Un hélicoptère italien pour le secours d’urgence

Par Rédaction lepetitjournal.com Birmanie | Publié le 23/11/2020 à 23:00 | Mis à jour le 23/11/2020 à 23:00
Photo : Daw Aung San Suu Kyi et des officiels devant leur nouvel AgustaWestland AW-139
AgustaWestland AW-139 Aung San Suu Kyi Birmanie

Il est tout neuf, tout beau, juste arrivé à l’aéroport de Nay Pyi Taw après être passé par celui de Yangon pour ses derniers tests opérationnels : un AgustaWestland AW-139 de type XY-AFT vient désormais équiper le ministère de la Protection Sociale, du Secours et de la Réinstallation, sous l’égide duquel est placée la direction de la gestion des catastrophes naturelles, à qui est en premier lieu destiné l’appareil. Car cette machine plutôt célèbre dans le monde aéronautique est un hélicoptère polyvalent et de taille moyenne apte à transporter 14 ou 15 passagers, plus deux pilotes, sur plus de 600 kilomètres à une vitesse proche des 300 kilomètres/heure. Un outil désormais assez classique – plus de 600 ont été vendus dans le monde à ce jour – dans l’univers de la surveillance et de l’assistance. L’appareil acquis par l’état birman est d’ailleurs financé par le budget de la direction de la gestion des catastrophes naturelles. Il est spécialement équipé pour le secours d’urgence, avec notamment du matériel pour le secours d’urgence en mer.

Ce AW-139 a passé avec succès son vol de validation le 31 octobre en joignant Yangon à Nay Pyi Taw. Et le 1er novembre, c’est Daw Aung San Suu Kyi en personne qui est venu l’inaugurer, avec plusieurs ministres et autres officiels à ses côtés. La conseillère d’état a même fait un petit vol dans l’appareil, au-dessus de Nay Pyi Taw. C’est que cet AW-139 marque une étape majeure dans l’approche de la gestion des crises dues à des catastrophes dites naturelles : jusqu’aujourd’hui, c’est l‘armée régulière birmane qui se charge de se genre de tâche, et qui en prend prétexte pour acheter parfois des équipements coûteux très indirectement liés à ces préoccupations d’assistance d’urgence. En outre, c’est aussi cette même armée qui récolte les lauriers des sauvetages lorsque ceux-ci sont nécessaires. Autant de raisons pour le gouvernement birman de ramener un peu dans le giron civil ce type d’opérations. Car s’il y a bien une activité appelée à beaucoup d’avenir en Birmanie, c’est celle du secours d’urgence ! Pour la plupart des types de catastrophes dites naturelles – inondations, cyclones, sécheresses… - le pays figure en effet en haut des classements internationaux en matière de risques, actuels ou à venir avec le changement climatique.

C’est d’ailleurs certainement avec cette préoccupation que le ministère de la Protection Sociale, du Secours et de la Réinstallation a acquis cet hélicoptère en 2019 auprès du groupe italien Leonardo, la maison-mère de AgustaWestland, avant d’aller en janvier 2020 en inspecter la fabrication – ce type d’appareil est en effet construit « sur mesure » à partir d’un squelette de base sur lequel se greffent les équipements spécifiques réclamés par le client. L’engin a ensuite rejoint son distributeur en Malaisie pour les ultimes assemblages et a été achevé en avril 2020. Il n’est officiellement livré que maintenant à cause de la Covid-19. C’est l’entreprise Air Myanmar Aviation Service qui assurera l’entretien et la maintenance de l’appareil.

 

Sur le même sujet
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Birmanie !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition internationale