TEST: 2238

SECURITE ROUTIERE – Les chauffards des transports publics n’ont qu’à bien se tenir !

Par La rédaction de Bangkok | Publié le 26/06/2014 à 22:00 | Mis à jour le 29/11/2019 à 03:47

Suspension et annulation du permis de conduire sont prévues d'ici septembre pour les contrevenants récidivistes

Une nouvelle réglementation du Département des Transports, annoncée hier, rendra les sanctions plus sévères pour les conducteurs de véhicules publics qui commettent des infractions répétées au code de la route.

Le directeur-adjoint du Département, Wattana Patarachon, explique qu'il s'agit d'une première étape afin de réduire le nombre d'accidents de la route,  très élevé en Thaïlande.

Les permis de conduire pourront être suspendus de 30 à 60 jours, voire révoqués en cas de récidive d'une même infraction au cours de l'année. Lorsque le délit est considéré grave, comme lors de conduite en état d'ivresse ou sous influence de drogues, le permis sera suspendu 30 jours dès la première infraction et annulé au bout de la troisième récidive.

"Ces mesures seront imposées d'ici deux mois pour aider à réduire le nombre d'accidents de la route", d'après Mr Wattana.
Bien que cette nouvelle régulation ne s'applique qu'aux conducteurs de véhicules publics dans un premier temps, elle sera ensuite étendue à tous les automobilistes dans une prochaine phase, même si le calendrier est encore flou.

Le Département des transports a également organisé des stages de formation pour les conducteurs de camions et de bus, responsables de beaucoup d'accidents mortels, et un nouveau système informatisé (e-tickets) devrait être mis en place pour améliorer l'application de ces sanctions.

Un rapport récent de l'Organisation Mondiale de la santé (OMS) révèle que le taux de mortalité sur la route en Thaïlande est de 38,1 pour 100.000 personnes (soit plus de 20.000 morts par an), alors que le taux moyen pour l'Asie du Sud-est est de 18,5 et de 3 en Suède.

M.C. vendredi 27 juin 2014

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale