Mardi 13 avril 2021
Barcelone
Barcelone

La façade du Palau de la Generalitat vandalisée

Par Perrine Laffon | Publié le 10/11/2020 à 10:40 | Mis à jour le 18/02/2021 à 14:47
Photo : Copie d'écran Youtube
vandalisme barcelone

La scène a surpris les passants sur la place Jaume I de Barcelone dimanche matin : un groupe d'une dizaine d'individus ont jeté des ballons remplis selon eux de plusieurs dizaines de litres de sang d'animal, et également de peinture rouge.


Il se sont présentés face au Palau de la Generalitat avec des caisses remplies de "munitions", ont recouvert la façade de tâches et déversé ce même liquide sur le sol de la place. Au mégaphone l'un d'entre eux expliquait les raisons de leur attaque : "Nous réalisons cette mise en scène théâtrale et pacifiste pour exprimer ce que vivent les restaurateurs actuellement : les mesures de la Generalitat sont en train de saigner la restauration!".

L'attaque surprise a été attribuée à des restaurateurs de l'Hospitalet de Llobregat. Quatre d'entre eux ont été détenus. Le Groupement professionnel des restaurateurs catalans a condamné cette action en soulignant que "les actes de vandalisme ne sont pas des demandes légitimes de la Restauration de Barcelone". Suite à l'incident, la Generalitat a décidé de renforcer la sécurité de ses bâtiments officiels. 

 

Nous vous recommandons

perrine laffon

Perrine Laffon

Journaliste et rédactrice web française à Barcelone. Spécialiste de la culture locale et nationale. Suivi de l'actualité catalane, portraits, analyses. Passionnée de voyages et d'Histoire.
0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

Madrid Appercu
COVID-19

Democratest : un Français offre les PCR les moins chers d’Espagne

Alors que se faire un PCR est encore un luxe pour beaucoup, un Français a décidé de "démocratiser" ce test en l’offrant à un prix défiant toute concurrence et avec une fiabilité de 99,9%.

Expat Mag

SOCIÉTÉ

Sept religieux, dont deux Français, enlevés à Haïti par un gang

Dimanche 11 mars, sept religieux, dont deux Français, ont été enlevés à Haïti. Les autorités soupçonnent le gang « 400 Mawozo » d’être responsable. Ils ont réclamé un million de dollars de rançon.

Sur le même sujet