Sud Thaïlande: Maya Bay prend quatre mois de vacances bien mérités!

Par Régis LEVY | Publié le 31/05/2018 à 00:00 | Mis à jour le 03/10/2018 à 03:58
Photo : Photo : LILLIAN SUWANRUMPHA / AFP - Des touristes arrivent par hors-bord sur la plage thaïlandaise de Maya Bay, le 9 avril 2018
Fermeture Maya bay

Le département thaïlandais des parcs nationaux (DNP) avait annoncé en début d’année que l’accès à Maya Bay serait strictement interdit aux bateaux pendant une régénération de quatre mois. Ces restrictions entrent en application le 1er juin

Du 1er juin au 30 septembre 2018, les amateurs de selfies souhaitant se tirer le portrait à Maya Bay ne pourront accéder directement au site rendu mythique par le film "La plage". Il leur faudra ensuite emprunter une passerelle située dans un étroit passage entre des rochers depuis la baie de Loh Sama, située sur le rivage oriental de l’île. 

Les autorités thaïlandaises ont été amenées à prendre ces mesures face aux multiples détériorations causées par l’affluence excessive au rythme de 5.000 touristes par jour en moyenne. 

"Ils arrivent sur de puissants bateaux propulsés par trois moteurs de 250 chevaux", se plaint Tom, un guide originaire de Phuket rencontré sur place. 

Affligé par les dégâts causés par l’exploitation touristique en différents endroits du parc national de Hat Noppharat Thara-Mu Koh Phi Phi, convaincu d’écologie et de tourisme raisonné, il dit espérer une prise de conscience des autorités, mais aussi des exploitants de l’industrie du tourisme. "Bien sûr, en tant que guide je vis du tourisme", reconnaît-il. "Mais je suis né ici, je connais toutes les îles, j’ai pu assister aux changements importants provoqués par le tourisme de masse. Il nous faut raisonner à long terme en préservant la nature autant que faire se peut". 

Concernant Maya Bay, ce fils de pêcheur amoureux de la beauté du site détaille les détériorations constatées. "Maya Bay est peu profonde et l’énergie considérable déployée par les hélices des bateaux déplace des bancs de sable qui modifient les courants de la baie. Ceci a un impact direct sur son écosystème", explique-t-il tout en démontrant, exemples à l’appui, que malgré les efforts des autorités qui ont installé des toilettes publiques et placé des poubelles en différents endroits, on doit chaque jour nettoyer l’île des nombreux détritus abandonnés par des touristes peu scrupuleux sur la plage, au sein de la végétation ou dans l’eau.

Durant les quatre mois de fermeture, le DNP entreprendra une étude d’évaluation de l’état des ressources récifales et des plages. Il s’agit de déterminer correctement durant les prochaines saisons hors tourisme les mesures de durabilité environnementale à prendre.

Un projet vise à fermer définitivement, d’ici deux ans, l’accès de Maya Bay aux bateaux qui devront continuer à jeter l’ancre dans la baie de Loh Sama. Quant aux visiteurs quotidiens, leur nombre devrait être limité à deux mille. 

Le vice-gouverneur de Krabi, M. Apinan Puakpong, a précisé que seule Maya Bay sera fermée aux visiteurs tandis que Koh Phi Phi Don et ses belles plages resteront ouvertes au public. "Krabi a encore beaucoup à offrir avec un archipel diversifié qui compte 154 îles et trois parcs nationaux et un mode de vie unique", a-t-il ajouté.

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale