Dimanche 31 mai 2020
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Le bureau de Aung San Suu Kyi annonce des mesures pour les pauvres

Par Rédaction lepetitjournal.com Birmanie | Publié le 07/04/2020 à 23:00 | Mis à jour le 07/04/2020 à 23:00
Photo : Le communiqué de presse annonçant les mesures prises en faveur des plus pauvres
Le communiqué de presse annonçant les mesures prises en faveur des plus pauvres en Birmanie

Les annonces se multiplient un peu dans tous les sens, entre la région de Yangon qui confirme qu’elle n’interdira pas les déplacements hors et vers Yangon durant les congés de Thingyan du 10 au 19 avril, la ville de Nay Pyi Taw qui déclare que plusieurs des compagnies de bus la reliant aux autres métropoles du pays sont fermées depuis hier 7 avril mais sans que cela soit une injonction de la municipalité, le gouvernement de l’état de Shan qui interdit les déplacements entre le 7 et le 15 avril et qui ordonne la fermeture des hôtels et des restaurants, la région de Mandalay qui prend la même décision mais, elle, du 7 au 21 avril, les fonctionnaires interdits de retourner dans leur famille durant les congés de Thingyan – mais il leur a été signifié qu’ils disposeront d’une période de repos supplémentaire pour faire ce voyage (qui n’a souvent lieu qu’une seule fois par an), une fois la situation revenue à la normale… - et Daw Aung San Suu Kyi qui demande aux gens de rester chez eux durant Thingyan mais en précisant que c’est une recommandation, que rien ne sera obligatoire, sauf qu’il sera interdit de jouer avec l’eau dans tous les cas…

La cacophonie des mesures part de la volonté des dirigeants d’arbitrer au mieux entre les nécessités du quotidien, le besoin de maintenir une activité économique et sociale, et la peur que le Covid-19 ne se propage sans limite et fasse des ravages. Des préoccupations respectables sans aucun doute mais qui sont peu lisibles car pas harmonisées et qui alimentent la machine à rumeur, toujours prompte à se saisir des approximations et à en tirer profit.

Un panier de cinq produits alimentaires de base

C’est pourquoi la réponse fédérale décidée par le fonds spécial pour le Covid-19 a le mérite d’être lui uniforme et sans équivoque : le gouvernement va fournir un viatique alimentaire de base à tous les ménages qui n’ont pas de revenus réguliers et que la crise actuelle les fermetures obligatoires de 10 jours durant Thingyan, un confinement qui ne dit pas son nom, risque de mettre en encore plus grande précarité. L’annonce est venue lundi 6 avril dans l’après-midi, directement du bureau de la conseillère d’état Aung San Suu Kyi.

C’est ainsi que ceux qui seront jugés éligibles - aucuns critères clairs n'ont été donnés - recevront un panier de cinq produits alimentaires de base, à savoir environ 20 litres de riz, 800 grammes d’huile alimentaire, 800 grammes de sel, 1,6 kilogramme de lentilles et 1,6 kilogramme d’oignons. Ces provisions seront distribuées à partir du 10 avril. Toujours selon le bureau de la conseillère d’état, « afin de limiter le gaspillage au maximum et d’éviter les délais et la corruption, le gouvernement fédéral va compiler les listes à sa disposition sous la supervision des gouvernements régionaux. L’empaquetage, le transport et la distribution des colis sera ensuite assuré par les diverses directions fédérales, l’Union fédérale birmane des chambres de commerce et d’industrie, les anciens dans les petites villes, les organisations sociales et des volontaires ». Ce qui fait beaucoup de monde à organiser et coordonner en l’espace de 3 jours afin de toucher réellement ceux qui en ont besoin…

Autre mesure bien plus simple à mettre en place celle-là et tout aussi populaire à coup sûr, « les ménages, les organisations religieuses, les organisations humanitaires à l’exception des agences des Nations Unies, des ambassades et des organisations internationales, recevront gratuitement 150 unités de consommation d’électricité pour le mois d’avril ». Un cadeau d’environ 13 000 kyats par foyer (autour de 9 euros) qui sera bienvenu en cette année d’élections générales.

 

0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

DÉVELOPPEMENT

L’électricité, un défi pour la Birmanie

Sans un approvisionnement en énergie fiable et régulier, pas de développement possible. Une équation que les dirigeants ne parviennent pas à résoudre, tiraillés entre intérêts publics et privés.

Communauté

La main à la pâte

Respecter l’hygiène du « frigo »

Dans cette nouvelle rubrique, lepetitjournal.com Birmanie et le chef du restaurant « Le Planteur » Christophe Buzaré vous propose quelques conseils sanitaires pour cuisiner en limitant les risques.

Vivre en Birmanie

DÉVELOPPEMENT

L’électricité, un défi pour la Birmanie

Sans un approvisionnement en énergie fiable et régulier, pas de développement possible. Une équation que les dirigeants ne parviennent pas à résoudre, tiraillés entre intérêts publics et privés.

Expat Mag

Lima Appercu

Pourquoi le confinement ne fonctionne pas au Pérou ?

Le Pérou est le premier pays en Amérique latine à avoir décrété l’état d’urgence (16 mars), mais il est malgré tout devenu le deuxième pays le plus touché par l’épidémie du Covid-19, après le Brésil.