Lockdown 4.0 : les nouvelles mesures en Inde jusqu’au 31 mai

Par lepetitjournal.com Bombay | Publié le 18/05/2020 à 01:03 | Mis à jour le 18/05/2020 à 04:12
Photo : @vishal_chavan_1
confinement coronavirus inde 4

Le confinement de tout le sous-continent indien commencé le 25 mars est étendu pour la quatrième fois du 18 au 31 mai. Le Ministère de l'Intérieur a publié ce dimanche les restrictions concernant cette quatrième phase de confinement qui ne prévoie que peu de changement par rapport à la troisième phase à l’exception de la classification en rouge, orange et vert des zones qui sera maintenant décidée par les Etats locaux et non plus par le gouvernement national.

 

Les nouvelles règles pour le lockdown 4.0

Le confinement est étendu dans tout le pays jusqu’au 31 mai 2020.

Les mouvements du personnel de santé sont autorisés à travers tout le pays. Il en est de même pour le transport des marchandises.

Les Etats peuvent autoriser les déplacements de personnes à l'intérieur de leurs frontières.

Sous réserve de l’accord des Etats concernés, les déplacements de personnes inter-états peuvent être possibles.

Les Etats décident des zones vertes, oranges et rouges ainsi que des zones de confinement strict (“containment zone”) et des zones tampons (“buffer zone”) à l'intérieur des zones rouges et oranges.

Dans les zones de confinement strict, seules les activités essentielles sont autorisées et un suivi intensif des personnes ayant été en contact avec un malade y est pratiqué.

Le couvre-feu de 19h00 à 7h00 du matin reste en vigueur sauf en cas de déplacement de première nécessité.

Les employeurs devront s’assurer dans la mesure du possible que leurs employés disposant d’un téléphone portable ont téléchargé l’application de traçage de la Covid-19, Aarogya Setu.


Les activités toujours interdites

Tout transport aérien de passagers qu’il soit national ou international à l’exception des transports sanitaires ou exceptionnels autorisés par le ministère de l'Intérieur

Les métros ne sont pas autorisés à fonctionner.

Tous les établissement d’enseignement restent fermés. L’enseignement en ligne doit être poursuivi et encouragé.

Les restaurants, les cantines et les hôtels ne peuvent pas ouvrir, sauf les hôtels qui accueillent du personnel de santé, des voyageurs bloqués ou sont utilisés comme centres de quarantaine. Cependant, les cuisines des restaurants sont autorisées à fonctionner pour préparer les plats à livrer.

Les salles de gym, les piscines, les cinémas et les centres commerciaux ne peuvent pas ouvrir. Cependant, les complexes sportifs et les stades peuvent être utilisés sans spectateurs.

Les lieux de prière restent fermés.

Les rassemblements de personnes restent interdits. Seulement 50 invités peuvent assister à un mariage et seulement 20 personnes à des funérailles.

 

En dehors des zones de confinement strict, toutes les autres activités sont normalement permises sauf si le gouvernement local décide du contraire.

 

La plupart des mégalopoles indiennes sont toujours considérées comme des zones rouges.

A Mumbai, suite à la mise en place de nouvelles règles pour la détermination d’une zone de confinement strict, la mairie (la BMC) en a identifié 692. Auparavant, elles étaient définies par immeuble, dorénavant elles regrouperont plusieurs immeubles. La gestion du confinement de la zone sera effectuée par la mairie et celle des immeubles confinés par les “societies” de ces derniers (la society est le comité de gestion de l’immeuble qui définit les règles internes).



 


Pour être sûr de recevoir GRATUITEMENT tous les jours notre newsletter (du lundi au vendredi) (attention Bombay est tout en bas de la liste), Ou nous suivre sur Facebook


 

Sur le même sujet
0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale