TEST: 2238

TEMPLE AUX TIGRES – Le statut légal de "zoo" refusé par les autorités

Par La rédaction de Bangkok | Publié le 29/02/2016 à 23:00 | Mis à jour le 16/09/2019 à 03:44

Dans le collimateur des autorités et associations de défense des animaux, le Temple aux tigres de Kanchanaburi s'est vu refuser sa demande de permis pour devenir un zoo.

Le Département des Parcs Nationaux (DNP) a rejeté la demande d'obtention du statut légal de zoo formulée par le Temple aux tigres il y a deux mois, a confirmé Saiyood Pengboonchoo, l'avocat du temple, dans un interview téléphonique à Khaosod English samedi.

Toujours selon l'avocat, le permis aurait été rejeté une première fois pour des raisons techniques puis une seconde fois pour des raisons purement administratives, le dépôt du nouveau plan étant hors délai.

"Nous allons soumettre à nouveau la demande", a ainsi affirmé Mr Pengboonchoo, qui s'est montré très optimiste quant à l'issue de la procédure.

Le Wat Pha Luang Ta Bua Yanasampanno, plus connu sous le nom de Temple aux Tigres, avait fait le Une des journaux en avril 2015 après la disparition mystérieuse de trois félins. Le Temple avait ainsi été accusé de trafic de tigres, de reproduction illégale, de mauvais traitement et aussi de droguer les animaux pour qu'ils restent calmes en présence des touristes.

A l'époque, la saisie des tigres avait été évoquée mais le temple s'était seulement vu interdire de monnayer son entrée au motif qu'il ne possédait pas les documents requis pour héberger les félins.

En début d'année 2016, un accord stipulant la saisie de cinq tigres par mois avait finalement été conclu entre le tristement célèbre temple et le DNP. Cette mesure progressive devait permettre aux autorités de gérer sereinement la saisie des 147 félins du temple.

Dans la nuit du 28 janvier, un premier groupe de félins avait ainsi été saisi puis placé dans un refuge public. Le 23 février, un second groupe l'y avait rejoint, en apparente "bonne santé" avait jugé Banpot Maleehuan, chef du Centre de recherche sur la reproduction de la faune sauvage de Khao Prathap Chang, où les tigres avaient été transférés.

Contacté par Khaosod English le 24 février, au lendemain de cette seconde saisie, M. Pengboonchoo avait déjà évoqué la volonté du temple d'obtenir le statut de zoo et, ensuite, de racheter les tigres saisis.

M.C. mardi 1er mars 2016

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale