TEST: 3548

L’Inde au Met Gala 2022

Par Elise Tenace | Publié le 13/05/2022 à 01:09 | Mis à jour le 13/05/2022 à 01:09
Photo : @Instagram natasha.poonawalla et emmachamberlain
Natasha Poonawalla et Emma Chamberlain au Met gala 2022

L’Inde était présente sur le tapis rouge du Met Gala, le 2 mai 2022. Natasha Poonawalla, directrice exécutive du Serum Institute of India et épouse du CEO du Serum Institute, Adar Poonawalla, était la seule invitée indienne et s’est distinguée en portant un sari et un corset sculptural en métal doré. Un collier porté par la YouTubeuse américaine Emma Chamberlain a également attiré l’attention des commentateurs indiens : il appartenait au Maharaja Bhupinder Singh, qui l’avait commandé au joailler Cartier en 1928.

 

Natasha Poonawalla, invitée indienne au Met Gala 2022

Natasha Poonawalla est diplômée de la London School of Economics et passionnée de mode. Pour le Met Gala, elle était habillée d’un sari en tulle brodé du designer Sabyasachi Mukherjee, accompagné d’un corset de la Maison Schiaparelli.

 

 

 

Le sari a été drapé par Dolly Jain, référence en la matière. Suivie sur les réseaux par des centaines de milliers de personnes, elle est capable de draper un sari de 325 manières différentes et publie des tutoriels.

 

 

 

Le collier d’un Maharaja au Met Gala 2022

Le collier porté par la vlogueuse américaine Emma Chamberlain a causé une petite polémique en Inde.

Le ras-de-cou signé Cartier appartenait au chef de l'État princier de Patiala, le Maharaja Bhupinder Singh. Fabriqué en 1928, le Patiala Necklace était originellement doté de cinq rangs supplémentaires. Il était serti de rubis et de 2 930 diamants, dont le « De Beers », de couleur jaune, le septième plus gros diamant taillé du monde à l’époque. Le bijou aurait disparu du trésor royal de Patiala en 1948, l’année qui a suivi l’indépendance indienne et lors de laquelle l'État princier de Patiala fut dissous par le gouvernement indien. 

 

Le collier de Patiala porté par le Maharaja Yadavindra Singh, fils du Maharaja Bhupinder Singh et dernier Maharaja de Patiala, dans les années 1930 :

Le collier Patiala de Cartier porté par le Maharaja Yadavindra Singh

 

 

Ce qu’il reste du collier de Patiala, porté par la vlogueuse Emma Chamberlain au Met Gala :

 

 

On retrouve la trace du diamant De Beers en 1982 à Genève, où il fut mis aux enchères par Sotheby’s et acheté 3,16 millions de dollars. En 1998, Eric Nussbaum, un gemmologue travaillant chez Cartier, a découvert le reste du collier dans un magasin de bijoux anciens de Londres. Le ras-de-cou servant de base, dépouillé de ses rangs et de ses pierres précieuses, a été racheté par la maison de luxe et restauré à l’aide de strass et de diamants synthétiques. Il a depuis été exposé à plusieurs reprises.

 

Certains commentateurs ont donc accusé l’influenceuse et le joailler de profiter d’un bijou volé (bien qu’on ne sache pas vraiment s’il a été vendu par son propriétaire, déchu de son statut royal, ou dérobé), de s’approprier un objet symbolique de l’histoire tourmentée de l’Inde et d’utiliser une relique comme accessoire de mode.

 

Sur le même sujet
Elise Tenace

Elise Tenace

Diplômée d’anglais et rédactrice-traductrice de métier, Élise a trouvé en Inde de quoi alimenter ses centres d’intérêt : les langues, le yoga, l'art, les sites naturels...
0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale