Relations Union Européenne – Thaïlande

Par La rédaction de Bangkok | Publié le 07/05/2009 à 01:00 | Mis à jour le 15/12/2018 à 13:55
FlagEurope1

Relations Diplomatiques
Le dialogue politique régulier a été une partie essentielle du développement des relations étroites entre la Thaïlande et l'Union européenne (UE) au fil des années.
Les réunions entre les ministres, les commissaires et les chefs de gouvernement complètent les contacts bilatéraux réguliers entre les fonctionnaires thaïlandais et ceux des Etats de l'UE et de la Commission européenne (CE). De plus, des réunions multilatérales se tiennent pour discuter à propos de sujets concernant le commerce bilatéral, l'Organisation Mondiale du Commerce (OMC) mais aussi des questions d'ordre politique et de coopération.
Une partie importante du dialogue entre l'UE et la Thaïlande se tient à travers les relations UE ? ASEAN. L'UE est le plus ancien partenaire de l'ASEAN, depuis 1972 un dialogue régulier est entretenu sur les questions politiques, économiques, sécuritaires et de coopération.

Commerce
L'UE fait partie des principales destinations des exportations thaïlandaises contribuant à la croissance économique du royaume. La croissance moyenne du commerce entre l'UE et la Thaïlande en 2004-2008 était de 6.4% et la vitalité des exportations thaïlandaises a créé un excédent de la balance commerciale avec l'UE.
L'UE est le second marché d'exportation de la Thaïlande avec des échanges d'une valeur de 17 milliards d'euros (la Thaïlande est le 20ème partenaire commercial de l'UE). D'autre part, l'UE est le quatrième fournisseur de la Thaïlande après le Japon, l'ASEAN et la Chine. En 2008, les importations thaïlandaises en provenance de l'UE s'élèvent à 8 milliards d'euros, soit 9% des importations totales du royaume.
Les trois principales exportations de la Thaïlande vers l'UE sont les équipements électriques et électroniques, la nourriture préparée, et le plastique et ses produits dérivés. Les trois principales exportations de l'UE vers la Thaïlande concernent les machines et appareils mécaniques, les produits chimiques, et les métaux non précieux ainsi que leurs produits dérivés.

Coopération
La coopération entre la Commission Européenne (CE) et la Thaïlande a commencé dans les années 1970. Nous célébrons d'ailleurs le 30ème anniversaire de l'établissement des relations entre l'UE et la Thaïlande. Durant les premières années de coopération l'accent a été mis sur les efforts du gouvernement thaïlandais dans la diversification des récoltes et sur l'augmentation des revenus des agriculteurs. Avec le temps, cependant, l'objet de la coopération s'est déplacé vers l'aide économique en conformité avec la croissance rapide de la Thaïlande.

La nature de la coopération entre la CE et la Thaïlande continue d'évoluer. La CE ne considère plus son rôle de donateur d'aide au développement mais cherche plutôt à faciliter le partage des connaissances et se positionner en tant que partenaire pour un dialogue politique basé sur les principales questions de développement. En conséquence, la CE a développé une stratégie de coopération basée de plus en plus sur l'assistance technique afin d'aider la Thaïlande dans ses priorités de développement et servir les intérêts mutuels.

Aujourd'hui la CE supervise un ensemble de projets de coopération en Thaïlande dans des domaines comme l'environnement, la santé, l'éducation supérieure, la technologie et la collaboration économique. Pour la période 2007-2013 un nouveau partenariat innovateur entre la CE et la Thaïlande met l'accent sur ces domaines énumérés mais aussi sur le l'agenda national de la Thaïlande pour le développement et la coopération dans la lutte contre le crime organisé et le terrorisme ainsi que la promotion de la bonne gouvernance et les droits de l'Homme.

Pour plus d'information sur la délégation de la Commission Européenne pour la Thaïlande, le Laos, la Birmanie/Myanmar et le Cambodge : http://www.deltha.ec.europa.eu
(Traduction de la version anglaise du texte officiel communiqué par la Commission Européenne pour la Thaïlande, le Laos, la Birmanie/Myanmar et le Cambodge)

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale