Mardi 13 novembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Censure, cinéma et Israël : récit d’une folle semaine

Par Rédaction LPJ Beyrouth | Publié le 20/01/2018 à 00:30 | Mis à jour le 20/01/2018 à 11:26
Photo : le réalisateur américain Steven Spielberg
spielberg

En début de semaine, trois films, dont le dernier de Spielberg, ont suscité la polémique, obligeant le leader du Hezbollah à s’exprimer, sur fond de débat autour de la « normalisation » avec Israël.

 

Le film australien Jungle, qui raconte le périple tragique de l'aventurier israélien Yossi Ghinsberg, égaré dans la forêt amazonienne en Bolivie en 1981, a été retiré des salles après deux semaines d’exploitation. En cause, le fait que le héros soit de nationalité israélienne.

 

Autre film ayant suscité de vives réactions, le film Beirut, qui relate l’histoire  d'un diplomate américain qui revient au Liban en 1982 pour sauver un de ses amis kidnappé par un groupe islamiste. Ce film, qui sortira en avril prochain, a été critiqué pour donner une image négative du pays. Ironie du sort, le film doit sortir le 13 avril, le jour du début de la guerre civile au Liban, en 1975.

 

Mais le film qui a concentré toutes les attentions, c’est le dernier film du réalisateur américain Steven Spielberg, The Post (Pentagon Papers en France).

 

Des activistes anti-israéliens ont lancé un appel au boycott de ce film en raison des positions pro-israéliennes de son réalisateur, qui avait notamment affiché son soutien à Israël lors de son offensive contre le Liban en 2006. M. Spielberg figure sur la liste noire du Bureau central de boycottage de la Ligue arabe pour avoir donné un million de dollars à Israël pendant cette guerre.

 

Une commission chargée d’étudier les films appelés à être diffusés au Liban, affiliée au ministère de l’Economie, avait émis un avis défavorable à la projection de « The Post ». Mais, sous la pression de l’opinion publique, le ministre de l’Intérieur, Nohad Machnouk, qui a le dernier mot sur l’autorisation ou non de la projection des films, a décidé d’aller contre l’avis de la commission. Le leader du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a dénoncé cette déc

Nous vous recommandons

20604182_1986862718196222_75806932469089064_n

Rédaction LPJ Beyrouth

L'édition de Beyrouth de Lepetitjournal.com, Le média des Français, des francophones et des francophiles dans le monde.
0 Commentaire (s)Réagir

Rubriques partenaires

Logo partnaire Logo partnaire

Que faire à Beyrouth ?

EDUCATION

Lancement du MOOC « Les compétences du dialogue interculturel »

L’Université la Sagesse, en partenariat avec l’AUF Moyen-Orient et le bureau régional de l’UNESCO à Beyrouth, a lancé le MOOC « Les compétences du dialogue interculturel » le mercredi 7 novembre 2018.

Vivre à Beyrouth

SALON DU LIVRE DE BEYROUTH

Le Choix Goncourt de l’Orient 2018  à « Frère d'âme » de David Diop

Suite à la délibération du grand jury étudiant, le Prix littéraire francophone régional « Le Choix Goncourt de l’Orient 2018 » été décerné aujourd'hui à « Frère d’âme » de David Diop.