NUIT DES MUSÉES – Un rendez-vous populaire

Par Sarah Delbos | Publié le 13/04/2017 à 14:44 | Mis à jour le 10/01/2019 à 11:13
20170407_203445

Lancée en 2014 par le ministère de la Culture, la quatrième édition de « la Nuit des Musées » est l'occasion d'arpenter les haut-lieux de la culture, souvent délaissés le reste de l'année.

 

L'affluence au Musée national de Beyrouth est assez impressionnante. Devant le musée, la foule ne désemplit pas, on se bouscule pour y entrer.  À l'intérieur, il faut se faufiler entre les visiteurs pour apercevoir les ?uvres archéologiques. Dans le sous-sol du musée, inauguré en 2016, une foule de curieux s'attroupent devant la reconstitution de la tombe romaine de Tyr et des fameuses momies. Mais l'attraction « phare » du musée reste l'impressionnante collection de sarcophages anthropoïdes.

Dehors, les odeurs de barbe à papa et maïs grillé embaument les abords du musée. Stands de nourriture, animations en 3D et musique, tous ces éléments contribuent à créer une atmosphère festive. Toutes les vingt minutes, un show en 3D est diffusé sur la façade du musée. Temples, statues et danses, ce spectacle son et lumière témoigne de la richesse des civilisations qui ont façonné le Liban et qui constituent aujourd'hui les collections du Musée national. Moment de partage et de convivialité entre amis ou en famille, « la Nuit des Musées » rassemble tout le monde autour du patrimoine libanais, sans distinctions sociale, communautaire ou religieuse.

 

     

Au musée Sursock, l'afflux est plus aéré. La circulation a été fermée devant le musée pour permettre aux cyclistes et aux piétons de déambuler. Dans le cadre de cette nuit spéciale, la compagnie « CyclingCircle » proposait un tour culturel à vélo. La ville de Beyrouth avait aussi mis en place un système de navettes gratuites reliant les différents musées.

Là encore, quelques stands sont présents dans la cour du musée pour proposer aux visiteurs affamés manouchés et autres mets. Dans la villa Sursock, les gens s'attardent principalement sur les pièces du salon arabe et les anciennes photos de Beyrouth. En plus de la collection permanente d'art moderne et contemporain, on pouvait également visiter les deux expositions temporaires du musée ; « Fabrick » une exposition en partenariat avec le Goethe-Institut et « Law of Existence » de l'artiste égyptienne Maha Maamoun.

 


 

Que ce soit par l'affluence ou aux sourires des visiteurs, la quatrième édition de « la Nuit des Musées » a été, cette année encore, un grand succès. « La Nuit des Musées » n'est pas seulement un moment de convivialité culturel, c'est une nuit véritablement magique durant laquelle enfants, adolescents, couples, familles entières et personnes âgées, redécouvrent la richesse du patrimoine libanais et se le réapproprient avec fierté.

Sur le même sujet
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Beyrouth !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale