Lundi 20 août 2018
Beyrouth
Beyrouth
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Les infractions insolites pendant les élections

Par Raphaëlle TALBOT | Publié le 10/05/2018 à 11:34 | Mis à jour le 10/05/2018 à 13:50
Photo : José Antonio De Gabriel
José Antonio De Gabriel législatives observateur 1

Pendant les élections législatives libanaises, des photos et vidéos montrant des infractions qui prêtent à sourire ont circulé sur les réseaux sociaux. Sélection.

Le jour du vote, 132 observateurs de l’UE ont sillonné le Liban. José Antonio De Gabriel, chef adjoint de la mission européenne pour les élections législatives, livre quelques anecdotes. 

- Seuls 47% des bureaux de vote étaient accessibles aux personnes à mobilité réduite. Des secouristes, militants ou simples citoyens ont donc aidé ces personnes à accéder aux urnes. Ils ont ainsi pu voter même si le lieu ne le permettait pas.  
Ces personnes était également la proie de militants politiques prêts à les accompagner jusque dans l'"isoloir", un simple pupitre.

- Il n’existait pas de bulletin en braille ou en langue des signes, et même si des photos des candidats permettaient aux personnes analphabètes de voter, les mal-voyants en étaient eux dans l’incapacité de le faire. Elena Valenciano, cheffe de mission des observateurs, témoigne d’une scène : « Une vieille femme était dans l’isoloir et m’a demandé de lui dire où était son candidat, elle ne voyait rien, mais je ne parle pas arabe ».

A Saïda, dans le sud du pays, le dépouillement s’est effectué à l’extérieur, sous un arbre.

 

José Antonio De Gabriel

Photo : José Antonio De Gabriel

 

Raphaëlle Talbot

Raphaëlle TALBOT

Etudiante en journalisme, originaire du Sud-Ouest et adoptée par Marseille, qui ne manque pas une occasion de découvrir de nouvelles cultures. La rencontre avec le Liban est aujourd'hui son nouveau challenge.
0 CommentairesRéagir

Rubriques partenaires

Logo partnaire Logo partnaire

Vivre à Beyrouth

POLITIQUE

Les dynasties politiques libanaises : les Frangié

Le système politique libanais est dominé par quelques familles qui exercent leur influence depuis des décennies. Troisième famille politique de la série, par ordre alphabétique : les Frangié.