Vendredi 19 avril 2019
Barcelone
Barcelone
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Une école Montessori française, à la rentrée prochaine à Barcelone

Par Vincent GARNIER | Publié le 27/02/2018 à 12:35 | Mis à jour le 27/02/2018 à 12:48
Photo : Ecole Moderato Montessori
école montessori Barcelone

Le projet devrait voir le jour dans le Putxet, entre Pedralbes et Graciá, et permettra d'accueillir à terme une soixantaine d'enfants entre 2 et 6 ans. Impulsée par Cécile Brazilier, Bretonne expatriée à Barcelone depuis 2013, l'initiative arrive dans un contexte de pénurie de places et de hausse de la demande de la part des Français installés dans la ville.

 

Les travaux débutent cette semaine et devrait se conclure en juin, date à laquelle des portes ouvertes seront organisées. Cécile Brazilier en parle avec un mélange d'excitation et de distance, propre aux projets à la gestation longue. Mais cette fois-ci les choses semblent bien avancées. Au rez-de-chaussée d'un immeuble situé dans le Putxet, l'école devrait accueillir sur trois 3 espaces plus un grand patio de 200m2, les classes pensées selon les préceptes de Maria Montessori, à savoir comme des lieux où ont été "préparées les conditions qui favorisent le développement du caractère naturel de l'enfant". Les équipes pédagogiques quant à elles devraient être constituées dans les semaines à venir. Elles proposeront pour chaque espace un binome d'éducateurs, français et hispano-catalans. 

 

Mandatée en charge du développement durable, Cécile Brazilier était impliquée, avant sa venue en Catalogne, dans l'école Montessori Moderato de Pantin (93). A Barcelone, l'école qu'elle se propose d'ouvrir portera le même nom, et fonctionnera sous sa direction et propriété comme une antenne partenaire de la structure en métropole. A terme, l'idée est de promouvoir les synergies, via par exemple des échanges entre les familles des deux écoles. Au début, l'expérience acquise par la structure française devrait constituer un solide pilier pour le développement à Barcelone.

 

"Compte-tenu de l'engouement qu'il y a actuellement en France pour les pédagogies alternatives, il était intéressant de pouvoir proposer ce modèle aux expatriés installés dans la ville", juge Cécile Brazilier, qui a tout de suite reçu des retours très positifs des parents français avec qui elle a partagé son idée. S'il existe déjà des écoles Montessori à Barcelone, dont deux anglophones, aucune section francophone n'a encore vu le jour. On se souviendra qu'un projet similaire avait été promu en 2016 à Madrid -La Maison des Enfants Montessori- mais que les autorités françaises ne l'avaient finalement pas soutenu, avortant jusqu'à nouvel ordre l'initiative. Les choses ont évolué depuis, soutient Cécile Brazilier, qui assure avoir le soutien des autorités compétentes en la matière. "Et si nous ne le faisons pas nous-mêmes, ce sont les structures anglophones qui finiront par proposer quelque chose en français", avertit-elle.

 

Compte-tenu de l'engouement qu'il y a actuellement en France pour les pédagogies alternatives, il était intéressant de pouvoir proposer ce modèle aux expatriés installés dans la ville

 

Il est certain qu'avec le retour des Français dans le pays et une certaine saturation des établissements du réseau, l'élargissement de l'offre pédagogique en français à Barcelone ne devraiot faire concurrence à personne et permettre de répondre aux besoins d'un certain nombre de familles. Si l'école ne sera pas reconnue par l'Etat français dans un premier temps, l'homologation auprès de l'AEFE ne pouvant être demandée qu'au terme d'au moins un an de fonctionnement, elle bénéficierait cependant de la faveur des autorités. Tant françaises que catalanes d'ailleurs, dont l'école respecte l'ensemble des normes imposées pour ce type de structure.

 

Le concept Montessori est basé sur le fait que les grands aident les plus petits et les nouveaux arrivants

 

"L'idée est de faire grandir l'école au fur à mesure, en commençant par les plus petits de 2-3 ans", explique l'instigatrice du projet, pour qui l'accueil d'une vingtaine d'enfants à la rentrée prochaine constituerait déjà un beau succès. "Le concept Montessori est basé sur le fait que les grands aident les plus petits et les nouveaux arrivants, raison pour laquelle nous souhaitons grandir à partir de la première classe de 2-3 ans qui rentrera en septembre et qui est destinée à transmettre aux futurs arrivants les acquis de leur première année dans le centre". De fait, si les enfants de deux ans sont regroupés dans le même espace, ceux compris entre 3 et 6 ans se retrouvent ensemble, afin de favoriser le partage d'expérience. Autre spécificité Montessori : on considère que dès que l'enfant parle, il est en mesure de débuter l'apprentissage de la langue. A Barcelone, il faudra intégrer la question du trilinguisme dans cette approche.

 

Trois débouchés sont à prendre en considération : le système catalan, l'école primaire Montessori anglophone, les établissements français

 

Pour les curieux qui souhaiteraient en savoir un peu plus sur la pédagogie Montessori, tout est plutôt bien décrypté sur le site de la future école. Les frais de scolarité oscilleront entre 530 € et 590 € par mois, en fonction des tranches d'âge, cantine en sus. Enfin en sortie d'école, trois débouchés sont à prendre en considération : le système catalan, l'école primaire Montessori anglophone, les établissements français.

0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

VIE PRATIQUE

GUIDE VACANCES - Infos pratiques pour voyager en Espagne

Pour éviter les mauvaises surprises qui pourraient gâcher vos vacances, voici quelques informations pratiques importantes à connaitre lorsque l'on voyage sur les routes de la péninsule ibérique.

Sur le même sujet