Lundi 19 novembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Les traditions libanaises de Pâques

Par Camille Devars Bex | Publié le 31/03/2018 à 12:41 | Mis à jour le 31/03/2018 à 13:24
web3-easter-eggs-cross-still-life- paques Liban

Tournée des 7 églises, batailles d’œufs, maamouls…À l’occasion du week-end de Pâques, nous vous proposons un tour d’horizon des différents rites et coutumes pascaux du pays du Cèdre.

 

La tradition des sept églises

Le Jeudi saint, les chrétiens libanais effectuent la « tournée des sept églises », une tradition qui a traversé les siècles.

Celle-ci veut que les croyants se rendent dans sept lieux de culte, puis assistent à une messe pendant laquelle le prêtre commémore l’épisode au cours duquel Jésus s’est abaissé pour laver les pieds de ses disciples en nettoyant les pieds de 12 personnes présentes.

Cette tradition est née en Palestine au moment de la naissance du christianisme. Les fidèles se réunissaient alors dans sept lieux ayant marqué les derniers instants de la vie de Jésus. Endossée ensuite par le Vatican, cette coutume est revenue au goût du jour au Liban après un appel du pape Pie XI encourageant les chrétiens du monde à suivre cette tradition dans leur lieu de résidence.

La Semaine sainte est l’occasion pour les croyants de se réunir lors de processions à l’intérieur des églises ou à l’extérieur, aussi bien dans les villes que dans les villages. A Pâques, les fidèles se saluent par « Christ est ressuscité » à quoi l'interlocuteur répond « Il est vraiment ressuscité », conformément à la tradition des communautés chrétiennes d’Orient.
 

Les batailles d’œufs

Oubliez la chasse aux œufs du Dimanche saint, et préparez-vous à vous affronter lors de « parties d’œufs » à la libanaise.

Ce jeu, qui se pratique en famille après le déjeuner du dimanche de Pâques, consiste en des duels au cours desquels deux personnes s’affrontent en frappant leur œuf contre celui de l’adversaire, aux deux extrémités. La personne dont les deux extrémités de l’œuf ont été brisées est éliminée. Celui qui réussit à garder son œuf intact jusqu’à la fin est désigné grand vainqueur. Plus un œuf met du temps à être brisé, plus celui à qui il appartient sera heureux dans l’année qui vient.

 

La tradition des maamouls

Le dimanche de Pâques est l’occasion de préparer des maamouls, de délicieuses pâtisseries à base de semoule, de beurre et de fleur d’oranger. Retrouvez ici notre article consacré à la recette du maamoul.
 

Une fête catholique et orthodoxe

Les fêtes de Pâques, qui marquent la fin du carême et la résurrection de Jésus, sont aussi bien célébrées par les catholiques que les orthodoxes, mais à des dates différentes.

Cette année, la pâque catholique tombe ainsi le dimanche 1er avril tandis que la pâque orthodoxe sera célébrée le dimanche 8 avril.

Cette discordance calendaire trouve sa source dans l’adoption, par les orthodoxes, du calendrier grégorien, qui diffère du calendrier julien, communément utilisé.
 

 

 

Nous vous recommandons

Camille Devars Bex

Camille Devars Bex

Passionnée de voyage et de littérature, capable de réciter par cœur les discours de Gandhi où les pièces de Camus. A vocation de devenir experte en houmous libanais.
0 Commentaire (s)Réagir

Rubriques partenaires

Logo partnaire Logo partnaire

Vivre à Beyrouth

JEUNESSE

Deuxième Prix du civisme pour le Collège Protestant Français

​​​​​​​Le CPF a obtenu pour la 2ème année consécutive le prix du Civisme pour la Jeunesse de l'Ordre National du Mérite, qui lui sera remis le 5 décembre lors d’une cérémonie à la Résidence des Pins.