Les transports partout au ralenti durant Thingyan

Par Rédaction lepetitjournal.com Birmanie | Publié le 09/04/2020 à 23:00 | Mis à jour le 09/04/2020 à 23:00
Photo : Les ferries entre Dala et le centre de Yangon fonctionneront durant Thingyan, mais en service réduit
Les ferries entre Dala et le centre de Yangon fonctionneront durant Thingyan, mais en service réduit

Si la ville de Yangon vivra au ralenti durant les 10 jours des vacances de Thingyan, depuis aujourd’hui 10 jusqu’au 19 avril, pour le nouvel an bouddhiste, les services de transport de base seront malgré tout assurés. En effet, les autorités, municipale comme régionale, ont décidé de ne pas imposer de confinement mais de simplement recommander aux gens de rester chez eux afin d’éviter la contagion. Toutefois, les services considérés comme essentiel, telle l’alimentation, demeureront accessibles, tout comme évidemment les services médicaux et certaines industries, comme dans la zone spéciale de Thilawa.où des usines sont en cours de réorganisation afin de produire des masques faciaux. Autant d’activités qui requièrent de la logistique et du personnel, donc des moyens de transport.

C’est ainsi que les services de ferry qui relient les quartiers du sud de Yangon - Dala, Twantay, Kawhmu, Kungyangon – et aussi certaines parties de la région de l’Ayeyarwady avec le cœur de la métropole continueront à fonctionner entre le 12 et le 17 avril, mais avec des fréquences réduites. Ces ferries sont pour l’instant – jusqu’à ce que le pont actuellement en construction avec l’aide des Coréens soit achevé - la seule liaison existante entre ces quatre quartiers de Yangon et le reste de la ville. Les maintenir est donc essentiel. En temps normal, ce sont 46 traversées par jour qui sont assurées, mais durant Thingyan ce nombre tombera à 26. En outre, les terminaux sont désormais désinfectés quotidiennement et les sièges des ferries comme des terminaux ont été redisposés à un mètre de distance. Ce qui signifie évidemment moins de passagers par bateau alors que ces vaisseaux sont en général bondés, avec plus de 30 000 pendulaires par jour en moyenne. Une seule liaison sera complètement close, entre le 11 et le 18 avril, celle allant de Yangon à Kyonmange, dans la région de l’Ayeyarwady. Il se peut aussi que certains jours le service soit totalement interrompu, par exemple le 16 qui marque la fin des fêtes de Thingyan et le début du calendrier de la nouvelle année, mais la décision n’est pas encore prise, assure un des dirigeants de l’entreprise de Ferry.

Pour ce qui sera des bus, le Yangon Bus Service (YBS) restera lui aussi ouvert, et lui aussi en service limité, a déclaré l’autorité de régulation des transports de la région de Yangon (YRTA). « Jusqu’au 11 avril, le trafic sera similaire à ce qu’il est actuellement », explique un officiel de cette instance, « à partir du 12, les fréquences seront réduites et nous devrions revenir à la normale après le 19 ». Avec la peur de l’épidémie, la population prend moins le bus dans Yangon et avec la baisse du nombre de passagers, YBS perd désormais de l’argent, autour de 4 000 euros par jour.

Moins de trains, moins d'avions dans tout le pays

Au plan national aussi, la circulation se contracte. Même si le Premier ministre de la région de Yangon, U Phyo Min Thein, a refusé d’isoler la principale ville du pays et a autorisé les bus de grandes lignes à continuer leur service, sa recommandation est de maintenir les déplacements au strict nécessaire. Et certaines compagnies ont d’ores et déjà décidé de fermer boutiques pour au moins la durée de Thingyan afin de réduire leurs coûts d’exploitation.

Les trains aussi seront moins nombreux, et mieux vaut vérifier avec Myanmar Railways au cas par cas sur la circulation car celle-ci change très vite ces derniers jours et dans les faits c’est tout le système de transport ferroviaire de passagers qui pourrait cesser durant quelques jours. Le 7 avril, le nombre de trains entre Mandalay et Myitkyina a été réduit, et cette liaison devrait même complétement cesser entre aujourd’hui 10 avril et la 19. Le train reliant Yangon à Mandalay pourrait lui aussi être arrêté pour un moment, et c’est déjà le cas des liaisons entre Mandalay et Lashio, Bagan, Monywa ou Kawlin.

Finalement, au niveau aérien, c’est une cascade d’annulations de vols. Air KBZ a fait savoir le 7 avril dernier que tous ses avions resteraient au sol entre le 11 et le 18 et que les tickets vendus pour cette période seraient remboursés. De même, les appareils de Myanmar National Airlines ne prendront pas les airs du 13 au 19 avril. Là aussi les tickets seront remboursés, ou remplacés sur une date ultérieure. Mann Yadanarpon Airlines a cessé de vendre des billets mais n’a pas encore informé sur ses vols éventuels, assurés ou annulés. Quant à Air Thanlwin, qui va à Myitkyina, Kyaing Tong ou Lashio, elle n’assure déjà plus aucun vol depuis le 1er avril, et cela jusqu’au moins le 16. Elle aussi remboursera les acheteurs.

 

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Birmanie !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale