinze secondes, peuvent ensuite se voir appliquer une vitesse particulière pour ralentir ou accélérer le mouvement, mais aussi des filtres et effets visuels. Les principaux utilisateurs de TikTok sont les adolescents.

 

L’Inde, un marché porteur et prometteur pour TikTok

L’Inde est le marché le plus important de TikTok, devant la Chine. Depuis son lancement en 2016, TikTok a atteint 1,5 milliards de téléchargements dans le monde dont 466,8 millions en Inde. Mais l’application a aussi suscité de nombreuses critiques et a même été temporairement retirée des sites de téléchargements locaux en avril 2019 sur une décision du ministère de l’Electronique et de l’Informatique. Après enquête, la Haute Cour de Madras avait conclu que l’application, qui a plusieurs centaines de millions d’utilisateurs mineurs, encourageait la pornographie et d’autres contenus illicites. Les juges avait enjoint le gouvernement de l’Union Indienne de bannir TikTok. L’interdiction a été levée quelques jours plus tard par une autre cour de justice. 

 

Face à ces accusations, le porte-parole de TikTok a déclaré : “Notre priorité est de promouvoir un environnement positif et nous avons mis en place une technologie de modération reposant sur un algorithme et une équipe humaine robuste.”


 

Le programme #EduTok

TikTok, qui a plus de 200 millions d’utilisateurs en Inde chaque mois, a affirmé que son programme éducatif allait contribuer à démocratiser l’apprentissage pour la communauté indienne fréquentant sa plate-forme. Le site Business World mentionne que plus de 10 millions de vidéos ont déjà été créées en utilisant le hashtag #EduTok. Elles ont récolté 48 millions de vues et été partagées sur TikTok 1,8 milliards de fois.

 

Une des vidéos éducatives

 

 

Au début du mois de juin 2019, TikTok a démarré #EduTok comme un challenge interne à l’application. Cette initiative est partie de l'idée qu’il était possible d'améliorer la société en partageant les connaissances. La compagnie propriétaire de TikTok affirme que cette campagne fut relayée massivement par les influenceurs. 

 

Bytedance a depuis conclu des partenariats avec plusieurs start-ups dans le domaine de l'éducation qui vont produire du contenu pour TikTok. Sachin Sharma, directeur des ventes et des partenariats chez TikTok Inde, a déclaré que leur entrée sur le marché de l'éducation correspondait à une demande des utilisateurs lors d’une conférence à New Delhi. 

 

Profitant de la multiplication de téléphones portables Android à bas prix et du faible coût de transmission de données, un nombre croissant de start-ups se sont lancées dans le domaine de l'éducation et ont mis leur catalogue de cours en ligne. La société Byju’s, qui produit et diffuse une application proposant des cours de 12 à 20 minutes pour les élèves du primaire au collège/lycée principalement dans les matières scientifiques, a vu sa base d’utilisateurs exploser ces derniers mois pour atteindre 35 millions.

 

Le deuxième volet du programme #EduTok est de proposer des cours sur le terrain basés sur les vidéos éducatives en développant un programme de tutorat. L’objectif est de démocratiser l’enseignement selon les dirigeants de Bytedance. La société collabore actuellement avec une plateforme de discussion, Josh Talks et une ONG, The/Nudge foundation, pour créer des ateliers d’apprentissage menés par des créateurs de contenus du programme #EduTok. Elle a prévu d’intervenir dans six des états indiens ayant un taux d'illettrisme élevé. Les cours seront dans les langues locales.

 

Josh Talks, qui doit organiser 25 ateliers, a reconnu que cette collaboration lui avait permis d’atteindre 35 millions d’utilisateurs en moins de 2 mois, bien plus que sur les autres réseaux sociaux.


 

Quels bénéfices pour TikTok ?

TikTok mise probablement sur les revenus publicitaires que les vidéos éducatives peuvent générer, les annonceurs étant généralement très attirés par ce type de contenu. Le marché éducatif est estimé à environ 2 milliards de dollars en 2021 selon le site TNW, thenextweb.com.

Courant juillet, Bytedance a annoncé qu’elle avait investi un milliard de dollars en Inde avec comme priorité stratégique de développer l’infrastructure technologique, les partenariats locaux et de soutenir des initiatives telles que le programme Skill India du gouvernement Modi.

Lancé en 2015, ce programme vise à former 400 millions d’Indiens jusqu’en 2022, notamment en leur enseignant différentes compétences. Le gouvernement espère ainsi créer 100 millions d’emplois et les experts pensent que cela pourra permettre de réduire le taux de chômage. Le programme #EduTok a pour objectif de combler l’espace entre la demande en personnel formé des employeurs et les employés potentiels. Ce faisant, il rentre tout à fait dans la vision Skill India du gouvernement.

 

 

 

La nouvelle orientation de TikTok et le soutien au programme Skill India devrait lui permettre de se donner une image plus respectable, notamment aux yeux des autorités indiennes qui l’ont accusée de diffuser du contenu pornographique et d'inciter à la violence ou à la haine.

 

Pour être sûr de recevoir GRATUITEMENT tous les jours notre newsletter (du lundi au vendredi) (attention Bombay est tout en bas de la liste)

Ou nous suivre sur Facebook

 

 

Sur le même sujet
0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale