TEST: 2239

Sécurité: retour de la figure historique du sereno en Catalogne

Par Victoria Philippe | Publié le 28/01/2019 à 16:05 | Mis à jour le 28/01/2019 à 16:11
Photo : tirée du domaine public
sereno ok

Les mairies de Santa Coloma et Premià de Dalt, ont décidé de formaliser le retour du sereno. Il aura pour rôle de donner un sentiment de sécurité aux riverains ainsi que de prévenir les cambriolages. Cette mesure vise à pallier le manque de personnel de sécurité. 

 

Le sentiment d'insécurité dans les rues, causé par l'intensification des activités criminelles et le manque de forces de police poussent les municipalités à trouver des moyens de garantir la paix et la sécurité. L'un de ces recours est la récupération de la figure du sereno, le gardien de nuit qui, de la fin du 18e siècle jusqu'aux années 70, était une figure populaire de l'administration municipale espagnole. 

Ces vigiles typiques d’Espagne et d’Amérique latine patrouillaient la nuit, vêtus d’un uniforme bleu et d’une lance courte, pour éviter les bagarres, chasser les voleurs, ouvrir les portails des bâtiments ou avertir les médecins et les sages-femmes en cas d’urgence. Mais leur activité a été laissée à l’abandon entre la fin de la dictature de Franco et le début de la démocratie. 


Améliorer le sentiment de sécurité dans le quartier

À présent, deux municipalités catalanes, Santa Coloma de Gramenet et Premià de Dalt, encouragent le retour de ces veilleurs de nuit. Núria Parlón, maire de Santa Coloma (PSC), a présenté il y a dix jours le nouveau service de serenos de la ville qui sera formé de 18 personnes. L'intention est de créer des environnements de confiance et d'améliorer le sentiment de sécurité dans le quartier. "La sécurité n'est pas seulement liée à la police et à la prévention du crime, mais aussi à la création d'environnements conviviaux." Les serenos seront identifiés par des gilets jaunes et parcourront les quartiers de 11 heures du soir à 7 heures du matin. La ville investira 400.000 euros par an dans cette mesure.


À Santa Coloma, ils renforceront le travail effectué par les agents municipaux pendant la journée

Le travail du sereno à Santa Coloma sera similaire à celui des agents municipaux qui parcourent la ville pendant la journée. Il aura notamment pour mission d’inspecter le mobilier urbain, l’éclairage, les véhicules stationnés, l’état des bâtiments et des commerces, de détecter les dommages et modifications. Une autre de ses fonctions sera de venir en aide aux personnes qui en ont besoin, si elles sont perdues par exemple, et les personnes à mobilité réduite qui doivent se rendre à la pharmacie. Le sereno sera formé à l’information sur les moyens de transport publics, les équipements et les services locaux. À cette fin, il recevra une formation spécifique et travaillera en coordination avec la police locale et les Mossos d'Esquadra, auxquels ils devra signaler tout incident de sécurité. Ils ne pourra jamais remplir les fonctions propres aux forces de sécurité.

En outre, le projet a une vocation sociale claire puisqu'il s'agit d'un programme d'occupation expérimental pour les persdonnes sans emploi. De préférence pour les plus de 45 ans, et chômeurs de longue date.

À Premià de Dalt, l’une des villes du Maresme les plus touchées par les cambriolages, le sereno viendra aussi compléter l’action de la police locale. Depuis plus d'un an, la mairie travaille sur le projet, analysant toutes les questions juridiques, jusqu'à ce que la commission qui dépend du ministère de l'Intérieur de la Generalitat donne son feu vert. Les serenos commenceront à patrouiller dans les rues en mars à titre d'essai pilote. "Ensuite, nous déciderons du meilleur moment pour renforcer la surveillance policière", détaille Josep Triadó, maire CiU de la commune. 

victoria philippe

Victoria Philippe

Étudiante et stagiaire en journalisme, elle a déjà travaillé pour deux médias francophones à Beyrouth. Avec des affinités culture et société, elle est passionnée de photographie et photojournalisme.
0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale