TEST: 3548

Big Banana Island Retreat, un centre de yoga et ayurveda francophone dans le Kerala

Par Elise Tenace | Publié le 11/02/2022 à 01:06 | Mis à jour le 11/02/2022 à 10:55
Le centre de yoga et ayurveda sur l'île de Big Banana dans le Kerala

Souriante et enveloppée d’une douce lumière de fin de journée, Géraldine nous accueille (virtuellement) sur son balcon. Le bruissement des feuilles, le chant des oiseaux et la musique provenant d’un temple voisin accompagnent notre échange. Géraldine vit avec son mari Deepan et leur fils dans le village de Chendamangalam, au nord de Kochi, dans le Kerala. Professeure de yoga, elle est arrivée dans la région en décembre 2010. Ensemble, Géraldine et Deepan organisent des retraites sur mesure pour des visiteurs majoritairement français, lors de séjours individuels ou en groupes organisés. Certaines personnes viennent pour faire une pause et se relaxer, d’autres pour faire une cure ayurvédique ciblée et sur mesure. Leur centre de yoga et d’ayurveda se trouve à quelques minutes de là, sur une île du fleuve Periyar.

 

Geraldine et Deepan du centre de yoga big banana retreat dans le Kerala

 

 

Le Big Banana Island retreat, renouer avec soi-même dans un cadre propice

Créé en 2003 par Deepan, le centre Big Banana Island Retreat se compose de six cottages alignés face au fleuve, d’un restaurant, d’une salle de yoga et d’une clinique de médecine ayurvédique venue s’ajouter en 2011. Il est entouré d’une véritable forêt tropicale, replantée par Deepan. La nature luxuriante fournit des plantes médicinales utilisées lors des soins ayurvédiques, et le jardin biologique des légumes pour la préparation des plats végétariens servis au restaurant.

Si un programme est proposé aux visiteurs, chacun est libre de se faire simplement masser avec des huiles fabriquées sur place, ou d’opter pour une cure ayurvédique complète, le Panchakarma, un processus millénaire de purification en cinq étapes. Les cours de yoga, animés tous les matins en français par Géraldine, sont axés sur la connaissance de soi par l’expérience et la sensation, et ne se limitent pas à de simples exercices physiques.

Comme elle le rappelle : « Le yoga est l’un des six systèmes philosophiques traditionnels de l’Inde, les darshana, dont le but est la libération de la souffrance. Comme l’ayurveda, c’est un processus purificateur, mais dans le yoga, on est actif, acteur et observateur en même temps de ce qui se passe en nous. Le yoga, c’est de la pure psychologie, une science de l’esprit. » 

 

Balade en barque sur le fleuve au lever du soleil, marche dans la nature environnante et promenade dans le village sont aussi au programme.

 

Lever de soleil au big banana retreat island dans le Kerala

 

 

 Tout l’objet du lieu, c’est d’aider les personnes à devenir swastha

Loin d’imposer une définition figée de ce que doivent être le bonheur et la santé, Géraldine et Deepan œuvrent pour que chacun se trouve, et acquiert tous les outils pour vivre sereinement et atteindre son plein potentiel. « Tout l’objet du lieu, c’est d’aider les personnes à devenir swastha », nous dit Géraldine. Ce mot sanskrit signifie « à sa propre place » ou « dans sa propre demeure ». Le but est que chacun se sente bien en soi-même, psychologiquement et physiquement, mais aussi avec les autres, socialement. Pas de recette magique pour cela, mais des soins ayurvédiques personnalisés.

 

Géraldine explique : « L’ayurveda est basé sur l’observation, et chacun est unique. Pour devenir swastha, il faut commencer par se débarrasser de toutes les pollutions qui s’accumulent et empêchent la circulation de l’énergie, le prana. » Le processus est facilité par un certain retour à l’essentiel pendant le séjour. Les cottages sont confortables mais simples, le Wi-Fi est accessible au restaurant mais il est conseillé de limiter son usage, et la journée commence par des salutations au soleil, au lever du soleil ! Comme une cliente inquiète d’être privée de son confort habituel, vous vous rendrez certainement compte que vous n’avez « besoin de rien, car tout est là ». Loin des perturbations et débarrassés des couches de stress et de doute, les visiteurs peuvent être réceptifs aux connaissances qui vont leur permettre d’opérer des changements dans leur vie, si nécessaire. 

 

Big Banana island retreat

 

Dans la philosophie du yoga, toute chose existant dans l’univers possède trois qualités, les gunas, en proportions variables : sattva (stabilité, lumière), rajas (énergie, passions), et tamas (inertie, obscurité). À Big Banana Island Retreat, les repas végétariens cuisinés au feu de bois et dans des pots en terre cuite forment une nourriture sattvic, qui favorise le retour à l’équilibre, tout comme l'immersion en pleine nature où tous les éléments sont réunis (terre, eau, air, feu et akasha, espace). Le yoga, l’ayurveda, la philosophie vedanta, la nourriture et le cadre forment le système complet élaboré par Deepan, permettant de retrouver l’état swastha.

 

Au Big Banana Island retreat, des cures à la carte 

Géraldine et Deepan proposent des cures relaxantes pré-établies, ou créent un programme de soins ayurvédiques personnalisé, en consultation avec le médecin, pour ceux qui le souhaitent. L’ayurveda étant une médecine à la fois préventive et curative, les visiteurs peuvent venir pour se ressourcer et restaurer leur énergie, ou pour remédier à des problèmes chroniques qui n’ont pas trouvé de solution. Troubles du sommeil, mal de dos, arthrose, migraine, stress, sinusite... Là où la médecine allopathique soigne les symptômes, l’ayurveda cherche à traiter la cause profonde. Selon l’ayurveda, l’état de santé est atteint quand les trois doshas (vata, pitta, kapha), qu’on pourrait traduire par humeurs, sont équilibrées. Cet équilibre est différent pour chaque individu. Le médecin ayurvédique propose donc une cure individualisée, qui peut être adaptée au jour le jour en fonction de l’évolution. Les visiteurs viennent aussi après un choc émotionnel, lors d’une période de transition, ou avant d’entamer un nouveau projet. L’expérience leur procure la vitalité et la clarté d’esprit nécessaires pour repartir sur de bonnes bases. 

 

Traitement ayurvedique au Big Banana Island retreat dans le Kerala

 

 

Un minimum de trois jours sur place est conseillé pour ressentir les bénéfices des soins et massages ayurvédiques, mais de plus en plus d’adeptes restent une à trois semaines. Géraldine insiste sur le fait qu’aucun visiteur n’est incité à stopper un traitement médical en cours, et qu’aucun dogme n’est imposé. Le but est de faire une pause, se recentrer, et retrouver ensuite sa vie avec la plus belle énergie possible. Méditer, réciter des mantras, lire les textes philosophiques sont possibles, lorsqu’un désir est présent chez le visiteur, mais jamais imposés. Si les visiteurs ont un intérêt pour la philosophie vedanta, Deepan partage ses savoirs lors de l’assemblée appelée satsang. Le médecin donne également des conférences, pour que chacun puisse repartir avec des connaissances de base sur l’ayurveda.

 

La devise de Deepan : « To care and to share »

Géraldine et Deepan maîtrisent leur sujet. Géraldine a suivi une formation de professeur de yoga pendant deux ans à Paris, auprès de Gérard Arnaud, puis a intégré son équipe pour quatre ans, avant de partir pour l’Inde. Avec Deepan, elle a étudié la philosophie Vedanta auprès d’un sage à Varkala. Le médecin de la clinique ayurvédique a vingt ans d’expérience et il est assisté par des thérapeutes professionnels. Géraldine fait l’éloge des employés du centre. Grâce à leur sourire, leur dévouement et leur dynamisme, ils participent à l’énergie globale du lieu. Ils ont été formés à bonne école, appliquant certainement la devise de Deepan : « To care and to share », « Prendre soin et partager ». 

