Samedi 6 juin 2020
  Ne manquez plus les
dernieres nouvelles
S'abonner

Vingt hommes avec des armes blanches arrêtés en deux jours à Yangon

Par Rédaction lepetitjournal.com Birmanie | Publié le 15/03/2020 à 23:00 | Mis à jour le 15/03/2020 à 23:00
police en BIrmanie

« Nous observons de plus en plus de blessure par armes blanches, couteaux, machettes, dans des rixes », expliquent un officier de police, pour qui « la seule solution est d’être un peu plus présents dans les quartiers périphériques où les gens se promènent facilement avec ce genre d’armes, sans savoir que cela est interdit. En cas de bagarre, et elles viennent facilement avec l’alcool, les armes sortent et les conséquences sont graves ».

Un système de patrouille a donc été mis en place, durant lesquelles les policiers interpellent tous les individus porteurs de telles armes. Le 8 mars, ce sont 17 hommes qui ont ainsi fini la journée en prison, en provenance des quartiers de Dagon Nord, de Twan Te, de Hlaing Thar Yar, de Dagon Est, de Than Lyin, de Kyee Myin Daing, de Lan Ma Daw, de Dagon Sud, de Than Ta Pin, de Kha Yan, de Kun Chan Kone, de Thin Gan Gyun et de Htuak Kyant. Au vu du nombre de quartiers, c’est à croire qu’après chaque arrestation, la police a bougé vers un nouveau quartier…

Le 9 mars, trois nouveaux quartiers ont été visités, Mingalardon, Hle et Shwe Pyi Thar, et trois nouveaux contrevenants ont été interpellé. « Tous seront jugés pour port d’armes prohibées », affirme un policier, qui considère que « la population parle de ces arrestations et cela rassure les gens. Et puis, les hommes apprennent aussi comme cela qu’il est interdit de porter des armes blanches ». Une méthode d’information et de sensibilisation originale, peut être le fruit des formations à la communication que la police birmane reçoit depuis deux ans.

Si on prend soin d’exclure les voitures et les conducteurs, Yangon n’est pas une ville qui respire le danger et l’insécurité. Le nombre d’agressions et de violences serait toutefois en hausse, selon la police.

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir

Vivre en Birmanie

Religion

Le médecin ayant insulté des moines prend 21 mois de prison

Dr. Kyaw Win Thant, 31 ans, qui a failli être lynché par la foule le 19 mai dernier pour ses propos très violents contre les moines bouddhistes, a été condamné à un an et neuf mois de prison.

Expat Mag

New York Appercu
Black lives Matter

#blacklivesmatter : les New-Yorkais protestent pacifiquement

Les protestations contre les violences policières et le racisme ont continué cette semaine aux États-Unis après le meurtre de George Floyd commis par un officier de police.