Mercredi 25 novembre 2020

Au Thanaka-Inlé, tout n’est qu’ordre et beauté, luxe, calme et volupté

Par Rédaction lepetitjournal.com Birmanie | Publié le 08/07/2020 à 23:00 | Mis à jour le 09/07/2020 à 04:56
Photo : La vue depuis la terrasse de l'hôtel Thanaka-Inlé
La vue depuis la terrasse de l'hôtel Thanaka-Inlé en Birmanie

La semaine du 14 juillet arrive, avec son week-end en forme de pont des 11 au 14, ou le long week-end lié au Jour des Martyrs qui s’étirera du 17 au 20 juillet. Après le long confinement dans Yangon, l’occasion rêvée de prendre un peu l’air et de se changer les idées. Et pour cela, rien de mieux que le Thanaka Inle Hotel de l’ami Hervé Fléjo. Toute la communauté française et francophone de Birmanie connaît Hervé, le patron de l’agence de voyage Gulliver, ou le devrait ! Mais son hôtel d’Inlé ? Eh bien il lui ressemble, rond et accueillant, amical et professionnel. Le bâtiment est idéalement placé auprès du canal, dont on peut tranquillement admirer la vie depuis la terrasse qui le surplombe et où se trouve le Jetty & Bar Restaurant de l’hôtel.

Le restaurant par lui-même vaut le déplacement : le chef, natif du lac, propose des plats asiatiques comme européens, une cuisine traditionnelle aux p'tits oignons... bios. Car les légumes proviennent tous du jardin biologique qu’entretient le Thanaka Inlé en son sein, et qui mérite évidemment une visite pendant le séjour. Les semences proviennent… de France, de l'Association Kokopelli, un groupe de militants soucieux de protéger la biodiversité de la planète autrement qu’avec des mots et qui s’est donc lancé dans la production et la distribution de semences biodynamiques et biologiques, libres de droits et reproductibles. Tout l’inverse de Monsanto, donc.

Une eau propre, traitée, de qualité

Pourquoi pas des grains de Birmanie ? Parce qu’en essayant de les localiser, l’équipe s’est aperçue que ces graines qui poussent et dont la semence est réutilisable sont de plus en plus rares, aussi effrayant et étonnant que cela puisse paraître. D’où l’importance de produire soi-même de manière biologique ses propres ingrédients comme le fait aujourd’hui l’hôtel. Le goût des aliments reflète évidemment cette qualité et les bons repas seront certainement l’une des raisons pour revenir. L’une seulement car en bon Français, quoique d’abord breton, Hervé Fléjo sait qu’un bon hôtel passe obligatoirement par un bon petit-déjeuner. Qui est européen et de qualité, un pâtissier boulanger français étant passé par là pour transmettre son savoir-faire à l’équipe des cuisines de l’hôtel. Vous pourrez goûter des confitures maisons, par exemple. Détail significatif : les pailles sont en bambou, produites en Birmanie.

Et parce que le respect de l’environnement ne se limite pas seulement à des semences ou à des pailles, l’hôtel transforme les restes de nourriture en compost, qui vient à son tour fertiliser le jardin biologique. Il en va de même pour l’eau, une denrée en apparence abondante auprès d’un lac mais qu’il faut justement respecter pour assurer la pérennité du lieu. Le système d’eau est basé sur un puits très profond, qui fournit une eau propre mais pas potable. L’eau est acheminée vers deux réservoirs sur le toit de l’hôtel – pratique en cas (improbable) d’incendie – puis traitée et filtrée pour finir dans les chambres et salles de bain. Un second système de traitement permet d’obtenir une eau potable qui alimente la cuisine, le bar et l’approvisionnement pour laver la vaisselle. Et les eaux usées sont traitées, à travers deux machines japonaises de haute technologie, avant d’être rejetées propres dans le lac.

26 chambres lumineuses et parfaitement insonorisées

A s’arrêter sur l’importance que l’hôtel donne au développement durable, on finirait par oublier les 26 chambres et suites qui bénéficient de tous ces soins. Premier point essentiel : le repos est assuré, grâce à l’insonorisation de qualité des chambres. La décoration dans des tons doux et chaleureux, rehaussées de touches colorées, ajoute la sérénité visuelle au calme sonore. Meubles et objets de « déco » ont été fabriqués en Birmanie ou dans les pays frontaliers afin de conserver l'âme et l'identité de l'hôtel. Les chambres sont spacieuses et lumineuses, avec une vue sublime sur les montagnes de l'état Shan et le jardin fleuri et arboré de l'hôtel.

L’hôtel accompagne ses clients durant tout leur séjour si cela est leur souhait. Depuis le transfert de l'aéroport maintenant que les vols ont repris, ou une balade en bateau et la visite du lac, ou encore une promenade en voiture dans les alentours, sans compter treks et excursions… Tout ce qui est possible sera réalisé par l’équipe attentive et attentionnée de ce mini-palace. Avec le Thanakha Inlé Hôtel, l’écrin exceptionnel qu’est le lac Inlé a trouvé une perle à sertir… et servir.

Le Thanakha Inlé Hôtel est situé 80-81 Nan Thae Street, Inle Lake www.thanakha-inle-hotel.com 
Info: 097 958 909 27 / 094 320 268 7 - Email: reservation@thanakha-inle-hotel.com

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir

Vivre en Birmanie

SOCIÉTÉ

« Personne ne me nourrira à la fin de la journée »

L’épidémie de Covid-19 a fortement touché les personnes vivant de la prostitution. A travers les témoignages de trois d’entre-elles, LPJ Birmanie vous montre un monde marginalisé et maltraité.

Expat Mag

Chennai Appercu
LE SAVIEZ-VOUS

3 infos pour comprendre le fuseau horaire singulier de l’Inde

+3h30 l’été, +4h30 l’Hiver : c’est le décalage horaire entre la France à l’Inde D’où vient cette petite demi-heure supplémentaire ? Le continent a-t-il plusieurs fuseaux au vu de sa taille ?