"Lockdown 3.0" : le confinement en Inde encore étendu

Par lepetitjournal.com Bombay | Publié le 03/05/2020 à 20:46 | Mis à jour le 04/05/2020 à 04:09
Photo : @The Hindu
COVID19 confinement Inde extension

La nouvelle tant attendue est tombée le 1er mai au soir : le confinement de tout le sous-continent indien commencé le 25 mars est à nouveau étendu jusqu’au 17 mai. Cette fois-ci, par contre, le Premier Ministre ne s’est pas adressé à la nation, c’est par une simple note du Ministère de l'Intérieur que les Indiens ont appris qu’ils devaient encore rester chez eux pour deux semaines. Le gouvernement national a établi une classification des districts afin de permettre un allègement des restrictions et le redémarrage de l'économie dans les zones où l'épidémie est contenue.

 

Afin de lutter contre la propagation du COVID-19, l’Inde a été divisée en 733 zones : 319 vertes, 284 oranges et 130 rouges. Les zones vertes sont les districts dans lesquels aucun cas n’a été identifié ou n’a été recensé depuis 21 jours. Les zones rouges sont, quant à elles, définies selon les critères du ministère de la Santé national. “Cette classification est basée sur plusieurs critères et prend en compte le nombre de cas, le taux de doublement du nombre de cas, le nombre de tests effectués et les retours d’informations concernant la surveillance des districts” a indiqué le secrétaire à la Santé Preeti Sudan aux secrétaires des gouvernements des Etats. Les zones orange sont les districts qui ne sont considérés ni verts, ni rouges.

 

Dans les endroits où l'épidémie se développe rapidement, les “hotspots”, des zones de confinement ont été créées avec une zone tampon autour. Aucune entrée et sortie de personnes n’y sont autorisées et aucun allègement n’y sera fait tant que la zone restera classée ainsi. Les autorités sanitaires y exercent une surveillance au jour le jour et l’utilisation de l’application de traçage du COVID-19, Aarogya Setu y est obligatoire pour les résidents. Pour plus de détails sur cette application, lire “Aarogya Setu”, l’application de traçage du COVID-19 en Inde.


 

coronavirus lockdown inde 3.0
@The Hindu

 

La classification des zones sera revue toutes les semaines par le ministère de la Santé national.

 

Au 3 mai, la plupart des grandes villes indiennes se trouvent en zone rouge : Delhi, Mumbai, Chennai, Hyderabad, Bangalore, Calcutta… Delhi compte 11 districts en zone rouge, le Maharashtra 14, le Tamil Nadu 12, le Bengale Occidental 10…

 

Le ministère de l'Intérieur a émis des directives pour l'allègement des restrictions en fonction des couleurs des zones, mais la décision finale et la mise en place est de la responsabilité des Etats. Par contre, le changement de couleur d’une zone sera décidé uniquement par le gouvernement national.

 

Selon la note du ministère de l'Intérieur, une zone rouge pourra être déclarée verte si on n’y recense pas de cas positifs pendant 21 jours d'affilée.


 

covid-19 confinement Inde
@The Hindu

 

Ce qui est toujours interdit dans toute l’Inde

Les mouvements de personnes entre les Etats restent interdits à l’exception des déplacements pour raisons de santé ou sur autorisation spéciale. 

Le transport de passagers qu’il soit aérien, ferroviaire, maritime ou routier n’est pas autorisé. Les métros sont aussi à l'arrêt.

Les écoles, collèges, universités et autres établissements d’enseignement doivent rester fermés.

Il en est de même pour les salles de gym, les piscines, les cinémas et les centres commerciaux.

Les restaurants et les hôtels ne peuvent pas ouvrir, sauf les hôtels qui accueillent du personnel de santé ou des voyageurs bloqués.

Les lieux de prière restent fermés.

Les rassemblements de personnes restent interdits. Seulement 50 invités peuvent assister à un mariage et seulement 20 personnes à des funérailles.


 

Les règles pour le bien-être des personnes mises en place dans le Maharashtra

Dans l’ensemble, ces mesures sont celles prescrites par le gouvernement national.

Personne ne peut se déplacer entre 19h et 7h sauf pour une raison de première nécessité. 

Les personnes âgées de plus 65 ans et les enfants de moins de 10 ans doivent rester chez eux.

Les centres médicaux de jour sont fermés dans les zones de confinement.

Le port du masque ou d’une protection pour la bouche et le nez est obligatoire.


 

coronavirus lockdown 3.0 inde
@The Hindu

 

Ce qui reste interdit dans les zones rouges du Maharashtra

 La circulation des taxis, des Uber/Ola et des auto-rickshaws ainsi que celles des bus inter-districts.

Les salons de coiffure et les barbiers.


 

Ce qui est maintenant autorisé dans les zones rouges du Maharashtra

La circulation des véhicules privés pour les activités de première nécessité avec seulement deux passagers en plus du chauffeur. Seul le conducteur est autorisé sur les deux-roues.

Les usines situées en zone urbaine et fabriquant des produits considérés comme essentiels peuvent redémarrer sauf si elles se trouvent dans la juridiction des municipalités de Mumbai, de Malegaon, de Pune et de Pimpri-Chinchwad.

Le secteur du bâtiment sous condition que les ouvriers soient logés sur place et que les mesures sanitaires soient respectées. Les travaux de préparation à la mousson peuvent être effectués y compris sur les grands chantiers publics comme le métro ou la Coastal Road de Mumbai.

Les magasins qui ne se situent pas dans un centre commercial quels que soient les produits vendus. Cependant, seuls cinq magasins vendant des produits non essentiels sont autorisés à ouvrir dans une même rue.

Les activités de commerce en ligne uniquement pour les produits de première nécessité.

La présence de 33% des employés dans les bureaux des sociétés privées sauf dans les municipalités de Mumbai, Malegaon, Pune et Pimpri-Chinchwad.

La présence de 100% des employés dans les bureaux des institutions gouvernementales sauf dans les municipalités de Mumbai, Malegaon, Pune et Pimpri-Chinchwad.

 

Le gouvernement du Maharashtra a finalement décidé d’autoriser l’ouverture des magasins vendant de l’alcool et non situés dans un centre commercial après l’avoir initialement interdite dans les zones rouges.

 

Tous les détails dans la liste ci-dessous :

 

Tweet du Chief Minister du Maharashtra

 

 



 


Pour être sûr de recevoir GRATUITEMENT tous les jours notre newsletter (du lundi au vendredi) (attention Bombay est tout en bas de la liste), Ou nous suivre sur Facebook.


 

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale