Samedi 15 décembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Lancement de la 7ème édition du Prix « Le Choix Goncourt de l'Orient »

Par Rédaction LPJ Beyrouth | Publié le 02/10/2018 à 10:58 | Mis à jour le 03/10/2018 à 10:40
CHOIX DE L'O 2

- Communiqué de presse –

 

Lancement de la 7ème édition du Prix littéraire francophone régional « Le Choix Goncourt de l'Orient »

 

L'AUF au Moyen-Orient, représentée par son directeur régional, M. Hervé Sabourin, et l'Institut français du Liban, représenté par sa directrice, Mme Véronique Aulagnon, ont lancé lundi 1er octobre, à l'Hôtel SmallVille, la 7ème édition du Prix littéraire francophone régional « Le Choix Goncourt de l'Orient ». Cet événement est parrainé depuis sa création en 2012 par l'Académie Goncourt.

La proclamation du Prix « Le Choix Goncourt de l'Orient 2018 » aura lieu le vendredi 9 novembre 2018 à 15h au Salon du livre francophone de Beyrouth, au nouveau BIEL (Furn El-Chebbak), suite aux délibérations du Grand jury étudiant présidé par Salma Kojok, romancière francophone et animatrice d'ateliers d'écriture.

Cette proclamation se fera en présence de M. Tahar Ben Jelloun, membre de l’Académie Goncourt, et de Véronique Olmi, lauréate du Prix le Choix Goncourt de l’Orient 2017.

De plus, le samedi 10 novembre, une rencontre avec Véronique Olmi est prévue à 18h durant laquelle son livre ‘Bakhita’, traduit vers l’arabe lui sera remis. Suivra une signature à 19h au stand des éditeurs arabophones.

En marge de ces deux moments forts, une nouvelle initiative sera lancée, un concours de création de bandes annonces littéraires à partir des ouvrages du Goncourt, organisé par l’Université Saint-Esprit de Kaslik en partenariat avec l’AUF Moyen-Orient et l’Institut Français du Liban, qui met à l’honneur le travail créatif des étudiants des facultés des Beaux-Arts et des Lettres. La sélection et la remise du prix se feront le jeudi 8 novembre à 17h30.

 

choix de l'o 2

 Hervé Sabourin, Salma Kojok, Véronique Aulagnon
 

Hervé Sabourin, directeur régional de l'AUF au Moyen-Orient a rappelé dans son discours « les points forts du prix et ce qui en fait toute son originalité ; Il s’agit en effet d’un prix littéraire, dont l’issue cependant ne se joue pas dans les salons des grandes maisons d’édition, mais sur les campus des universités du Moyen-Orient, auprès des enseignants et des étudiants qui ont en partage la langue française et, à travers elle, l’adhésion aux valeurs intellectuelles, culturelles, humanistes de notre espace francophone. Ce sont les étudiants de ces universités qui, de fait, sont les grands acteurs de ce prix dont ils sont les jurés. Cette manifestation a une dimension régionale et donc interculturelle très forte ».

Véronique Aulagnon, directrice de l'Institut français du Liban a souligné que « le salon du livre n’est pas seulement un lieu pour acheter des livres mais aussi un lieu d’interaction culturelle, et le Choix Goncourt de l’Orient est une opération majeure de ce salon qui permet de créer des réactions entre les étudiants de la région. Et il est très important pour nous que le Liban reste sur la carte de l’Académie Goncourt ».

Salma Kojok, présidente du Grand jury étudiant du Choix Goncourt de l'Orient 2018 a affirmé que « Le choix de l’Orient grandit, s’élève ; les statistiques montrent cette bonification avec le temps. Chaque année, davantage d’étudiants y participent, le nombre d’universités augmente, le blog tenu par les étudiants est plus fourni, la presse plus investie, le public qui se déplace au salon du livre pour la proclamation du choix de l’Orient et pour le débat qui l’accompagne est de plus en plus nombreux ».
 

Choix Goncourt de l'Orient 2018 en chiffres :
12 pays représentés (L’Arabie Saoudite,  Djibouti, l’Egypte, les Emirats Arabes Unis, l’Ethiopie, l’Irak, l’Iran, la Jordanie, le Liban, la Palestine, le Soudan et la Syrie).
33 universités impliquées
3
7 jurys étudiants créés

Plus de 400 étudiants mobilisés
Plus de 100 chroniques littéraires rédigées par les étudiants

 

La première sélection de l’Académie Goncourt. Les quinze ouvrages en lice sont :

  • Meryem Alaoui, pour «La Vérité sort de la Bouche du cheval» (Gallimard)
  • Inès Bayard, pour «Les Malheur du bas» (Albin Michel)
  • Guy Boley, pour «Quand Dieu boxait en amateur» (Grasset)
  • Pauline Delabroy-Allard, pour «ça raconte Sarah» (Minuit)
  • Adeline Dieudonné, pour «La Vraie Vie» (L'Iconoclaste)
  • David Diop, pour «Frère d'âme» (Seuil)
  • Clara Dupont-Monod, pour «La Révolte» (Grasset)
  • Éric Fottorino, pour «Dix-Sept ans» (Gallimard)
  • Paul Greveillac, pour «Maîtres et Esclaves» (Gallimard)
  • Gilles Martin-Chauffier, pour «L'Ère des suspects» (Grasset)
  • Nicolas Mathieu, pour «Leur Enfants après eux»
  • Tobie Nathan, pour «L'Évangile selon Youri» (Stock)
  • Daniel Picouly pour «Quatre-vingt-dix secondes» (Albin Michel)
  • Thomas B. Reverdy, pour «L'Hiver du mécontentement» (Flammarion)
  • François Vallejo, pour «Hôtel Waldheim» (Viviane Hamy)

La deuxième sélection sera annoncée le mardi 2 octobre et réduite à 8 huit ouvrages et c'est à partir de cette dernière que les étudiants vont procéder à la sélection d'un titre.

 

Pour en savoir plus
http://lechoixdelorient.blogspot.com/
| www.auf.org/moyen-orient | www.institutfrancais-liban.com

 

 

20604182_1986862718196222_75806932469089064_n

Rédaction LPJ Beyrouth

L'édition de Beyrouth de Lepetitjournal.com, Le média des Français, des francophones et des francophiles dans le monde.
0 Commentaire (s)Réagir

Rubriques partenaires

Logo partnaire Logo partnaire