Mercredi 19 septembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Sepak takraw, un sport entre ciel et terre

Par Pierre QUEFFELEC | Publié le 04/05/2006 à 00:00 | Mis à jour le 23/08/2018 à 03:55
Photo : Photo Cédric Arnold
Takraw sport thailandais

S'il y a bien un sport pour lequel ces félins de Thaïlandais ont l'avantage, c'est le Sepak Takraw. Un jeu de balle acrobatique qui s'apparente à du "tennis ballon" sauce volley et dont la popularité mondiale va grandissant. Des pays européens, dont la France, se sont déjà laissés séduire

Sepak signifie “botter”en malais et takraw "balle tressée"en thaï. Le sepak takraw est une des nombreuses variations du takraw, un jeu de balle dont l'objectif principal est de garder la balle en l'air. Ce sport spectaculaire peut se jouer un peu partout. Il suffit de quelques mètres carrés de terrain, un filet, une balle de plastique ou en rotin tressé et deux équipes de 3 sportifs acrobates à la souplesse et l'agressivité "tigresque". Rien de moins.

L'objectif et les règles sont similaires au volley-ball, sauf que, pour garder la balle en l'air, les joueurs utilisent toutes les parties du corps sauf les mains !

Hanuman, adepte du takraw 

Si vous demandez à un Thaïlandais d'ou vient le takraw, il vous répondra sans hésiter que ce sont les Siamois qui l'ont inventé. Mais son origine reste encore indéterminée, même si certaines pistes conduisent en Chine en des temps reculés. En Thaïlande, des écrits anciens l'évoquent au temps du roi Naresuan, aux 16e et 17e siècles, à l'époque d'Ayutthaya. A Bangkok, on peut aussi admirer sur les murs du Wat Phra Kaew, le Temple du Bouddha d'émeraude, le dieu Hanuman jouant au takraw avec une horde de singes. La version moderne du sepak takraw a néanmoins pris forme en Thaïlande en 1829 avant d'être introduite au cursus des écoles siamoises.

Une popularité olympique ? 

Appelé sipa aux Philippines, sepak raga en Malaisie, da cau au Vietnam, ou encore kator au Laos, le sepak takraw est un sport traditionnel du sud-est asiatique. Et même au delà, puisque plus de 20 pays ont aujourd'hui une association nationale de sepak takraw, dont la France. Avec d'autres clubs européens, les tricolores ont d'ailleurs forméen 2003 la FESTA, Federation of European Sepak Takraw Associations, avec la ferme intention de développer la popularitéde ce sport acrobatique. Introduit pour la première fois aux Asian Games de Beijing en 1990 le sepak takraw semble aujourd'hui se diriger tout droit sur la voie des jeux Olympiques.

Lire aussi :
"Takraw, a traditional southeast asian sport"
Association Française de Sepak Takraw

0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet