TEST: 2240

Checkpoint Charlie : retour sur l’histoire du poste-frontière emblématique

Par Guillaume Tarde | Publié le 29/09/2021 à 17:00 | Mis à jour le 30/09/2021 à 12:34
Photo : © Erge - Pixabay
checkpoint charlie

Checkpoint Charlie est un lieu emblématique de Berlin, un véritable morceau d’histoire dressé au centre d’une artère majeure de la ville. Retour sur les moments forts qui ont marqué le lieu.

 

La guérite blanche trône au milieu de la Friedrichstraße. Jadis entouré de miradors, le fameux point de passage est désormais encadré par un McDonald et un KFC. Les chars soviétiques semblent bel et bien avoir battu en retraite…

 

La partition de l’Allemagne et de Berlin

Après la capitulation de l’Allemagne en 1945, la conférence de Yalta se conclut par la partition de l’Allemagne et de Berlin en quatre zones d’occupation : soviétique, américaine, britannique et française. Les relations se tendent pourtant dès 1948 lorsque l’Union soviétique, pour forcer les puissances occidentales à se retirer de la ville, met en place le blocus de Berlin. Un pont aérien est alors organisé par les Américains pour subvenir aux besoins des habitants de Berlin Ouest.

 

En 1949, le sort des deux Allemagnes est scellé par la création de la République Fédérale d’Allemagne (RFA) regroupant les occidentaux d’un côté, et la création de la République Démocratique d’Allemagne (RDA) sous contrôle soviétique de l’autre. Seulement de 1949 à 1961 près de 3 millions d’Allemands fuient la RDA à Berlin pour rallier la RFA.

 

Dans la nuit du 12 au 13 août 1961, la construction du mur de Berlin débute. Il s’agit pour l’Union soviétique de créer une bonde pour endiguer l’exode.

 

Checkpoint Charlie, un point de passage historique

Une rare trouée dans le mur

Le mur de Berlin connut trois évolutions entre sa construction en 1961 et sa chute en 1989, afin de parfaire son étanchéité aux fuites désespérées. Cependant, outre les passages illégaux quelques trouées jalonnaient le serpent de béton. Ces checkpoints permettaient le passage contrôlé des personnes et des marchandises entre le bloc Est et le bloc Ouest de la ville.

 

Checkpoint Charlie est le plus connu de ces points de passage. Une petite baraque en bois blanche était surmontée d’un panneau « US Army Checkpoint ». Installé sur le terre-plein central de la Friedrichstraße, le poste-frontière entouré de sacs de sables faisait face au bloc de l’Est gardé par les forces soviétiques.

 

Checkpoint Charlie était un point de passage notamment pour les diplomates, les étrangers, ou encore pour les échanges de prisonniers.

 

panneau entrée de zone américaine checkpoint charlie
© Tanja Cotoaga - Unsplash

 

Un théâtre de tensions

Mis en place en août 1961, en même temps que le mur de Berlin, Checkpoint Charlie s’est rapidement mué en théâtre des tensions entre les deux blocs.

Le 27 octobre 1961, les journalistes du monde entier figeaient dans leurs objectifs et sous leurs plumes un moment d’histoire. Sur fond de différend à propos des modalités de contrôle à la frontière, la rue vit jaillir les chenilles des chars soviétiques et américains. De part et d’autre de la frontière, les canons se firent face le temps d’une journée à l’atmosphère étouffante.

La crise prend fin le lendemain, par un accord pacifique entre forces américaines et soviétiques.

 

Des évasions spectaculaires

La construction du mur de Berlin avait pour but d’enfermer les corps, mais quelques esprits continuaient de rêver d’évasion vers l’Ouest. La fuite en avant des Allemands de l’Est prit des formes multiples. Sous-marin artisanal, montgolfière, tunnels, les limites des barricades furent parfois trouvées dans l’imagination des passeurs. Checkpoint Charlie connut également son lot de tentatives de passage à l’Ouest.

 

Heinz Mexner, par exemple, embarqua dans une décapotable avec sa fiancée et la mère de celle-ci en direction du checkpoint. Il avait auparavant rabaissé la voiture et retiré le pare-brise et s’engouffra sous les barrières de l’Est pour gagner la RFA sain et sauf.

 

Si d’autres sont parvenus à passer en voiture notamment, ce ne fut pas le cas de Peter Fechter. Le 17 août 1962, le jeune homme de 18 ans tentait de traverser la frontière en courant. Les gardes allemands du bloc Est ouvrirent le feu touchant Peter Fechter au bassin. Il trébucha sous l’impact des balles et s’emmêla dans les barbelés. Son appel à l’aide ne trouva pas de réponse, les occidentaux ne pouvant intervenir car il se trouvait toujours en territoire soviétique et les Soviétiques n’osant s’approcher si près des soldats américains. Cinquante minutes plus tard, sa dépouille était extirpée du fil de fer. Ce drame, capturé par des photographes, provoqua de nombreuses manifestations des deux côtés du mur.

 

Press Point Berlin

Un des immeubles attenants au poste-frontière fut, durant la période du mur de Berlin, le quartier général de la presse internationale. Checkpoint Charlie était un point sensible et les journalistes passaient donc de longues heures aux fenêtres ou parfois dans la rue, à l’affût du prochain évènement historique. La crise des chars en 1961, la mort de Peter Fechter ou la venue du président John F. Kennedy purent ainsi être immortalisées par les médias du monde entier. Antenne 2 offrit, par exemple, des duplex en direct du point de passage.

 

Les photographes et journalistes immortalisèrent également l’ouverture des barrières le 9 novembre 1989, à la chute du mur. L’unification des deux Berlin engloutit le baraquement sous une marée humaine.

 

Qu’est devenu Checkpoint Charlie ?

Un site touristique

Checkpoint Charlie est désormais un site touristique, un rappel historique d’une période qui a marqué les Allemands et le monde. Les face-à-face des chars ont laissé la place aux fast-foods qui se toisent de part et d’autre de la rue. Le petit poste-frontière en bois a été reconstitué après son démantèlement en 1990 et prend place sur le terre-plein central comme autrefois. Des nuées de touristes saisissent ce morceau d’histoire dans leurs objectifs chaque jour. Seule différence, le panneau « US Army Checkpoint » a été remplacé par une photographie de Jeff Harper, 22 ans, ancien joueur de tuba de l’armée américaine et parmi les derniers soldats alliés présents à Berlin. Sur l’autre face du panneau, on peut observer un portrait d’un soldat soviétique, inconnu.

 

checkpoint charlie
© Reginasphoto - Pixabay

 

Le musée du Mur

Le quartier général de la presse international durant la période de la séparation de Berlin est désormais un musée, le musée du Mur. Vous pourrez y découvrir l’histoire du mur de Berlin, de la partition de l’Allemagne, des évasions, et de personnages qui ont œuvré au cours de la Seconde Guerre mondiale. La visite prend du temps ; l’Histoire fourmille d’évènements racontés sur de grands panneaux qui recouvrent les murs.

 

 

Pour recevoir gratuitement notre newsletter du lundi au vendredi, inscrivez-vous !

Pour nous suivre sur FacebookTwitter et Instagram.

Sur le même sujet
Portrait Guillaume Tarde

Guillaume Tarde

Guillaume a rejoint l’équipe de la rédaction de Berlin en septembre 2021. Il est diplômé d’un master de marketing et communication. Passionné de voyages et de vélo, il aime tenir des carnets sur ses aventures.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Berlin !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Emma Granier

Rédactrice en chef de l'édition Berlin.

À lire sur votre édition locale