Lundi 25 mai 2020
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

La ville de Yangon va se doter d’une chaîne de télévision

Par Rédaction lepetitjournal.com Birmanie | Publié le 08/03/2020 à 23:00 | Mis à jour le 08/03/2020 à 23:00
Yangon City nouvelle chaine de tele en Birmanie

Le comité de développement de la ville de Yangon (YCDC), qui correspond peu ou prou à un conseil municipal en France, a annoncé que la ville allait se doter d’une chaîne de télévision dans les semaines à venir, si tout se passe bien. La chaîne se nommera Yangon City et sera mise en place et gérée avec l’assistance technique du ministère de l’Information, a expliqué le Premier adjoint de Yangon U Soe Lwin, en charge de ce dossier pour la municipalité. D’ailleurs, une réunion dite « technique » s’est tenue le 23 février dernier entre lui, U Soe Lwin, et ses partenaires U Pe Myint, le ministre de l’information et le Premier ministre de la région de Yangon U Phyo Min Thein. La seule chose qui a filtré des échanges est l’affirmation de U Soe Lwin que « tout allait être mis en œuvre pour essayer de lancer la chaîne le plus rapidement possible ».

Mais pour l’instant, aucune explication n’a été donnée sur le budget et les objectifs de la chaîne, ni sur les ressources humaines et techniques qui seront mises à sa disposition. Le doute plane cependant peu sur les raisons de l’urgence du lancement : à quelques mois des élections générales, et sachant que moins de 10% de la population de Yangon se sont déplacés pour voter lors du premier scrutin municipal à suffrage direct en mars 2019, un peu de communication sur les activités et les résultats de la ville, de la région et surtout de leur parti, la Ligue nationale pour la démocratie, ne peut pas nuire. D’autant que la création de cette chaîne arrive après la fermeture du quotidien municipal historique de Yangon, City News, le 31 décembre 2019.

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

SOCIÉTÉ

La pandémie ne freine pas les mariages forcés

Malgré la fermeture des frontières pour cause de Covid-19, les trafics d’êtres humains ont continué durant l’épidémie. La plus grande précarité économique pourrait même les avoir facilités.

Vivre en Birmanie

SOCIÉTÉ

La pandémie ne freine pas les mariages forcés

Malgré la fermeture des frontières pour cause de Covid-19, les trafics d’êtres humains ont continué durant l’épidémie. La plus grande précarité économique pourrait même les avoir facilités.