Jeudi 15 novembre 2018
Barcelone
Barcelone
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Ohlalà! Festival fête les 50 ans de la Quinzaine des Réalisateurs

Par Lepetitjournal Barcelone | Publié le 17/10/2018 à 14:14 | Mis à jour le 17/10/2018 à 14:23
ohlala film festival barcelone

Du 19 au 21 octobre 2018 Ohlalà Festival fête le 50e anniversaire de la Quinzaine des Réalisateurs de Cannes, en collaboration avec l’Institut français de Barcelone, avec une
rétrospective spéciale de 6 films francophones récompensés par cette sélection.

 

Section parallèle au Festival de Cannes créée après les évènements de mai 1968, la Quinzaine des Réalisateurs cherche à favoriser la découverte du cinéma indépendant et l’émergence de nouveaux talents tout en défendant la liberté de création et la diversité cinématographique. À Barcelone, l’équipe de Ohlalà! Festival a choisi de rendre hommage à la Quinzaine avec une sélection de 6 oeuvres récompensés ces dernières décennies. La Quinzaine démarre ainsi une tournée anniversaire internationale dans des festivals, des salles de cinéma, des cinémathèques et d’autres organismes culturels à travers le monde.


Ohlalà!, premier festival de Barcelone dédié au cinéma francophone, rend hommage à la prestigieuse Quinzaine des Réalisateurs en organisant une rétrospective de six films francophones, du 19 au 21 octobre 2018 à l’Institut français.

 

Au sein de la programmation, on retrouve notamment deux films québécois. En 1986, le film Le déclin de l’empire américain révèle le  cinéaste francophone Denys Arcand. Dressant un portrait passionnant d’une génération à travers le prisme des relations hommes - femmes, le film est ovationné lors de sa présentation à la Quinzaine et représente le Canada aux Oscar dans la catégorie "meilleur film étranger". Sa suite Les invasions barbares décrochera quelques années plus tard la précieuse statuette de l’Académie américaine.

Autre génération, autre talent. Celui du jeune Xavier Dolan, qui, à tout juste 19 ans, signe son premier long-métrage J’ai tué ma mère en 2009. Un récit intense et bouleversant d’une relation conflictuelle entre un adolescent et sa mère. Avec cette oeuvre semi autobiographique Dolan explore déjà les thèmes qui marque sa filmographie : l’adolescence, la recherche d’identité, l’homosexualité.

La programmation propose également d’autres premiers films qui ont bousculé la Quinzaine. A l’instar de Toto le héros, premier long-métrage de 1991 du réalisateur belge Jaco Van Dormael, qui a réalisera par la suite Mr. Nobody. Le film retrace l’histoire d’un homme âgé, Thomas Van Hasebroeck, qui se remémore ses années de jeunesse et reste convaincu d’avoir été échangé à sa naissance avec son voisin Alfred. Une histoire remplie de poésie sur le monde de l’enfance et sur la vieillesse qui mêle subtilement monde imaginaire et réalité. Considéré comme un film culte, il est acclamé par la critique en 1991 et remporte la prestigieuse Caméra d’Or cette année-là.

Plus proche de nous, Les garçons et Guillaume, à table !, l ’adaptation cinématographique de la pièce de théâtre éponyme de Guillaume Gallienne, constitue l’une des surprises de la Quinzaine en 2013. Avec ce premier film autobiographique, le sociétaire de la Comédie-Française signe une déclaration d’amour drôle et touchante aux femmes et à sa mère en particulier.

En 2014, c’est la comédie romantique Les Combattants, premier longmétrage de Thomas Cailley, qui remporte trois des prix les plus prestigieux de la Quinzaine et permet de révéler deux acteurs éblouissants, Adèle Haenel et Kévin Azaïs. Loin de la classique romance d’été, le film nous surprend en jouant sur les registres de film d’action ou de film catastrophe.

Enfin, en 2015, c’est Mustang de la réalisatrice franco-turque Deniz Gamze Ergüven qui éblouit la Quinzaine. Un film fort, qui exalte le désir de vivre qui s’oppose aux interdits d’une société prise dans ses traditions. A travers le combat de ses indomptables héroïnes, exalté par leur beauté et leur jeunesse, c'est celui de toutes les femmes que la réalisatrice exprime en Turquie et dans bien d'autres pays. Présenté à la Quinzaine des réalisateurs, Mustang a ensuite obtenu une pluie de récompenses dans divers festivals, dont quatre César en 2016 : Meilleur scénario original, Meilleur montage, Meilleure musique et Meilleur premier film. Le film remporte également le Goya du meilleur film européen.


À propos de la Quinzaine

La société de la fin des années 60 et du début des années 70 connaît de profonds bouleversements sociaux, politiques et culturels. Dès sa création, la Quinzaine est le reflet des ces bouleversements et la vitrine d’un cinéma qui, partout dans le monde, se réinvente. Au Brésil, en Italie, aux États-Unis, en Suisse, au Canada, au Japon, en Allemagne, en Hongrie, en Tchécoslovaquie, en Pologne, au Sénégal, en Egypte… les cinéastes explorent de nouvelles formes. La toute nouvelle Quinzaine deviendra naturellement le lieu où s’exprimera sans entraves ce Cinéma en liberté (nom donné à la première édition).

C’est cet esprit des premières années que la Quinzaine a souhaité faire revivre à travers un livre, une exposition et une création sonore – qui sera projeté à l’inauguration de la rétrospective le vendredi 19 octobre. Edouard Waintrop, délégué général de 2012 jusqu’à cette dernière édition, ajoute que les préoccupations de la Quinzaine sont "de faire connaître de nouveaux talents, surprendre avec des aspects nouveaux et inconnus de talents reconnus, varier les plaisirs, en un mot, montrer ce qu’il y a de plus excitant dans le cinéma mondial et ce qui affleure de plus intéressant dans ses nouveaux courants".

Les précédentes éditions ont ainsi permis de révéler des talents comme Georges Lucas, Martin Scorsese, Ken Loach, Jim Jarmusch, ou encore Michael Haneke, les frères Dardenne ou Sofia Coppola.


À propos de Ohlalà! Festival

Ohlalà! est le premier festival de Barcelone dédié au cinema francophone. La première édition (du 1er au 8 mars 2018) a permis de présenter 10 films inédits à l’Institut français et une rétrospective dédiée au réalisateur Cédric Klapisch au Cinéma Texas.

La prochaine édition aura lieu du 14 au 21 mars 2019.
http://www.ohlalafilmfestival.com/

Du 19 au 21 octobre à l’Institut français
Films en Version originale sous-titrée en espagnol


Programmation :

Vendredi 19/10, 18h30: verre de bienvenue et projection de la création sonore du 50e anniversaire de la Quinzaine (15’)
Vendredi 19/10, 19h : Guillaume y los chicos, ¡a la mesa! (2013) de Guillaume Galienne
Vendredi 19/10, 21h : Yo maté a mi madre (2009) de Xavier Dolan
Samedi 20/10, 18h30 : Toto, el héroe (1991) de Jaco Van Dormael
Samedi 20/10, 20h30: Les Combattants (2014) de Thomas Cailley
Dimanche 21/10, 18h30 : Mustang (2015) de Deniz Gamze Ergüven
Dimanche 21/10, 20h30 : El declive del imperio americano (1986) de Denys Arcand

Les billets sont en vente sur http://www.ohlalafilmfestival.com/

0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet