Mardi 1 décembre 2020

Que deviennent les déchets potentiellement contaminés au Covid-19 ?

Par Rédaction lepetitjournal.com Birmanie | Publié le 07/04/2020 à 23:00 | Mis à jour le 07/04/2020 à 23:00
Photo : Les opérateurs de l'usine de destructions de déchets dangereux au travail
Les operateurs de l'usine de destructions de dechets dangereux

Les cadavres qui s’accumulent dans un entrepôt de Guayaquil, en Equateur, faute de cercueils pour les accueillir, les déchets contaminés qui s’amoncellent dans ses rues, bloquant certaines voies que plus personne n’ose emprunter tant l’odeur et la peur sont fortes… Autant d’images qui ont marqué les esprits et qui suscite une question : que deviennent les déchets des hôpitaux et centres de quarantaine en Birmanie ? Pour les décès, rien de spécial puisqu’à ce jour le pays n’en compte officiellement qu’un seul à cause du Covid-19. Quant aux déchets médicaux et les objets utilisés et potentiellement infectés, si nous prenons l'exemple de Yangon, « ils sont collectés tous les matins, quotidiennement, par un service spécial de la Direction de l’assainissement et de la préservation de l’environnement de l’agglomération de Yangon, un service qui dépend de la municipalité (YCDC) », explique un officiel de la ville. « Les sacs de plastique pleins sont mis dans l’un des 18 camions spécialisés pour cette fonction par des personnels spécialement formés pour cette tâche dangereuse. Ces travailleurs ont récemment reçu une préparation spéciale en regard du coronavirus et ils sont équipés de tenues de protection. Le camion achemine alors les déchets vers un incinérateur spécifique qui se situe à Hlaingtharyar et a la capacité de consumer 20 tonnes de déchets dangereux par jour. Avant d’être brûlés, les sacs sont une ultime fois aspergés de détergents afin de tuer tout virus ou bactérie. Et seulement alors, ils sont incinérés ». Et pour faire bonne mesure, les camions et les équipes sont à nouveau désinfectés en fin de journée afin de prévenir toute contamination. Un protocole qui fonctionne parfaitement pour l’instant.

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir

Que faire en Birmanie ?

ART

L'iconique « Fauteuil Club »

Le fauteuil « Club » est un fauteuil de cuir, large, profond, ultra confortable, apparu aux lendemains de l'Exposition des Arts Décoratifs à Paris en 1925… et revisité depuis par Patrick Robert.

Expat Mag

L’accent français est-il (toujours) le plus sexy du monde ?

Et si le règne de l’accent français sur la planète sexy était révolu ? C’est en tout cas ce que nous laisse présager un récent sondage sur les accents les plus sexys du monde, réalisé par Time Out.