Lundi 30 mars 2020
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Mauvais ménage de la loi, de l’immobilier et du blanchiment d’argent

Par Rédaction lepetitjournal.com Birmanie | Publié le 11/02/2020 à 23:00 | Mis à jour le 11/02/2020 à 23:00
myanmar real property development association en Birmanie

C’est un peu ce qu’on appelle mettre les pieds dans le plat : lors d’une formation sur le blanchiment d’argent qui s’est tenue à Nay Pyi Taw le 4 février dernier, Tin Maung Win, le président de l’association Myanmar Real Property Development, l’une des plus importantes organisations de promoteurs immobiliers de Birmanie, a expliqué que son secteur d’activité pâtissait considérablement de l’absence d’un cadre légal complet, solide et sérieux, et que cette absence permettait de nombreuses malversations et du blanchiment d’argent, justement. Selon Tin Maung Win, si des lois existent, elles sont très insuffisantes, « et c’est seulement une fois que ce cadre légal sera clair et bien établi que notre pays pourra espérer attirer des investisseurs étrangers en grands nombres ». Si cette opinion n’engage bien sûr que lui, Tin Maung Win prononce tout haut ce que bien des voix susurrent très bas depuis plusieurs années.

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

Coronavirus

La police obligée d’intervenir pour mettre un homme en quarantaine

Des officiels des services de santé de Yangon ont dû avoir recours à la police et à la menace pour obtenir qu’un de leurs concitoyens accepte finalement de les suivre pour une période de quarantaine.

Vivre en Birmanie

Coronavirus

La police obligée d’intervenir pour mettre un homme en quarantaine

Des officiels des services de santé de Yangon ont dû avoir recours à la police et à la menace pour obtenir qu’un de leurs concitoyens accepte finalement de les suivre pour une période de quarantaine.