Jeudi 19 septembre 2019
Barcelone
Barcelone
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Sur la route espagnole des Templiers

Par Arthur Diaz | Publié le 01/08/2019 à 11:58 | Mis à jour le 02/08/2019 à 06:53
Photo : Creative Commons
route templiers espagne

Plus de 700 ans après la suppression de leur Ordre, les Templiers continuent de nous fasciner, tant par leurs mystères que par leur histoire. En Espagne, leur passage a marqué certaines régions, principalement celles d’Aragon, de Catalogne et de Valence, où l’on retrouve la route des Templiers. 


L’Ordre du Temple

Cet Ordre, créé par le concile de Troyes en 1129, avait pour quête d’accompagner et protéger les pèlerins sur la route de la Terre sainte, Jérusalem. L’Ordre du Temple a œuvré pour les croisades et la Reconquête de la péninsule Ibérique. Pour mener à bien sa mission, tout un réseau de commanderies s’est implanté à travers l’Espagne, et d’autres Ordres similaires à celui du Temple ont vu le jour. 

Jusqu’à sa dissolution en 1312 par le Concile de Vienne, l'Ordre des Templiers possédait plusieurs propriétés à travers l’Espagne. Aragon, Catalogne et Valence sont les trois régions espagnoles où leur présence a été la plus importante. De nos jours, une route des Templiers s’est mise en place, un parcours qui nous plonge plus de 700 ans en arrière. 


La route des Templiers 

Non loin de la Méditerranée, au nord-est de l’Espagne se forme une route de 250 km à la rencontre de ce que furent anciennement des territoires appartenant aux Templiers. Il est conseillé de prévoir 3 jours et d’être véhiculé pour mener à bien le trajet. 

La route débute à Monzón dans la province de Huesca. Le château surplombant une colline est d’origine arabe. Il fut reconstruit par l’Ordre au XIIe siècle, Jacques Ier le Conquérant y passa son enfance. L’édifice rassemble plusieurs merveilles bâties par les Templiers : le donjon, la salle capitulaire, le temple, la tour de Jacques Ier et les chambres. 

Ensuite, à 51 km de là : la ville de Lérida. Elle fut une circonscription de l’Ordre des Templiers, qui siégeaient dans le château de Gardeny. Perchée sur une colline, une vue imprenable donne sur ville où l’on y aperçoit la cathédrale Seu Vella et la Seu Nova. Ces terres avaient été offertes pour le service rendu par les Templiers lors du siège de Lérida, alors musulmane, aux côtés du Comte de Barcelone. 

Miravet dans la province de Tarragone vous emportera également en haut d’une colline, avec une vue sur l’Èbre. Le château de la ville, d’origine arabe, a été occupé par l’Ordre au XIIe et XIIIe siècle. Il est possible que vous croisiez des chercheurs de trésors, les Templiers étaient connus pour avoir accumulé énormément de richesses et ont laissé derrière eux un grand nombre de mystères non résolus, qui alimentent encore aujourd’hui des mythes. Des concerts de musiques classiques et des pièces de théâtre donnent rendez-vous aux spectateurs régulièrement dans ce somptueux décor médiéval. 


 

route templiers espagne
Miravet / Creative Commons


Tortosa est l’avant-dernier arrêt de ce périple. Un fleuve démarque les parties anciennes et récentes de la ville. Au sud, on retrouve ce que fut le quartier commerçant, et au nord, le vieux quartier juif dont ses modestes bâtisses et ruelles étroites donnent un charme si particulier à la municipalité. Le château a une histoire originale : d’abord construits par les Arabes, il a ensuite été une prison publique après la Reconquête puis château royal. Aujourd’hui propriété de l’Espagne, les lieux ont été transformés en hôtel, ce qui empêche les plus curieux de le visiter. 

Notre voyage dans le temps se termine à Peñíscola, certainement le plus beau lieu que vous visiterez. Cette ville se divise également en deux : d’un côté une station balnéaire, très convoitée par les touristes, de l’autre, une cité blanche qui s’offre à vous, une perle de la Méditerranée. Avec leurs airs grecques, les lieux dévalent une colline et finissent dans la mer. Le Pape Luna, Benoît XIII, en avait fait sa résidence au XVe siècle. 

 

route templiers espagne
Peñiscola / CC 4.0 Simon Burchell

Les autres Ordres de Templiers ibériques 

D’autres organisations militaires religieuses étaient présentes sur l’actuel territoire d’Espagne. Certaines étaient affiliées, d’autres ont fusionné, notamment lorsque l’Ordre du Temple a été dissous en 1312. 

L’Ordre de Calatrava en est le plus ancien, fondé en 1158 dans le sud de la Castille à la frontière de la zone musulmane, il permettait de faire front aux Maures. L’Ordre d’Alcantara était quant à lui une imitation de celui du Temple, et vouait fidélité aux Rois de Castille et Léon pour la Reconquista. 

L’Ordre de Montesa provient de la dissolution de l’Ordre du Temple par le pape Clément V en 1312. Les biens furent transférés à l’Ordre de l’Hôpital, ce que le roi d’Aragon, Jaime II, refusa. En 1317 est trouvé un compromis : les richesses fusionnaient en Aragon et en Catalogne, mais dans le royaume de Valence fût créé un nouvel Ordre à partir de la branche des Templiers : "Nuestra Señora de Montesa". 

Encore aujourd’hui les Templiers alimentent les récits, les mythes et constituent une grande partie de l’Histoire européenne. Ces mythes, on les retrouve dans la culture populaire, le succès mondial de la série de jeux vidéo Assassin’s Creed en est le parfait exemple.  
 

Nous vous recommandons

arthur diaz

Arthur Diaz

Jeune journaliste partagé entre la France, le Canada et l’Espagne. Arthur est passionné par la politique. Motivé et polyvalent, il a déjà travaillé pour la télévision québécoise.
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Dublin Appercu

Apple met en cause le « bon sens » de l’UE devant la justice

Apple a dénoncé mardi devant la justice européenne la décision de Bruxelles lui demandant de rembourser à l’Irlande 13 milliards d’euros d’avantages fiscaux, estimant qu’elle défiait « la réalité et l

Sur le même sujet