Vendredi 22 janvier 2021
Barcelone
Barcelone

Covid-19 : l'Espagne est-elle trop dure ?

Par Francis Mateo | Publié le 06/04/2020 à 19:49 | Mis à jour le 06/04/2020 à 19:53
Photo : © FM / La place de Catalunya au centre de Barcelone
coronavirus espagne

Le confinement en Espagne n'est pas plus sévère que dans les autres pays frappés par la pandémie, si l'on considère l'ampleur de la crise sanitaire. En revanche, les entreprises et auto-entrepreneurs se sentent plus pénalisés par les mesures du gouvernement de Pedro Sanchez.


En prolongeant l’état d'alarme jusqu'au 26 avril, le président du gouvernement espagnol adopte une stratégie identique à celle de l'Italie, elle-même calquée sur les dispositions mises en œuvre à Wuhan dès le début de l'épidémie de Covid-19. Un tel prolongement du confinement est d'ailleurs également attendu en France, pour les mêmes raisons. 

Car c'est la courbe des infections (et des décès) qui marque en réalité le calendrier des restrictions sanitaires de chaque côté des Alpes et des Pyrénées, faute de disposer des moyens thérapeutiques préventifs ou curatifs nécessaires. De fait, les évolutions sont quasiment similaires entre les trois pays les plus touchés en Europe, avec quelques jours d'écart, puisque le virus a d’abord frappé l'Italie, où fut décrété le confinement total le 9 mars, au terme d'une évolution de l'état d’alerte sanitaire depuis le 31 janvier, date à laquelle avait été enregistré le premier décès pour cause de Coronavirus. 

Ce 9 mars, l'Italie comptait 463 morts à cause de l'épidémie pour 9.172 cas de Covid-19. Lorsque l’Espagne décrète l'état d'alarme à son tour, le pays récence 120 morts pour 4.231 cas déclarés. Alors que la France adoptera ensuite les mêmes dispositions de confinement avec 148 morts et 6.633 personnes infectées. La réaction des autorités espagnoles apparaît donc plutôt raisonnable par rapport à l'évolution de la pandémie, et nul ne peut reprocher au gouvernement de Pedro Sanchez d'avoir réagi avec trop de sévérité dans l'application des mesures spéciales de confinement. 


Des mesures économiques floues

En revanche, le durcissement de l'état d'alarme et la paralysie de toute activité non-essentielle jusqu’au 9 avril a suscité de vives critiques de la part des principales organisations patronales et de l'opposition parlementaire, voire même de certains alliés du gouvernement comme le Parti Nationaliste Basque (PNV), qui a défendu de son côté le maintien de l'activité industrielle. Sans oublier le désarroi des auto-entrepreneurs (autonomos), redoutant de se retrouver sans revenu, même si l’État a promis des aides qui restent encore à ce jour assez floues. 

Les entreprises et travailleurs indépendants français installés en Espagne ressentent évidemment cette incertitude avec la même angoisse, comme le confirme Pierre-Olivier Bousquet, président fondateur de l'association "Emploi Espagne" : "On est vraiment dans l'inconnue la plus totale ; les entrepreneurs, français comme espagnols, ont l'impression d'être véritablement abandonnés à leur sort... L’État a certes promis de reporter certains impôts et de verser une allocation aux auto-entrepreneurs, mais en attendant, il faut bien payer les charges courantes, et la sécurité sociale ne s'est pas privée de ponctionner les cotisations jusqu'ici". Un manque de clarté de la part de l’État qui pourrait bien inciter "certains entrepreneurs français installés en Espagne à rentrer en France", prévient Pierre-Olivier Bousquet. Pour cela, il faudra au moins attendre la réouverture des frontières...

francis mateo

Francis Mateo

Journaliste spécialisé en économie et tourisme, correspondant pour lepetitjournal.com en Catalogne, Francis Mateo est également directeur des éditions Barnanews.com (Barcelone).
4 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Antoine-30 jeu 16/04/2020 - 10:05

tu emporteras pas les sous dans ta tombe...la santé d'abord!!!

Répondre
Commentaire avatar

Letitbee mar 07/04/2020 - 09:39

L'humain d'abord... les profits après ! Bravo le gouvernement espagnol !

Répondre
Commentaire avatar

stephane mar 07/04/2020 - 13:27

ce commentaire est sans intérêt et il y aura sans aucun doute plus de difficultés encore après épisode covid19...

Répondre
Commentaire avatar

JULES dim 26/04/2020 - 13:59

Très intéressent l'article de Letitbee tout a fait contraire à Stephane qui apparemment na pas peur du virus .

Répondre

Actualités

Coronavirus

La Catalogne prolonge ses restrictions jusqu'au 7 février

Les autorités sanitaires de la Generalitat de Cataluña ont annoncé le prolongement des mesures et des restrictions mises en place pour freiner la pandémie de Coronavirus pour deux semaines

Communauté

Madrid Appercu
VIE PRATIQUE

Quel est l'intérêt de demander la double nationalité franco-espagnole?

La décision récente de mettre en place une convention de double nationalité entre la France et l'Espagne permet aux Français qui en remplissent les conditions de demander la nationalité espagnole.

Vivre à Barcelone

Madrid Appercu
EMPLOI

ERTE: prolongement du chômage partiel accordé jusqu'au 31 mai

Le gouvernement espagnol, les syndicats de salariés et les patronales semblent avoir trouvé un début d'accord afin de prolonger les ERTE qui devaient prendre fin ce mois-ci.

Sur le même sujet