Samedi 23 mars 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Comment faire pour être écolo à Beyrouth ?

Par Noémie de Bellaigue | Publié le 03/01/2019 à 09:45 | Mis à jour le 03/01/2019 à 10:14
écolo à Beyrouth 2

Béton, pollution, détritus…la capitale libanaise n’a pas la réputation d’être une ville éco-responsable mais les initiatives privées ou associatives se multiplient pour inverser la tendance. Voici les cinq bonnes habitudes à prendre et les bonnes adresses à connaître pour vous aider à apporter votre petite pierre à l’édifice.

Les plus rompus à l’exercice vous le diront, être éco-responsable au Liban est un véritable sport de combat. Le pays est inondé par les déchets qui se déversent dans la Méditerranée ; et le plastique, en bouteille ou en sac règne en maître au dékkené, chez le maraicher ou le vendeur de manouché. Pour ne pas alimenter le désastre écologique, prenons le contre-pied. On trie ses déchets, on consomme des produits locaux, on remonte sur un vélo… Voici 5 conseils pour colorer en vert votre quotidien.

 

1. On recycle ses déchets
arcenciel  Pilier du paysage associatif libanais, arcenciel, né durant la guerre civile, a monté de nombreux projets  sociaux et durables sur tout le territoire. Le recyclage des déchets est l’un de ses projets. L’association compte notamment deux centres de tri pour les déchets recyclables. Vous pouvez déposer vos déchets triés au centre arcenciel de Beyrouth.
www.arcenciel.org/agriculture-et-environement

Compost Baladi Compost Baladi sensibilise et aide les structures de différentes tailles, les municipalités, les forêts, les écoles, les fermes mais aussi les particuliers, à mettre en place leur propre système de compostage. Ils donnent des conseils sur mesure et vendent les outils nécessaires pour créer chez vous à partir de vos déchets organiques, un véritable écosystème.
www.compostbaladi.com

Live Love Recycle Live Love Recycle vient gratuitement chercher à Beyrouth vos déchets recyclables chez vous grâce à leurs employés qui roulent en mobylettes électriques, à raison de deux fois par mois et de deux sacs par trajet. L’ONG loue aussi des tuk-tuk à leur effigie pour promouvoir le tri sélectif lors de vos événements ou vos manifestations.
Ramassage du lundi au vendredi, de 7h à 19h.
Pour s’inscrire en ligne : www.liveloverecycle.tilda.ws
Application Live Love Recycle disponible sur IOS et Android.

Recycle Beirut Né des crises des déchets et des réfugiés syriens, Recycle Beirut propose un service de ramassage jusqu’à plus d’une fois par semaine, dans le grand Beyrouth, qui coûte 10$ par pick-up. Pour sensibiliser à la question, l’ONG permet de visiter son centre de recyclage situé au sud de la ville. Petit plus, ils recyclent aussi les mégots de cigarettes.
Ramassage du lundi au samedi, de 9h à 18h.
http://recyclebeirut.com/

L’Écoute Recycling Pour 10 000 livres libanaises, une ou deux fois par mois, l’association L’Ecoute vient chercher à votre domicile vos déchets plastiques, papier et électroniques. Certains de ces appareils électroniques sont réparés et distribués aux personnes dans le besoin.
http://lecoute-ls.org/structure_recyc-ang.html

 

2. On fait les marchés
Badaro Farmers Market
Créé récemment par des "fermiers urbains", ce petit marché de quartier de Beyrouth, qui se veut alternatif, propose une grande variété de produits. Des bacs de compost et de tri sélectif sont à votre disposition.

Chaque dimanche à l’école Saint Sauveur, Badaro, de 9h à 14h.

Better Life Market Ce magasin situé à Achrafieh propose de nombreuses gammes de produits naturels et éthiques, ainsi que des paniers de fruits et légumes biologiques. Vous pouvez y déposer vos déchets en verre, métal, carton et en plastique qui sont envoyés dans des centres de recyclage.
Ouvert du lundi au samedi, de 9h à 21h.
www.betterlife-market.com

Meet the producers Cette petite réunion conviviale du mercredi soir est organisée par la boulangerie « Tusk » et la ferme « Les Racines du Ciel ». Plusieurs exposants proposent leurs produits artisanaux ainsi des paniers de fruits et légumes de saison.
https://lesracinesduciel.org/producers/

Chaque mercredi à Tusk Bakery, Mar Mikhael, de 18h à 22h.

Souk el Tayeb Crée en 2004, ce marché très varié est devenu aujourd’hui un incontournable de Beyrouth et réunit plus d’une centaine de producteurs locaux venus de tout le Liban, dont une grande partie est bio.
https://www.facebook.com/Soukeltayeb/

Chaque samedi aux Souks de Beyrouth, Downtown, de 9h à 14h.

Tota Sunday Market Un dimanche par mois, le café « Tota » présente ce marché très éclectique où se côtoient alimentaire, artisanat, livres, plantes, ainsi que décoration et vêtements vintage. Une journée rythmée par de la bonne musique et annoncée via leur page Facebook.
www.facebook.com/totacafe/

Voici également d’autres addresses de magasins vendant des produits alimentaires bios
Bioland, Sioufi : www.bioland.me
A New Earth, Sassine : www.facebook.com/ANEWEARTHSTORE
Better Life Market, Sassine : www.facebook.com/betterlifemarketlb

 

3. On fait du shopping vert
Dépôt-vente Beirut
Nichée entre Mar Mikhael et Bourj Hammoud, cette friperie propose des vêtements et des accessoires venus du monde entier, en bon état et à des prix attractifs. Si vous êtes à la recherche de la pièce unique, c’est là-bas que vous la dénicherez. Ouvert les vendredis et samedis, de 14h à 19h.

www.facebook.com/depotventebeirut

JellyFish Située dans la Békaa, cette petite structure, qui emploie des Libanaises, une Syrienne et une Ethiopienne pour concevoir ces créations, recycle le plastique pour fabriquer des sacs de façon artisanale et traditionnelle en réhabilitant d’anciennes méthodes telles que le tricot, le tissage et le crochet. Déchets plastique à déposer à Achrafieh et sacs à retrouver au marché Souk el Tayeb.
www.facebook.com/jellyfishlb

Love Me Two Times Cette petite boutique, au joli nom d’une chanson des Doors, est une caverne d’Ali Baba où vous trouverez de véritables perles rares qui vous replongeront avec nostalgie dans le passé. : décoration, vêtements rétros, objets faits-main…
Ouvert du lundi au samedi, de 11h à 19h.
www.facebook.com/FrippePrix

Tote 3a Beirut Parce que les sacs en tissu sont la meilleure arme contre les sacs en plastique, cette jeune startup, créée en 2017 par deux jeunes activistes écologistes, propose des modèles originaux qui célèbrent la culture libanaise. Faits en coton recyclé et personnalisables de la taille au motif, leurs prix sont compris entre 8$ et 20$ et les bénéfices des ventes sont reversés à diverses associations.
Créations à retrouver sur les différents marchés de la ville et chez Tota à Mar Mikhael.
www.facebook.com/tote3abeirut

Waste Studio Ce studio de création, crée en 2006, est spécialisé dans le recyclage du vinyle, une matière très toxique utilisé pour fabriquer des panneaux publicitaires. Dernièrement, l’entreprise a collaboré avec l’ONG Active Advocacy of Communities for Tomorrow ( ACT) pour une initiative, « Upcycling the Elections », consistant à utiliser les affiches électorales pour fabriquer des sacs à dos qui ont été distribués dans les écoles. Créations à retrouver sur l’e-shop et à Mar Mikhael chez Tawlet ainsi qu’aux boutiques Diane Ferjane et The Oddfish.
https://waste.studio/

 

4. On roule vert
Circle cycling Imaginer des vélos dans les rues de Beyrouth peut paraitre étonnant et pourtant ils commencent tant bien que mal à se frayer un chemin au milieu de ces milliers d’automobilistes. « Cycling Circle » résulte de cette volonté de faire changer les habitudes de mobilité. Ce projet, impulsé par Karim Sokhn, un jeune Libanais, est une réponse à l’irrespirabilité de l’air beyrouthin. Depuis sa création en 2009, une véritable communauté de cyclistes s’est formée, notamment grâce aux tours de vélo organisé de nuit dans Beyrouth, aux promenades à travers le pays et à l’ouverture en 2016 du « Bike Kitchen », une boutique-café de passionnés.
www.facebook.com/cyclingcircleLB
www.fondation-diane.org/portfolio-posts/cycling-circle

Loop Beirut La start-up, née en 2016, met à disposition à partir de son application, des scooters électriques pour palier à l’engorgement de Beyrout. La location est de 0,5 $ par kilomètre parcouru et de 0,01$ par minute lorsque que le scooter est immobilisé.
Application à télécharger sur smartphone : www.loopsal.com

Beirut by bike Située à Downtown, cette entreprise de location propose une large sélection de vélos, à deux ou trois roues, à partir de 7000 livres libanaises l’heure. De la balade familiale aux rides individuels, la sécurité est pour eux toujours un point important et la convivialité aussi : Beirut by bike devient Beirut by night de temps à autres pour des excursions nocturnes dans la ville.
Plage horaire de location : 8 h - Minuit.
www.facebook.com/BeirutByBike

Bike4All Le gouvernement, en collaboration avec Beirut by Bike, a lancé fin 2016 ce système de « vélib’ » dans la capitale ainsi qu’à Byblos. Aujourd’hui, Bike4All n’en détient malheureusement que quelques-uns mais a toujours l’ambition d’évoluer et d’égaler les autres grandes villes en matière de vélos en libre-service.
https://bikeforall-lb.com/en/byblos/

The Chain Effect Vous avez sûrement déjà croisé sur les murs de la ville, de grandes fresques à l’effigie du vélo. Ce street art est l’une des activités proposées par cette ONG qui tente de démocratiser ce moyen de transport vert, pratique et nécessaire, en offrant une grande diversité de programmes pour petits et grands, comme des ateliers, des conférences ou encore des expositions.
www.thechaineffect.me

 

5. On utilise des cosmétiques non-toxiques
Kalpa
Tous les produits de cette petite marque libanaise sont fabriqués main et en petites quantités. Composés uniquement d’ingrédients biologiques comme les huiles pressées à froid, l’argile et les extraits de fruits, ils sont bons pour nous mais aussi pour la planète. Le petit plus, c’est ce mignon sac en coton réutilisable comme emballage conçu par des artisanes à Beyrouth.

www.facebook.com/kalpaskin/

Potion Kitchen Uniquement composés de super-aliments et de plantes, les cosmétiques Potion Kitchen, qui bannit les produits chimiques, sont fabriqués à Beyrouth. La volonté de cette marque, faire du simple et du naturel des incontournables de la beauté.
www.facebook.com/potionkitchen/

 

Nous vous recommandons

10609615_1715860111963051_3896802397886420742_n

Noémie de Bellaigue

En vadrouille, à la recherche des clés de compréhension du Liban au coeur d'une région bouillonnante !
1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Nunsachugano jeu 03/01/2019 - 16:55

Merci pour cet article qui référence quelques belles initiatives à Beyrouth et aux alentours ! Installé depuis 8 mois à Beyrouth, j'ai testé certaines d'entre elles comme le marché des producteurs de Badaro, Soul el Tayeb et la boulangerie Tusk (Sans parler de LiveLoveRecycle pour le recyclage) ! J'ai hâte de découvrir les autres mentionnées dans cet article ! Amateur de bio, je vous conseillerai aussi les magasins La Vie Claire, qui est une marque française (ils vendent cependant pas mal de produits locaux ET bio). Il y a 4 magasins à Beyrouth (Sassine, Hazmié, Zalka sur l'autoroute et à Verdun en face du Starbucks). Certes les produits peuvent parfois paraitre un peu chers (car importés) mais vous avez la garantie de pouvoir du Bio les yeux fermés.

Répondre

Rubriques partenaires

Logo partnaire

Expat Mag

Athènes Appercu
TOURISME

Kalymnos, l’île aux éponges et aux alpinistes

Kalymnos, quatrième plus grande île du Dodécanèse se fait discrète dans le palmarès des joyaux insulaires grecs. Pourtant, sa beauté naturelle et son histoire n’en sont pas moins appréciables.