 

Les employés du centre ayurvedique de Big Banana island retreat

 

 

Géraldine est diplômée d’une école de commerce et a été responsable marketing au sein de plusieurs maisons d’édition à Paris. Elle a ensuite entrepris une reconversion professionnelle dans le domaine des arts vivants. Elle a pris des cours de danse (qu’elle pratiquait étant enfant), de théâtre et d’art clownesque, puis elle a découvert le yoga dans un centre situé près de New-York. Alors qu’elle enseignait la discipline à Paris, elle a ressenti le besoin d’approfondir sa connaissance de la philosophie du yoga. Ne trouvant pas de lieu adéquat en France, elle vit là l’opportunité de découvrir l’esprit du yoga « à la source », et comment il y est enseigné. Sur les conseils d’une collègue, elle réserve un séjour au Big Banana Island Retreat. C’est là qu’elle rencontre Deepan, qui a fondé le centre sur son île natale. Le centre tire son nom de l’île, Valyiapazhampilly Thuruth, « l’île de la Grande Banane ». Après plusieurs allers-retours entre la France et l’Inde, le couple se marie en 2013 et s’installe dans le village.

 

Cuillette de plantes médicinales au Big Banana island retreat

 

 

Le Big Banana island retreat connait des difficultés liées au Covid

Le centre a déjà traversé plusieurs épreuves : les attentats de Bombay en 2008, qui avaient fortement ralenti le tourisme, les inondations dans le Kerala en 2018, qui ont complètement submergé l’île et, bien sûr, le Covid, à partir de mars 2020. Le centre est resté fermé pendant le confinement, et deux saisons ont été perdues. Il a rouvert en novembre 2021, mais Géraldine et Deepan ont dû emprunter afin d’assurer la maintenance et payer les salaires. À la réouverture, le carnet de réservations s’est rempli rapidement, et tous les logements devaient être occupés de janvier à avril 2022. Malheureusement, l’arrivée d’Omicron a poussé les clients à annuler. La saison se termine mi-avril, donc tout n’est pas perdu, mais l’avenir est incertain. Pourtant, après deux années éprouvantes pour tous, Géraldine et Deepan sont convaincus que le yoga et l’ayurveda peuvent remédier à bien des maux liés à la pandémie.

 

Restaurant du Big Banana island retreat dans le Kerala

 

 

Pourquoi y aller ?

Pour découvrir le yoga et l’ayurveda, se ressourcer, ou suivre une cure de 7, 10 ou 14 jours (ou d’une durée personnalisée).

Pour les personnalités apaisantes et bienveillantes de Géraldine et Deepan.

Pour s’imprégner de l’ambiance du village et du mode de vie local. 

 

Pourquoi ce centre ?

L’authenticité du lieu s’allie à la facilité de communication grâce à Géraldine, qui parle français et peut traduire les échanges si besoin. 

La proximité du village permet de vivre des expériences locales, que les propriétaires, très à l’écoute, se font un plaisir d’organiser avec vous.

Le cadre est idéal. Déjeuner au bord de la rivière, balade parmi les plantes et la multitude d’oiseaux, lever du soleil devant les cottages, tout participe à la restauration d’un équilibre intérieur... Et la mer est à 20 minutes.

Les enfants sont les bienvenus et beaucoup de familles viennent passer des vacances reposantes au centre.

 

Où se trouve le centre ? 

À environ 25 km au nord de Kochi, sur l’île Valyiapazhampilly Thuruth.

 

Comment réserver ? 

Vous pouvez vous informer et réserver par mail à info@bbiretreat.com, ou par téléphone / Whatsapp, au +91 996 14 966 35.

Vous pouvez consulter la page Facebook du centre, son compte Instagram, et le compte Instagram de la clinique ayurvédique

 

Géraldine donne des cours de yoga en ligne et en français, de 7 h à 8 h 30 le mercredi et de 7 h 30 à 9 h le samedi, heure française. Elle propose aussi des modules thématiques. Pour vous vous renseigner et vous inscrire, contactez-la au +91 996 14 966 35. 

Découvrez aussi le centre en images dans cet album : Le Big Banana Island retreat

 

Sur le même sujet
Elise Tenace

Elise Tenace

Diplômée d’anglais et rédactrice-traductrice de métier, Élise a trouvé en Inde de quoi alimenter ses centres d’intérêt : les langues, le yoga, l'art, les sites naturels...
0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale