Jackie a retrouvé ses maîtres

Par Rédaction lepetitjournal.com Birmanie | Publié le 03/06/2020 à 00:55 | Mis à jour le 03/06/2020 à 10:39
Jackie berger allemand

Jackie le berger allemand est devenu une star du Facebook birman en quelques jours, lorsque les autorités de la région de Bago ont ordonné son euthanasie car ses maîtres ne pouvaient plus s’en occuper à cause de la Covid-19. Et voilà qu’au terme de deux mois de tristes comme heureuses nouvelles, l’animal retrouve enfin sa famille au plus grand bonheur de tous.

Début avril 2020, toute la famille – cinq personnes – s’est retrouvée contaminée, probablement par la mère, une infirmière expérimentée de 45 ans qui a sans doute contracté la maladie sur son lieu de travail, une clinique internationale de Yangon qui a d’ailleurs plus tard dû fermer quelques temps afin de respecter la quarantaine et de procéder à une désinfection en règle. Ensuite, le père de famille, un administrateur de la ville de Pauk Khaung, dans la région de Bago, fut hospitalisée dans un service de soins intensifs avec le Sars-CoV-2. L’homme est malheureusement décédé le 8 avril des suites de la maladie. Et comme tout le reste de la famille - une fillette de 8 ans, son frère de 10 ans et sa cousine de 18 ans – étaient atteints, tous ont été eux-aussi hospitalises, à l’hôpital Waibargyi de Yangon, et plus personne n’était là pour nourrir et prendre soin de Jackie.

Les autorités régionales ont donc pris la décision d’abattre l’animal avant qu’il ne devienne dangereux faute du nécessaire. Une euthanasie qui a provoqué un tel tollé que le ministre régional de l’Immigration et des Ressources humaines U Tun Tun Oo a finalement annulé la décision et accepté de confier le chien au refuge animalier de Anada Myitta, dans la ville de Pyay, créé et animé par Ko Aung Kyaw Moe. Lequel a maintenu le contact entre les membres de la famille et leur animal de compagnie par des appels vidéo quotidiens montrant le canidé dans son univers du moment, des images qui ont certainement aidé les enfants à mieux récupérer.

Et comme tous les contes de fées, après les plus dures épreuves, tout s’achève bien, par la réunification finale de Jackie et de ses maîtres, lesquels ont remercié Ko Aung Moe Kyaw pour son soutien et son attention pour leur chien.

Sur le même sujet
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Birmanie !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition internationale